25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 15:30

Ah ha ! Cette fois je suis "presque" à l’heure pour fêter (?) un évènement qui est tout de même d’une importance non moindre : le 2e anniversaire du blog ! Le 10 Mai 2011 Ota-Kyu a achevé sa deuxième révolution autour de la blogosphère, c’est l’occasion de faire un petit article bilan de retour sur cette 2e année d’existence du blog ! Parce qu’il faut reconnaître qu’il s’en est passé des choses pendant ces 365 derniers jours (en réalité, un peu moins).

 http://i52.tinypic.com/rr03cw.png


Déjà, au niveau des chiffres, bien évidemment ça a été une année de grand faste pour nous, car d’une manière globalement générale au fur et à mesure que le temps passe, les stats ont augmentées, avec quelques pics parfois inexpliqués ! Ca me fait d’ailleurs sourire de constater qu’en Août, 27 visites ça paraissait énorme pour moi. Alors que maintenant, 27 ça me paraît peu, la moyenne d’audience des 2 derniers mois étant plutôt vers 38 visites par jour. D’ailleurs, le mois de Septembre a marqué un tournant pour Ota-Kyu il semblerait, car ce fut le dernier mois dont le total des visite était inférieur à 1000 par mois. Il y a eu l’automne 2010 pendant lequel les compteurs ont explosés après que Tania (l’Instant T, du Grand Journal de Canal+) ait évoqué les concerts de Miku au Japon. Puis les mois de Janviers à aujourd’hui ont été relativement stables, c'est-à-dire que les visites mensuelles tournaient en moyenne autour de 1120 visiteurs uniques et 2010 pages vues par mois (rapport 2 donc), soit environ 5 fois plus que l’an dernier à la même période.

 

 http://i56.tinypic.com/15nppft.png

En gris, le nombre de visites du mois de Mars 2011

 

Enfin bon, c’est bien beau d’avoir des chiffres, mais si ils ne signifient rien c’est pas la peine. D’une manière générale, si je me fie à la répartition des pages visionnées (et à ma mémoire), c’est les articles sur vocaloid qui sont les plus lus. J’en suis ravi, c’est ceux que je préfère faire. Mais il faut relativiser, car j’imagine que ceux qui lisent mes articles sur Vocaloid sont pour la majorité (ou du moins une grande partie) des gens du forum miku.vocaloid.fr. J’ai aussi pu constater que les articles d’Eika sur les mangas suscitaient souvent des réactions de lecteurs, bien que ce ne soit pas les plus lus. Ensuite les récents articles sur les animes que j’ai visionné en 2010 ont été très lus aussi mais sont vite passés aux oubliettes, exception faite de celui sur Bakemonogatari (\o/) qui est d’ailleurs l’article qui a d’ailleurs été l’article le plus lu pendant le mois d’Avril 2011 (ce doit être l’effet Nanami). En 2e position dans les articles les plus lus (mois d’Avril seulement) vient celui dans lequel je présente le phénomène Vocaloid par le biais de 20 questions générales, puis en 3e c’est celui que j’ai dédié à Estrelia en remerciement pour sa traduction de ma chanson vocaloid préférée : SPiCa, de Toku. En contrepartie, MARIA a presque été complètement oublié... Et puis, quand j'y repense, moi qui disait que je ne ferai surement pas de "critiques" de mangas/animes, je me suis quand même retrouvé à en faire plusieurs pour des animes et Eika y a mis son petit grain de sel pour les mangas. Comme quoi, l'art de rédiger des avis, ça vient tout seul en fait. Si bien, que cette année environ un tiers (39% pour être précis) seulement des articles d'Ota-Kyu sont dédiés à Vocaloid.


http://i56.tinypic.com/2qckmk9.png

En gris, le nombre de pages vues au mois de Mars 2011

 

Comme dis plus haut, une partie des visiteurs arrivent via le forum miku.vocaloid.fr, forum que je fréquente très régulièrement et que je vous recommande, pour peu que vous ayez envie de partager votre intérêt pour Vocaloid (si intérêt il y a bien évidemment) ou tout simplement d’en apprendre plus. Bien évidemment, c’est Google qui nous apporte le plus de visites via des mots clefs divers et variés ; les plus récurrents étant :

- Ota-Kyu (et ses dérivés)

- Lily Vocaloid

- Hatsune Miku

- Rin append

- Vocaloid

Ca me surprend d’ailleurs de voir que du monde commence à venir me voir via le tag « Vocaloid », faut croire que je commence à être bien référencé !!!.... 6e page, ah bah nan. Mis à part Google et le forum, j’ai une nouvelle source de trafic, loin d’être moindre de surcroit : l’agrégateur Nanami ! Mais j’y reviendrais un peu plus bas. Mine de rien, du 8 Avril au 7 Mai,  5,3% des visiteurs venaient de Nanami !!! Alors que ça fait tout juste un mois qu’Ota-Kyu y est référencé ! Enfin, de plus en plus de gens viennent directement ici, sans passer par des liens (hypertexte ou hypermédia). J’en déduis donc que c’est de plus en plus de personnes qui viennent potentiellement ~régulièrement~


http://i51.tinypic.com/8yyfit.pngProvenance du "mois d'Avril"


Mon objectif principal a encore changé cette année. Je me souviens qu’à la base (à l’époque où il n’avait pas encore de nom) ce blog je l’avais créé pour faire découvrir MARIA à un maximum de monde et promouvoir leur arrivée éventuelle en France. Ce fut un beau fail. Le groupe étant séparé il n’intéresse plus grand monde. En fait nan, quand j’y repense en vérité MARIA n’a jamais réellement intéressé des gens. Il a bien du y avoir une poignée de visiteurs qui ont découvert MARIA à cette époque là, mais les réactions étaient rare et les visites extrêmement limitées. C’est dommage, un tel groupe aurait mérité un peu plus je pense, pas forcément des millions de fans, mais un minimum n’aurait pas été de refus. Je ne sais pas ce qu’il en est au Japon, mais ici le nom MARIA ne dit souvent pas grand-chose à bon nombre d’amateurs de J-Music et fans de ZONE. Un bel échec donc.

Pourtant, Ota-Kyu a continué d’exister, entre temps je me suis trouvé un autre objectif fou : répandre le phénomène Vocaloid en France. Et le pire c’est que j’y croyais x) Mais Tania Bruno-Rosso et sa boulette m’ont fait remarquer un détail d’important ; c’est impossible. Ou du moins, il faut que ça le soit. Je sais, je tiens des propos contradictoires (je me comprends, c'est déjà ça) mais j’ai pris du recul vis-à-vis de cette affaire et j’en suis arrivé à la conclusion qu’il valait mieux que Vocaloid reste "inconnu de Mr et Mme Tout-le-monde". Pourquoi ? Et bien, pour diverses raisons..... Tiens,  maintenant que j’y pense, je pourrais bien en faire un mini-article ! Oui, ça pourrait être une bonne idée ! Hop, je la note. Bref, revenons à nos moutons : mon objectif ultime n’est plus de répandre et rendre Vocaloid populaire auprès des français.

Et pourtant, je peux vous assurer que l’aventure Ota-Kyu n’est pas prête de s’arrêter. Déjà en tant que bloggueur, j'ai toujours envie de continuer, j'ai toujours la PASSION et la MOTIVATION. Même s'il n'est pas rare que le temps me manque de parfois, je préfère marquer des pauses plutôt que de toute arrêter. D'autant plus que j'aime beaucoup blogguer en fait, et je pense qu'il en va de même pour Eika. De toute façon, je n’ai pas encore terminé ma formation de vocaloidologue, et même quand ce sera le cas je continuerai . . . enfin je crois. Je tiens à continuer à partager ce sujet qui me passionne, et qui sait, peut-être qu’un jour Ota-Kyu sera le Vocaloidism français ? Peut-être qu’un jour Ota-Kyu se retrouvera en 1e page sur Google pour le tag "Vocaloid" ? Peut-être qu’un jour Ota-Kyu sera le blog n°2 (ou n°9 pourquoi pas) pour ce qui est de la vocaloidologie ? Toujours est-il que je me dois de terminer ma formation en vocaloidologie, car après tout, j’en suis le père ! Donc je dois continuer à répandre la vocaloidologie !


http://i56.tinypic.com/35n2060.jpg

Un jour Miku et les autres vocaloids domineront le monde, mais pas maintenant : la chaleur nuit à la culture du poireau


Eika et moi avons fait notre maximum pour conserver un rythme de publication un minimum régulier. . . avec plus ou moins de succès. La preuve en est que cet article, je l'ai commencé le 9 Mai, et qu'il est publié le 25 : Zéro régularité. En tout pendant ces 12 derniers mois 33 articles ont été publiés, avec une moyenne théorique d'un article toutes les 1,6 semaines (11 jours), mais dans la pratique on est plutôt à un article toutes les 2-3 semaines ces derniers mois. En plus de quelques articles à succès ou importants, cette année a été plus ou moins marquée par 2 évènements : l’arrivée de Eika et le référencement du blog sur Nanami. Souvenez-vous, Eika a débarqué sur Ota-Kyu à la fin du blindtest Vocaloid et avait commencée très fort avec un article sur le manga Fairy Tail ! Après quoi elle a rédigé d’autres petites critiques, sur les mangas Soul Eater et Nana. À vrai dire si je me contente de parler de chiffres je dirai que ses articles n’ont pas beaucoup de succès, ils sont peu lus. En revanche ils ont le mérite d’avoir souvent  suscité des réactions pertinentes, et d’avoir amené des nouvelles têtes à sortir du stade de "visiteur fantôme" ! C’est surement sa façon à elle d’avoir du succès =) !

Quand à Nanami, ce n’est pas vraiment un évènement de « l’année », dans le sens où Ota-Kyu n'est référencé sur Nanami que depuis 1 mois (le 18 Avril), mais l’impact que l’agrégateur a sur l’audience est loin d’être moindre ! Comme je l’ai dit plus haut, depuis que le blog y est inscrit, plus de 5% de nos visiteurs y passaient pour venir ici. C’est plutôt bon signe, même si il faut tout de même relativiser car 80% de ces gens là venaient lire mon article sur Bakemono, contre 14% seulement pour l’article sur SPiCa et Estrelia. Mais bon, c’est plutôt normal je pense car c’est connu que Vocaloid intéresse relativement peu, quelque part ça se comprend et j’en suis moi-même parfaitement conscient. Enfin bon, c’est peut-être notre chance de nous faire un nom dans la communauté otak’ francophone et l’occasion pour moi de faire découvrir Vocaloid à tout ce beau monde un peu plus en profondeur (une bonne partie connaît déjà au moins de nom, voire de principe), c'est un peu une sorte de nouvel objectif. Car il faut dire que pour le moment, je ne peux pas compter seulement sur Google pour faire arriver des gens vers moi avec le simple tag « Vocaloid »


http://i51.tinypic.com/2lm2smo.png

Mouai, c'est pas encore ça.


Bien sur, qui dit "anniversaire du blog", dit "changements". Non ? Les dits changements ont déjà commencés il y quelques jours, mais sont mineurs cette fois par rapport à l'an dernier. Vous avez surement constaté que des liens hypermédias sont apparus sur le côté, avec notamment celui pour le forum. Amis bloggueurs, si vous voulez que je mette un lien vers votre blog, faites moi signe ! Quand j'ai changé de bannière l'an dernier, j'étais en plein dans ma période fanboy Black★Rock Shooter, alors il est normal qu'elle s'y soit retrouvée. Qu'à cela ne tienne. Dans quelques temps elle sera remplacée par quelqu'un d'autre. . . mais qui ?!

 

B★RS fireVoici la magnifique image qui a servi de fond à ma bannière pendant un peu moins d'un an. Trouvée sur DeviantArt.


Attention, Mini Ota-Kyu Awards time ! (j’exclus volontairement ceux parlant de Tania VS Vocaloid, pas plus d’un award pour un article) 


THE article recommandé par Kyu : Le phénomène Vocaloid en 20 questions

Award de l’article le plus commenté : Réponses du jeu des 9 différences #2

Award de l’article ayant eu le plus de « pouces » (Partage sur FB) : Petit point sur l’actualité vocaloid #3

Award de l’article le plus useless : Aviez-vous remarqué ?

 

Voilà, c'était épique.


C’est tout pour aujourd’hui, pour finir en beauté( ?), je vous laisse admirer quelques mots clés tapés sur Google pour venir jusqu’à ce blog... Je dois avouer que certains sont un minimum épiques, et encore, y’en a des tonnes que j’ai pas mis.

 

> « Vocaloid cul »

 À ne SURTOUT PAS sortir de son contexte !

 

> « Tartine au wasabi »

. . . Quoi ? Le wasabi c’est tout les matin au petit dèj, je vois pas ce qu’il y a d’étrange.

 

> « Aquarium hollandais »

Ca se passe de commentaires, non ?

 

> « Lighkyu on t’aime  -mp3- vidéos »

Moi aussi je vous aime, mes fans !

 

> « Bah je cherche Kyu-sama » (Sponsorisé par NamMisa)

Bah, je suis là \o/

 

> « Je cherche un truc fan de BRS »

Un truc ? Connais pas.

 

> « Kaito poid »

Et non ! C’est pas comme ça que ça marche ! Dommage, essaye encore.

 

> « Glander tout le week-end . . . oui ça c’est du week-end ! »

Quelqu’un qui a compris la vie, CQFD.

 

 

Nous espérons vous voir toujours plus nombreux sur Ota-Kyu !

À bientôt !

Repost 0
Published by Kyu - dans Blog's Life
commenter cet article
22 avril 2011 5 22 /04 /avril /2011 16:40

Depuis quelques temps je regarde beaucoup d’animes, en fait j’en regarde même de plus en plus. Je n’en ai pas spécialement vu beaucoup mais je sais qu’à la fin d’au moins un anime sur cinq  je me dis la même chose dans ma tête : « Oh celui là, il était trop bien ! Il pourrait bien être un de mes préféré » et patati et patata,... bref c’est systématique, la fin d’un anime sur cinq me laisse un très bon goût dans la bouche, si bien que j’ai tendance à le surestimer. Mais jusqu’à il y a encore quelques mois je n’avais jamais été face à un anime qui était capable de détrôner tout ceux que j’avais vus auparavant, non, jusqu’à il y a quelques mois je n’avais pas d’anime préféré (pas même BlackRock Shooter, et on en est assez loin en fin de compte).

Qu’à cela ne tienne ! Il y en a UN qui a tout défoncé, qui a tout raflé, qui a su se montrer original, qui a su me charmer et grimper au sommet le plus haut de mon estime (et c’est un euphémisme), bref, j’ai trouvé mon anime favori. Il surclasse tout les autres de loin (exception faite d’un, qui en est très proche, dont je vous dévoilerai le nom en fin d'article). Ceux qui me suivent sur Twitter savent déjà duquel il s’agit, je parle bien évidemment de Bakemonogatari. Cet anime avait absolument tout pour me plaire, exception faite de quelques micro-défauts qui se comptent sur une seule main (voire moins). En fait, je considère que Bakemonogatari est aux animes ce que MARIA est à la musique, quelque chose de très proche de la perfection.

 

Senjôgahara HitagiSenjôgahra Hitagi. Screen de l'épisode 1

 

Bien sur, tout ce qui n’est pas une critique mais bien mon avis personnel. Avant tout, un petit faux synopsis made in Kyu s’impose :

 

Araragi Koyomi n’est pas un lycéen comme les autres, il a été vampire mais est presque redevenu humain. Mis à part ce détail non négligeable, c'est un lycéen normal. Un jour alors qu’il est en retard en cours, il aperçoit une fille tomber des escaliers et s’empresse de la sauver de cette chute. Stupeur, Senjôgahara Hitagi, la lycéenne en question, n’a aucun poids ou presque. Hitagi prétexte une maladie rare et menace Koyomi pour avoir son silence, mais celui-ci tiens à l’aider. Il connaît en effet quelqu’un, Oshino Meme, qui pourrait peut-être l’aider à régler son problème.

 

Hmmm.... c’est assez moyen je trouve, il vaut mieux regarder le premier épisode pour vraiment comprendre où je veux en venir. Parce que oui, c’est exactement le premier épisode ça, ça ne va ni plus ni moins loin. M’enfin bon, faire des résumé n’a jamais été ma spécialité alors on va faire avec. Après relecture, je n'ai pas repéré de spoilers dans cet article, donc vous pouvez le lire sans crainte,... en théorie du moins.


Bakemonogatari, une orgie visuelle...

Evidemment avec un sous-titre pareil, vous voyez tous où je veux en venir ; Bakemonogatari est super beau. Vraiment. Ici il n’est plus question de faire comme tout le monde, le chara-design et l’animation se distinguent très facilement de la majorité des animes. Les personnages sont loin d’être baclés, ils sont d’ailleurs plutôt détaillés d’une manière générale, et c’est particulièrement visible  au niveau de leurs visages ; on se rend compte alors que les yeux d’Araragi ressemblent vraiment à des yeux (surtout au niveau de la forme). Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, il faut voir l’anime pour se rendre compte de la beauté des personnages, car le chara-design est vraiment singulier et mérite un coup d’œil. J'ai envie de dire, regardez le screen ci-dessus, cela vous donne un aperçu de la beauté de la chose !

Et l’animation... ça aussi j’ai adoré. Avez-vous vu Sayonara Zetsubô Sensei (si c’est pas le cas, je vous le recommande, c’est très drôle) ? Si oui, remettez vous en tête les nombreuses coupures sur écran coloré avec des kanjis, des animations ou des scènes dessinées dans un tout autre stylé. C’est le même topo pour Bakemonogatari, kanjis, animations, photos et textes sont présents sur ces micro coupures et c’est même limite pire au niveau de la quantité. Il y en a une vingtaine par épisode et ça augmente le dynamisme de ces derniers. En effet, j’avais lu dans un article de je-ne-sais-plus quel magazine qu’avec Internet notre cerveau changeait petit à petit sa manière de fonctionner par rapport à avant. Apparemment maintenant les internautes sont capable de repérer des mots clés rapidement sur une page et sont attentifs à tout ce qui se passe à l’écran, alors qu’avant le cerveau humain était plus efficace en lecture de texte et ne se préoccupait pas de ce qu’il se passait aux alentours. Ces coupures (très courtes, rappelons-le) nous forcent à faire la même chose. En plein milieu d’un épisode, d’une conversation ou d’une action il peut y avoir n’importe quand une mirco-coupure sur laquelle est écrit quelque chose, parfois useless, parfois utile, qu’on s’empresse d’essayer de lire. Et quand ces micros-coupures s’enchainent (dans l’épisode 7 par exemple), nos yeux traversent l’écran de long en large, à la recherche de texte, sans se stabiliser sur un point fixe pendant plus d’une fraction de seconde. Bref, comme dans Zetsubô Sensei, mais en pire ! Personnellement, j’adhère totalement, je trouve cela très stimulant, et c’est d’ailleurs nécessaire car l’anime n’est pas toujours très dynamique (j’y reviendrai un peu plus bas). Le moment où ces microcoupures sont les plus présentes, et surtout les plus rapides, c’est juste après les opening. Après chaque opening, il y a une série d’une dizaine de mini-microcoupures, dans lesquelles il y a une sorte de résumé de l’épisode... Oui vous avez bien lu, au début de l’épisode on vous résume grossièrement ce qu’il s’y passe, pas entièrement mais en partie. Donc si vous ne voulez pas avoir de spoil monstrueux, ne lisez pas les microcoupures post-opening ! Enfin bon.De toute façon on les oublie vite quand on est à fond dans un épisode.

 

 

Bakemonogatari Araragi microcoupure yeux crâne

Voici un exemple de microcoupure, c’est surement celle qui m’a le plus fait rire xD ! Screen de l'épisode 1

 

 Mais il n’y pas que le chara-design et l’animation qui rendent cet anime si beau visuellement, les jeux de couleurs sont aussi en cause. Que ce soit les jeux de couleurs entre les teints des personnages, ou du ciel, ou des cheveux, ou même des microcoupures, les couleurs retranscrivent très souvent l’ambiance qu’il faut. Mais parfois les couleurs font un peu n’importe quoi, je me souviens par exemple qu’à un moment le sang était rose ou bleu cyan ! Je ne vous dirai pas quand, ce serai du spoil.

Quant au fan service, il est présent, même Bakemonogatari y a cédé, mais il est assez bien géré dans le sens où on n’est pas constamment englouti par des tonnes de fan service dégoulinant. À vrai dire, on est confronté au fan service type ~ecchi~ dés le 1e épisode (dés les premières secondes même), on en retrouve dans le 2e et après.... presque plus rien avant le 11 et jusqu’à la fin. Malgré tout, ça reste du fan service relativement léger et plutôt plaisant cette fois je dois l’avouer (exception faite d'UN moment où ça devient limite). En revanche on retrouve quelques éléments moe (surtout avec Hachikuji et Sengoku) dans l’anime. En temps normal ça ne m’aurait pas plu, mais là je ne sais pas pourquoi c’est passé crème, étrange. L’animation et le chara-design sont peut-être en cause. On retrouve quelques scènes plus ou moins gores pendant les combats, avec des effusions inhabituelles de sang. Mais pas de quoi être effrayé, il y a même un moment où c’est limite drôle x) À vrai dire, le mot gore est mal utilisé je dirai mais je ne vois pas d’autre terme pour illustrer mon idée.

Une dernière chose, j’ai beaucoup valorisé la beauté du chara-design. Mais on reste dans un anime tout de même, alors pour certaines scènes comiques les personnages redeviennent parfois, l’espace d’un court instant, plus simplifiés... voyez par vous-même (ci-dessous).


Enfin bref, que ce soit pour l’animation ou les graphismes, Bakemonogatari a tout bon ; c’est un réel plaisir de regarder cet anime. Pour ceux qui ne l’auraient pas déjà vu, il faut vraiment que vous regardiez au moins le premier épisode pour vous faire une idée de la beauté de la chose.

 

Déformation visage Bakemonogatari Araragi

Généralement c’est Araragi qui trinque avec les déformations de visage x) Screen de l'épisode 2

 

 

Cest l’histoire de plusieurs histoires...

Contrairement à pas mal d’animes, Bakemonogatari ne tourne pas autour d’une intrigue... mais de plusieurs petites histoires. En fait quand on y repense c’est un peu comme dans la plupart des animes (surtout dans les animes type shônens), sauf que là au lieu d’avoir un épisode dédié à un personnage pour connaître son passé mystérieux (ou pas) et autres joyeusetés, c’est carrément 2 à 4 épisodes pour chaque intrigue, ces dernières étant dédiées à un personnage en particulier à chaque fois. C’est un format qui ne plait pas forcément à tout le monde (Eika apprécie moyennement par exemple) mais que je préfère personnellement, plutôt que de se centrer sur le protagoniste en donnant leurs heures de gloires aux autres personnages. Ainsi, dans chaque intrigue c’est comme si il y avait deux protagonistes, et à chaque fois c’est Araragi et un autre. Cet autre est un personnage ayant été confronté à une "singularité*". Bakemonogatari raconte en tout 5 histoires, pour 5 singularités (je ne vous révèlerai leur ordre et les personnages concernés) : celle d’un singe, celle d’un crabe, celle d’un serpent, celle d’un chat et celle d’un escargot. Dis comme ça, cela doit vous paraître bizarre, il faut regarder l’anime pour comprendre ! Je ne serai pas étonné qu’on me dise que ces histoires sont basées sur des singularités soient tirées de légendes du folklore japonais (un peu comme dans Ôkami), car le nom de cet anime se traduit tout même par "Histoire de monstres" !

Ces histoires de bizarreries rendent l’ambiance générale de Bakemonogatari un peu étrange et parfois même peu hospitalière. On est pas au niveau d’un anime flippant à vous faire hérisser les poils ou que-sais-je, mais je ne vous cache pas que plus d’une fois je me suis surpris en semi-stress face à certaines scènes, car il est parfois difficile d’anticiper sur ce qu’il va se passer. C’est un anime décidément bizarre et singulier. Quand j’y repense l’anime lui-même est une singularité !

Une des choses qui font l’originalité de Bakemono, c’est que contrairement à bon nombre d’autres animes, l’histoire d’amour est "vite réglée". Dans le sens où ce n’est pas à la toute fin de l’anime que le protagoniste dit à la fille qu'il l'aime (ou l’inverse), mais en plein milieu. Ainsi on peut voir ce que leur relation aura comme influence sur les évènements et les raisonnements de personnages. De plus cette histoire d’amour est très bien gérée (habituellement j’apprécie moyennement, surtout quand ça devient lourdingue), ce qui en fait un petit fil rouge pas chiant du tout, bien au contraire \o/ !


Là encore, niveau scénario c’est plutôt correct, les multiples petites histoires sont carrément super plaisantes et pour une fois l’intrigue amoureuse est très légère et agréable. Encore un tout bon pour moi à ce niveau là.

 

* Singularité : En fait, je pense que ce mot a été difficile à traduire. Il se prononce « Kai » si je ne me trompe pas. Dans la version que j’ai regardé, fansubbé par la Kaf-Team, ce mot a été traduit par « bizarrerie » puis par « singularité ». J’ai d’ailleurs trouvé que le kanji signifait quelque chose comme « Mystère » et se prononçait justement « Kai ».

 

Bakemonogatari

Bakemonogatari, ça s'écrit comme ça.

 

"Bakemonogatari",... Ouais ça sonne bien !

Mieux que ça même. Dans Bakemono l’OST ne fait pas que coller à l’ambiance, elle s’écoute. Elle n’est pas spécialement remarquable mais tellement agréable. Généralement les musiques d’ambiances sont toutes simples, c’est souvent une boucle toute simplette d’un, deux ou trois instruments avec quelques modulations par-ci par-là pour faire plus flex. Par contre, au moment de la résolution d’une intrigue il y a souvent une musique au piano ; elle est toujours différente car il s’agit d’un arrangement au piano de l’opening correspondant à l’intrigue ! Ça rend la chose plus épique.

Minute, qu’est-ce je viens de dire ?! Flashback....

« l’opening correspondant à l’intrigue »

Sacrebleu mais qu’est-ce ça veut dire ? Dans Bakemonogatari, qui est tout de même un anime court (15 épisodes) il n’y a pas qu’un seul opening, pas deux non plus, pas trois,... il y en a CINQ ! Disons que, de même que chaque personnage a 2 à 4 épisodes qui lui sont dédiés pour son histoire, c’est comme si chaque arc avait son opening ! Ou bien non, c’est plutôt chaque personnage qui a son opening. Ainsi, simplement avec l’opening vous pouvez savoir qui seront les protagonistes ! Mais ne vous inquiétez pas, ça ne gâche aucun suspens (ou presque) car généralement l’opening arrive au bout d’au moins 1min voire 2, le temps de constater qui sont les personnages impliqués dans l’épisode.

D’ailleurs les openings sont pour la plupart très bons ! Comme il y en a 5 différents, il y a de fortes chances d’un trouver un qui vous plaira. Dans mon cas j’en aime particulièrement 3 sur les 5, et il y en a un (celui du 2e arc) que j’ai trouvé plutôt amusant (mais la musique...), mon préféré étant tout de même le dernier :  Sugar Sweet Nightmare, de Yui Horie (doubleuse de Hanekawa Tsubasa) !

 

 

Sugar Sweet Nightmare, de Yui Horie, version opening. Oui, cet opening est très... suggestif x)

 

Derrière Sugar Sweet Nightmare il y a  Ambivalent World, de Sawashiro Miyuki (doubleuse de Kanbaru Suruga), un rock plutôt entrainant et très agréable puis Staple Stable, de Chiwa Saito (doubleuse de Senjôgahara Hitagi), une chanson plutôt Jpop/Jrock pas trop mal non plus mais moins dynamique. Non vraiment, Sugar Sweet Nightmare est un gros coup de cœur (pas pour son visuel très explicite hein) que j’ai écouté un boucle longtemps après avoir découvert pour la première fois Bakemonogatari. Par contre le 4e je le trouve indigeste x)

Quand à l’ending... c’est une perle ! Il s’agit de  Kimi no Shiranai Monogatari, de Supercell, une chanson plutôt rock avec une magnifique partie piano et une instrumentale remarquable ! Avant de regarder Bakemono j’appréciais assez cette chanson car elle est vraiment plaisante, mais après avoir vu l’anime c’est devenu une de mes chansons préférées. Pourquoi ? Parce qu’un des seuls défauts que je trouve à cette chanson était sa longueur, 6 minutes c’est décidément trop pour une chanson de ce type. Alors le fait d’avoir une version courte de 1min 30 règle ce problème =) ! D’ailleurs, le titre de la chanson se traduit par « L’histoire que tu ne connais pas » (ou quelque chose de ce genre) et colle plutôt bien à l’anime ! Bref, Kimi no Shiranai Monogatari c’est un ending énorme !

 

 

Kimi no Shiranai Monogatari, de Supercell, version ending. Désolé pour la qualité, j'ai pas trouvé mieux ><

 

Ceux qui ont regardé l’anime ont peut-être fait une constatation amusante : Araragi Koyomi a parfois des airs de Itoshiki Nozomu (= THE Zetsubô Sensei), surtout au niveau de son intonation quand il s’exclame ! C’est normal. Le doubleur d’Araragi Koyomi n’est autre que Hiroshi Kamiya, le doubleur du fameux Zetsubô Sensei, Itoshiki Nozomu.


 En tout cas, selon mes oreilles Bakemeonogatari n’a fais quasiment aucune fausse note, ce qui en fait une raison de plus de l’adorer  ~ 

 

Ok et sinon y'a quoi dans cette si jolie boîte ?

Vous l’avez compris, pour cet anime le contenant me convient presque parfaitement, mais qu’en est-il du contenu ? L’anime est constitué en majorité de dialogues, parfois profonds et plutôt intéressants mais parfois sans queue ni tête. Ca aussi c’est quelque chose qui ne plaira pas à tout le monde car cela rend les épisodes moyennement rythmés, voire lents (mais niveau lenteur on n’est pas au niveau de Yumekui Merry). Pourtant c’est un des principaux atouts de Bakemono, et ça m’a plu. Je me suis vite rendu compte que je mettais souvent pas mal de temps avant de me tilter qu’une discussion était lancée, tellement j’étais concentré dans les dires des personnages. Parce que oui, y’a vraiment des moments où il faut bien suivre pour comprendre ce qui est dit, et déceler les moindres petits indices sous-entendus. Malgré tout, aussi étonnant que cela puisse paraître, j’ai trouvé qu’il y avait pas mal d’action... dans certains épisodes. Généralement les épisodes en questions sont ceux mettant fin à un arc.

Ces fameuses conversations, parfois très longues, permettent d’introduire dans l’anime une très forte dose d’humour. On retrouve en majorité du comique de situation et du comique de répétition, mais l’animation singulière y contribue aussi et les jeux de mots sont au rendez-vous ! Et Senjôgahara quand elle s’y met.... elle est juste excellente dans ce domaine ! Je vous avoue avoir parfois eu des fous rires, et même versé quelques larmes !

Je vous parlais un peu plus haut d’une certaine ressemblance entre Araragi et Hitoshiki, leurs voix et leurs comportements ne sont pas les seuls point que ces deux animes ont en commun ! Déjà il y a l’humour. Ensuite il y a les personnages. Vous allez me dire qu’ils ne se ressemblent nullement (mis à part quelques stéréotypes qu’on retrouve souvent dans les animes), et vous avez raison. Pourtant il y a bien quelque chose qui me permet d’appuyer mes dires, en effet de même que les personnages de Sayonara Zetsubô Sensei, ceux de Bakemonogatari ont des traits de caractère bien marqués et sont souvent excessifs dans leurs domaines respectifs.

Autre chose, de même que dans Zetsubô Sensei, re-regarder l’anime permet de découvrir des tas de choses jusque là incomprises ou mal interprétées, et de faire des liens entre les évènements. Ce détail là est plus marqué dans Bakemonogatari que dans Zetsubô Sensei tout de même, car dans Bakemonogatari même si il n’y a pas d’histoire à proprement parler, il y a des intrigues et des enjeux réels. Dernier point commun entre ces deux animes : les références. En fait non, je ne devrai pas dire ça comme cela. Hmmm... disons que j’ai vu une GROSSE référence à Zetsubô Sensei dans Bakemono, et je ne serai pas étonné qu’il y en ai d’autres (de toute façon, Araragi fait allusion à plusieurs anciens mangas comme Doraemon à un moment..) ! J’ai d’ailleurs souri en constatant que H***** sait où se trouve l’étoile SPiCa (pour ceux qui n’auraient pas compris où je veux en venir, cf mon précédent article). Mais quand j’y repense, Bakemono et Zetsubô Sensei sont tout des animes du studio SHAFT ! Coincidence... ? Je ne crois pas.

 

Donc c’est indéniable (ou pas), Bakemono et Zetsubô Sensei se ressemblent un minimum, considérez cela comme un gage de qualité (ou pas²) et une preuve que Bakemonogatari c’est vraiment original ! Vraiment, je ne saurais trop vous le recommander. Pour moi cet anime est presque parfait, autant au niveau du contenant que du contenu, et il est très plaisant de le re-regarder. Dommage qu’il y ai eu des soucis avec la diffusion télévisée, apparemment l’anime a été diffusé normalement à la télé jusqu’à l’épisode 12 mais pour des raisons qui m’échappent la suite n’a été disponible en streaming qu’un an plus tard ! Pour limiter les perturbations de l’histoire que cette interruption provoque, l’épisode 12 s’apparente à une fin, c'est-à-dire que cet épisode ne continuait pas l’arc en cours, mais... je ne sais pas comment dire sans spoiler, donc je ne dirai rien. Toujours est-il que l’épisode 12 n’est pas vraiment la suite du 11, donc ne soyez pas étonnés d’avoir l’impression d’en avoir loupé un en regardant l’anime.

 

http://i53.tinypic.com/2wdx2te.pngHanekawa Tsubasa

 

Merci aux teams Requiem et Kaf-Team qui ont fansubbé les  épisodes que j’ai regardés !

 

Enfin bon Bakemonogatari c’est ENNOOOOOOOOORME, ça mérite vraiment qu’on jette un coup d’œil, qu’on tende l’oreille et qu’on y prête un peu d’attention. Une fois encore je vous le recommande, surtout si vous avez des goûts proche des miens, vous pourriez adorer autant que moi, voire plus ! C’est un anime très original qui se distingue vraiment des autres, que vous regretteriez de ne pas regarder, car j’ai cru comprendre qu’il a eu un succès non moindre ! Il y a encore 2-3 mois il était dans le top des ventes de DVD et Blue-Ray, alors que cet anime date tout de même de l’été 2009 (et 2010 pour les 3 derniers épisodes).

À la base Bakemonogatari n’est ni un manga, ni un visual novel, ni même un eroge. À la base Bakemonogatari est un roman du japonais Nisio Isin (plus communément écrit NisiOisin pour souligner le fait que son nom est un palindrome) ! Je ne vous cache pas que maintenant, j’ai très envie de le lire ! Bakemonogatari ne va pas s’arrêter là, une préquelle est prévue pour je-ne-sais-quand (sous forme d’OAVs ou d’un film) pour raconter ce qu’il se passe avant l’épisode 1, le passé d’Araragi, de Meme, tout ça...  Cette préquelle, Kizumonogatari, sera bien évidemment adapté du roman de NisiOisin éponyme. J’ai cru comprendre qu’il avait déjà écrit plusieurs autres tomes se déroulant après les évènements de Bakemonogatari ! Donc si Kizumono marche bien on aura peut-être droit aussi à une adaptation ! De toute façon moi je veux lire les bouquins !!!

 

 

Je m'arrête là (mais je pourrais continuer si je m'y mettais) car vous l’avez compris, Bakemonogatari est au plus haut dans mon estime et surclasse de loin tout les autres animes que j’ai pu voir jusqu’à présent, sauf un... Angel Beats. Je n’en ferai pas d’article, mais je tiens aussi cet anime en très haute estime, c’est mon deuxième favoris, derrière Bakemono. Si on considère que Bakemono est à 98 sur une échelle de 100, je mettrai bien Angel à 92 et à titre de comparaison l’OAV BlackRock Shooter ne dépasse pas 75. Je me répète, je sais, mais je recommande vraiment de prendre quelque temps pour regarder cet anime, d’autant qu’il n’est pas spécialement long, 15 épisodes c’est vite réglé. Si vous ne le faites pas, vous passeriez peut-être à côté de quelque chose que vous auriez pu adorer.

 

Personnellement, c'est la première fois que je vois un anime si proche de mes gouts et de mes critères de perfection.

Repost 0
Published by Kyu - dans Animes
commenter cet article
18 avril 2011 1 18 /04 /avril /2011 21:20

Il y a des personnalités françaises qu'il est bon de connaître pour un vocaloidiste (ou éventuellement pour un amateur de J-music). Parmi ces gens là, il y a une étoile (ou ange si affinités) que vous connaissez peut-être déjà et que je tiens personnellement en très haute estime : Estrelia, a.k.a, Angelwings.

 

http://i54.tinypic.com/2qiod8l.jpg

 

Estrelia est une fansubbeuse un peu singulière car elle fait du fansub.... de chansons vocaloid : elle fait des traductions en français ! Cela pourrait paraître trop beau pour être vrai mais pourtant ça l'est, ses compétences en japonais (qu'elle apprend en autodidacte) lui permettent de faire des traductions de chansons chantées par des vocaloids, qu'elle uploade sur Youtube. Estrelia tient un blog sans prétention (et un compte sur Twitter accessoirement) que je vous recommande de visiter, il est très succinct certes mais il n’y a pas besoin de plus, sur ce blog elle se présente et liste toutes ces traductions et ainsi que leur avancement respectif. Bref, pour suivre l’évolution de ses travaux,  c’est par là que ça se passe !

Estrelia a déjà mis en ligne beaucoup de vidéos, avec pas mal de titres que j’apprécient particulièrement comme Rolling Girl, Yukkuri Shiteitte Ne, Kocchi Muite Baby, Ura Omote Lovers, and many many more... Elle m’a par ailleurs fait découvrir quelques chansons qui furent parfois un véritable coup de cœur ; je fais notamment allusion à Kimi Boshi, de 40m-P, cette chanson dont la musique, les paroles et le PV valent bien plus qu’un simple coup d’œil.

Mais ce qui m’a poussé plus que tout à écrire cette brève, c’est sa dernière traduction. C’était une demande de ma part (vous devinez donc de laquelle il s’agit) pour laquelle elle a investis quantités de temps et d’énergie mais dont elle est finalement venue à bout. Et le résultat en valait la peine selon moi. Bien évidemment personne n’est dupe, la chanson que je lui ai demandé de traduire n’est autre que ma chanson vocaloid préférée : SPiCa, de Toku-P. Voyez par vous-même le résultat de ces heures d’acharnement.

 

 

Pensez à lire la description de la vidéo pour mieux comprendre.

 

Les mots me manquent, je me rends compte qu’en fait cette chanson, en plus d’être particulièrement bien composée et parfaitement adaptée à mes goûts musicaux, avaient des paroles qui le sont tout autant : c'est-à-dire un sens simple et léger, mais joyeux. Je ne demandais rien de plus. Je ne vous cache pas que maintenant j’ai envie de trouver SPiCa dans le ciel.

Un grand merci à Estrelia qui a réalisé un travail remarquable et n’a pas lâché l’affaire malgré les nombreux soucis qu’elle a rencontré, ainsi qu’à Cobs qui a aussi donné du sien dans cette vidéo. D’ailleurs non, un seul grand merci ne suffit pas, car pour moi c’est symbolique cette traduction de SPiCa. Je ne sais si je pourrais la remercier suffisamment ^^ !

 

 


 

Je profite de cet article pour annoncer une bonne nouvelle : Ota-Kyu est maintenant agrégé sur Nanami !!! Nanami est un agrégateur répertoriant des blogs traitant de différents sujets liés à l’otakisme (anime, jeux vidéo, mangas, japon, etc...), hébergé par la brigade SOS Francophone ! Un lien vers l’agrégateur sera bientôt disponible sur le côté droit.

Repost 0
Published by Kyu - dans VOCALOID
commenter cet article
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 18:03

  C’est terrible. À moins que vous ne viviez dans une anémone de mer au fond des abysses de l’océan Glacial Arctique (parce que même dans une grotte vous devriez être au courant), vous savez probablement ce qu’il se passe actuellement au Japon. Un séisme d’une magnitude exceptionnelle (8,9 sur l’échelle de Richter) a eu lieu à proximité de la côte Est du Japon, le Vendredi 11 Mars 2011, mettant à l’épreuve les constructions antisismiques nippones, qui, au final s’en sont plutôt bien sorties. Suite à ce séisme d’une rare violence, un tsunami dévastateur (vagues de plus de 10 mètres !) a déferlé sur le littoral Est, détruisant tout sur son passage. Les villes les plus proches de l’épicentre comme Sendai et Minamisanriku ont été frappées de plein fouet et sont majoritairement en ruine. Au moment où j’écris ces lignes, le bilan fait état de plus de 9000 morts et au moins 14000 disparus, ces chiffres augmentent de jours en jours, et on prévoit qu’il y ai plus de 20000 morts au final. Et comme si ce n’était pas assez, à cause du séisme et du tsunami, les centrales nucléaires de Fukushima sont devenues instables. En effet, à cause de problèmes de refroidissement certains réacteurs libèrent des particules radioactives, et récemment un nuage radioactif s’est même échappé des centrales (d’ailleurs on ne parle que de ça aux infos ces derniers jours -_-‘).

Je n'ai pas envie de trop parler de ça, car je ne maîtrise pas trop le sujet, donc évitons de raconter des bétises. Mais pour rester dans l’actualité tout en introduisant le thème vocaloid de cet article, je vous laisse avec ces deux chansons crées en soutien aux victimes du séisme et surtout du tsunami, que Estrelia a su traduire rapidement et efficacement. C’est sa manière à elle de montrer son soutien pour les japonais qui vivent une période très difficile. Si des bloggeurs passent par là, sachez que vous pouvez faire circuler cet article sur votre blog, considérez cela comme une contribution à l’aide pour les japonais. (source : Bloggez pour le Japon)

 

 

Pray for, lien original

 

 

My Screamlien original

 

 

Quand on songe à cette catastrophe, il est plus ou moins difficile de se souvenir ou même de penser que deux petits jours avant, le 9 Mars, il y avait le 39’s Thank's Live in Tokyo 2011, aussi connu sous le nom de MikuPa (pour Miku Party) ! Au cas où certains vocaloidistes vivraient dans une grotte, le MikuPa est un ~concert live~ version vocaloid. C'est-à-dire qu’il y a des musiciens qui jouent les instrumentales et un appareil projette une image type "hologramme" de Hatsune Miku sur un écran. On la voit ainsi danser et chanter sur diverses chansons, pour la plupart très connues et ayant beaucoup contribué à l’évolution du phénomène Vocaloid. Il y a même d’autres vocaloids qui interviennent, Rin, Len et Luka ont eu leur heure de gloire en interpretant quelques chansons ! Pour rappel, il y avait eu le même évènement l’année dernière, le succès de ce live n’étant plus à démontrer, l’évènement a été renouvelé cette année encore.


39 Giving Day Vocaloid

L’année dernière le concert avait été couronné de succès, si bien qu’il y en a eu plusieurs il me semble. En effet l’évènement était innovant, on n’assiste pas si souvent à des lives où la chanteuse n’existe pas physiquement et dont la voix n’est pas réelle. C’était d’ailleurs ce qui a causé la bourde du 25, mais je n’ai pas envie de ressasser le passé, surtout pour une boulette pareille. Non là j’ai envie de me pencher sur le live de cette année.

Cette année alors, qu’y avait-il à se mettre sous l’oreille (pour ne pas dire « sous la dent ») ? Du bon, la tracklist était plutôt bien garnie une fois encore. Beaucoup de changement par rapport à l’an passé (même si quelques titres sont restés), mais pas que des mauvais changements parce qu’il y a plusieurs chansons que je ne connaissais pas (mais dont les artistes ne me sont pas inconnus), et tout simplement car il y avait de très bonnes chansons, constatez par vous-même !


01.) Ievan Polkka –  Otomania feat. Hatsune Miku
02.) Kocchi Muite Baby – Ryo (supercell) feat. Hatsune Miku
03.) Nisoku Hokou / Two Breath Walking – DECO*27 feat. Hatsune Miku
04.) Albino – BuzzG feat. Hatsune Miku
05.) Eh? Aa Sou. – Papiyon feat. Hatsune Miku
06.) Po Pi Po – Ramazu P feat. Hatsune Miku
07.) Torinoko City – 40m P feat. Hatsune Miku
08.) Cat Food – Doriko feat. Hatsune Miku
09.) Disruptive Diva / Houkai Utahime Machikeriita P feat. Hatsune Miku
10.) Shiroi Yuki no Princess wa – Noboru↑ feat. Hatsune Miku
11.) World’s End Dancehall – Wowaka feat. Hatsune Miku & Megurine Luka
12.) Double Lariat - Agoaniki feat. Megurine Luka
13.) No Logic – Jimiisamu P feat. Megurine Luka
14.) RIP RELEASE – Ryuusei P feat. Megurine Luka
15.) Japanese Ninja No.1 – Deddoboru P feat. Megurine Luka
16.) Luka LukaNight Fever – Samfree feat. Megurine Luka
17.) Musunde Hiraite Rasetsu to Mukuro – Hachi feat. Hatsune Miku
18.) Rolling Girl – Wowaka feat. Hatsune Miku
***INTERMISSION***
19.) Trick and Treat – OSTER project feat. Kagamine Rin & Len
20.) Aku no Musume – Mothy_悪ノP feat. Kagamine Rin
21.) Aku no Meshitsukai – Mothy_悪ノP feat. Kagamine Rin & Len
22.) Iroha Uta銀サク feat. Kagamine Rin
23.) Meltdown – Iroha (Sasaki)  feat. Kagamine Rin
24.) Kokoro – Toraboruta feat. Kagamine Rin
25.) Melancholic – Junky feat. Kagamine Rin
26.) Rin Rin Signal – Dios Signal P feat. Kagamine Rin & LEn
27.) SPICE! – Minato (流星P) feat. Kagamine Len
28.) FireFlower – Halyosy feat. Kagamine Len
29.) Packaged – Livetune feat. Hatsune Miku
30.) HELLO, PLANET – Sasakure.UK feat. Hatsune Miku
31.) Marginal – OSTER project feat. Hatsune Miku
32.) Hatsune Miku no Gekishô – CosMo(暴走P feat. Hatsune Miku
33.) Uta ni Katachi wa Nai Keredo – doriko feat. Hatsune Miku
34.) Yellow – Livetune feat. Hatsune Miku
35.) Time Machine – 1640m P feat. Hatsune Miku
36.) ARiA– Toku P feat. Hatsune Miku
***ENCORE***
37.) Colorful x Melody – ChiimuMOER feat. Hatsune Miku
38.) MELT – Supercell feat. Hatsune Miku
39.) When the First Love Ends – Supercell feat. Hatsune Miku


  Les titres en gras sont ceux qui m’intéressent particulièrement. Ceux en italique sont ceux qui étaient déjà là l’année dernière (corrigez moi si je me trompe d'ailleurrs !)


Je vous le dis, bien que je n’aie pas encore pu voir le live en entier (le streaming et moi on s’entend mal), les quelques parties que j’ai pu en voir m’ont permis de me faire un avis plus ou moins construit. Mais avant de le voir, je vous propose de regarder ce que nous réservais ce live.


 

Kocchi Muite Baby, de Supercell

 


Bon, je pense qu’en l’occurrence, une vidéo suffit à présenter plus ou moins la chose dans sa globalité. Qu’est-ce que j’ai pu tirer des quelques vidéos que j’ai vues ? Bah au niveau du visuel c’était très moyen. La projection sur l'écran noir était bien moins impressionnante que la vitre transparente de l'an dernier, technologiquement parlant on a pas avancé mais plutôt reculé puisque n’importe quel rétroprojecteur peut faire pareil. J’veux dire, l’année dernière la vitre était relativement peu visible et comme Miku se déplaçait on avait "presque" l’impression d’avoir un hologramme sur scène. De plus vous avez surement remarqué que la qualité de l'image de Miku (qui ne ressemble plus du tout à un hologramme sur le coup) est d'une qualité médiocre, on voit des espèces de pixels dû à un mauvais anti-liasing quand la caméra zoom trop (c'est particulièrement flagrant avec Megruine Luka !!), et j'ai pas compris pourquoi il lui ont fait avoir un micro sur certaines chansons.... ça fait bizarre je trouve, sauf pour la dernière chanson où sa rendait un peu mieux mais bon. On aurait espéré que le visuel soit au moins aussi bien que l’année dernière, et même mieux puisque de l’eau a coulé sous les ponts entre temps. Mais malheureusement on est tombé un peu plus bas. Et puis, j’ai pas apprécié le fait que les musiciens soient séparés par cette grosse chose noire au milieu de la scène, ils ne pouvaient même pas se voir alors qu’ils jouaient en groupe ! Je trouve que c'est un minimum, certes, mais nécessaire ! Et ils n’étaient pas très visibles de surcroit.. Alors que l’an passé avec la vitre transparente  on les voyait très bien et eux se voyaient mutuellement ! C’est tellement mieux pour l’ambiance concert...

D'ailleurs, vous avez surement remarqué qu'il y a plusieurs chansons qui étaient totalement (ou presque) en "playback" (PopiPo et Luka Luka Night Fever), et dont la qualité était parfois largement insuffisante... surtout pour un concert. Et de toute évidence, je ne suis pas le seul à qui les "medleys" ne plaisent pas. Tant qu'à faire, il aurai été mieux de mettre moins de chansons et de les faire en entière plutôt que de caser 4 ou 5 extraits dans un même medley.  Bref, tout ça a fait que des gens se sont plains de ce concert et les organisateurs, 5pb, se sont même excusés il paraît !


 

Rolling Girl, de Wowaka

 

Mais bon, y’avait quand même pas que du mauvais là-dedans. J’veux dire, quand on regarde les vidéos ont voit des japonais qui s’amusent ! Bien sur quand on s’attarde sur les détails on trouve toujours la petite bête enfouie on-ne-sais-où. Evidemment, si les fans s’amusaient c’était parce que sur le fond c’était vraiment une bonne chose d’avoir renouvelé l’évènement. Et puis je veux dire, les musiciens ont géré quoi ! C’est vrai que l’année dernière, musicalement c’était mieux, c’était plus dynamique et entrainant, mais quand on prend du recul par rapport au challenge que ça représente... on se dit "Mais c’est ENNOOOOOOOOORME !!!". Bon, peut-être pas quand même, mais imaginez la chose : il fallait qu’ils jouent en rythme entre eux (ça va encore jusque là, c’est pas insurmontable) tout en minimisant les erreurs (ça encore c'est commun à tout les lives) et qu’ils jouent en rythme avec Miku ! Et ça déjà c’est beaucoup plus dur je pense, même si quelque part c’est pas si mal car ça permet de caler le tempo sur une valeur sure. En tout cas ce je trouve qu’ils ont vraiment été bons, même si un petit grain de folie en plus n'aurait été que profitable.

 

Dans ce que j’ai écouté, exception faite de MELT et Meltdown, que j’ai trouvé sensiblement moins bien que les versions de l’an passé (surtout l’intro de MELT), les arrangements déchiraient ! Que ce soit pour Rolling Girl, Nisoku Hokô (Two Breath Walking) ou Kocchi Muite Baby, les ambiances originales étaient très bien restituées. Vraiment, ça fait plaisir à écouter.

Et les deux meilleurs pistes... D’abord il y a Hajimete No Koi Ga Owaru Toki (When The First Love Ends), c’est une magnifique chanson de Supercell (Ryo) à la base ; et bien là c’était encore mieux. Le fait que ce soit en live a fait ressortir tout le charme de cette chanson, c’était une performance remarquable de la part des musiciens !

 

 

Hajimete no Koi Ga Owaru Toki, de Supercell

 

Et ensuite, un n°1, vous l’avez surement deviné si vous avez bien regardé la tracklist : ARiA, de Toku. Non pas que l’instrumentale était particulièrement excellente (bien que je l’aie trouvé superbe), mais ARiA est tout simplement une de mes chansons préférées. Alors le simple fait de voir qu’elle a été jouée à ce live l’a mise en première position d’office. J’ai juste regretté le fait que l’intro et l’outro soit totalement en playback. Mais sinon, au même titre que SPiCa l’an dernier, j’ai vraiment été agréablement surpris de voir qu’une chanson de Toku avait été reprise une fois de plus, et avec les confettis de surcroit ! Décidément je ne me laisse pas de l'écouter !

 

 

ARiA, de Toku-P


Au final qu’est-ce que j’en ai retenu ? Et bien que visuellement les organisateurs ont fait un pas en arrière, c’est assez dommage. Mais il sied mal de s’en plaindre puisque le principe est resté le même et ça semble avoir eu un succès certain dans l’immédiat. En plus la tracklist comporte des chansons adaptées à tous les goûts et les musiciens n’ont pas l’air d’avoir chômés ! Mais pour être sur de tout ça il faut d’abord que je regarde le live en entier ! 

Repost 0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 14:15

Yo !

Je fais suite au précédent article dans lequel je parlais des animes que j’avais regardé l’année dernière. Il m’en reste 3 à présenter puisque je ne compte pas causer de Zero no Tsukaima (saison  1, 2 et 3) qui m’a totalement déçu sur de nombreux points et de Weiss Survive qui n'en vaut tout simplement pas la peine. Au menu today, Shakugan no Shana 2nd et Ore no Imouto Ga..... Bref, Oreimo quoi !

Et là, ceux qui savent compter les plus attentifs devraient avoir capté qu’en tout ça ne fait que 7 animes, il en manque un en effet, vous en saurez un peu plus en fin d’article.

 

 

/!\Attention, présence de spoilers /!\

 

Eika ! Démarre la DeLorean, on retourne en 2010 !!!

  

Shakugan no Shana 2nd

http://i54.tinypic.com/2n096kx.jpgOn retrouve des persos de la 1e saison.

 

/!\ attention, présence de petits spoilers, rien de bien méchant/!\

 

Aaaaah, Shakugan no Shana... J’ai considéré cet anime comme étant mon préféré pendant plusieurs mois, mais la saison 2, Shakugan no Shana 2nd m’a fait changer d’avis. Non, cet anime est très bon, mieux même, il a de nombreux atouts, mais il a aussi un gros défaut. Avant de commencer les hostilités, un petit synopsis made in Kyu s’impose :


(Shakugan no Shana 2nd se déroule juste après Shakugan no Shana). Après avoir échappé par on-ne-sait-quel moyen à la mort lors du combat contre Hecate, la vie de Sakai Yuji et Shana semble être redevenue « normale ». Sauf que Yuji a l’impression de revivre des évènements passés, mais personne dans son entourage n’est en mesure de confirmer cette pensée, pas même Shana et Whilhelmina Carmel. Après que Yuji ai réussi à sortir de cette boucle, lui et Shana seront alors confrontés à l’arrivée d’une élève suspecte dans leur classe : elle ressemble trait pour trait à Hecate...


Hmmm, je suis peut-être allé trop loin de le synopsis. Bah tant pis, on va faire avec. Je vous le dis tout de suite, LE gros défaut de cette saison 2, c’est le déséquilibre monstre entre les épisodes. Je m’explique :

Dans les 2-3 (voire 4) premiers épisodes, la principale intrigue c’est celle du tomogara forçant les rêves. Une intrigue ma foi fort sympathique, sans plus, dans laquelle on a notre petite dose d’action. S’en suit alors une looooongue période d’une dizaine d’épisodes (ou presque) dans lesquels l’action est très limitée ! En effet, à partir de la fin de la 1e intrigue et jusqu’à l’épisode 12 au moins (plus même il me semble), l’anime est ennuyant... mais vraiment. On s’attarde sur des petites choses insignifiantes qui auraient pu être réglées en beaucoup moins d’épisodes je pense, avec de simples "scènes de fuzetsu" en guise de scènes d'actions. Et encore, la plupart du temps on assiste à un entrainement qui dure généralement 2 minutes montre en main pendant lesquelles Shana frappe Yuji qui fait se qu’il peut pour se défendre ; avec toujours (ou presque) un mouvement au ralenti ou des moments où son énergie émane histoire de se dire "Waaaa, Yuji devient balèze, bientôt il sera plus fort que Shana !"... Mouais nan pas convaincu, je me souviens d’ailleurs qu’il y avait un épisode dans lequel on n’a même pas eu droit à notre quotas de fuzetsu. Bref, pendant cette période d'une dizaine d'épisodes il ne se passe rien. En même temps, de même que pour Basquash!, il fallait bien trouver quelque chose pour combler les 24 épisodes composant la série. Bref, j’ai trouvé cette saison 2 VRAIMENT longue à démarrer =_=’

Heureusement, après l’épisode 12 (ou 13 ou 14, je sais plus) c’est l’inverse. Plus ça va et plus y’a d’action, et donc, de combats. Au début ça commence doucement avec 5-10 mins de fight par épisode, et puis ça fini en baston générale. Donc la deuxième moitié de l’anime rééquilibre plutôt bien ce départ escargot. Par contre je plain ceux qui ont regardé l’anime au moment de sa sortie, c'est-à-dire épisode par épisode, semaine après semaine. J’aurai été à leur place j’aurai surement arrêté au bout du 7-8 je crois. Enfin bon.

Si je fais abstraction de ce détail gros comme le nez au milieu de la figure, j’ai quand même bien apprécié  certaines choses, et notamment les combats. La couleur rouge sang que prend le ciel sous l’influence des fuzetsu y contribue pas mal. Mais rien que les sorts en eux même sont stylés, en fait j’ai trouvé la plupart des affrontements assez spectaculaires.

Autre chose, j’ai trouvé vraiment bien qu’ils mettent un peu plus l’accent sur Whilhelmina, j’aimais bien ce personnage dans la saison 1 et c’est toujours le cas dans la 2e, donc j’étais bien content de voir qu’elle avait une bonne partie des scènes d’actions \o/ ! Par contre, pour rester sur le thème des personnages, j’ai regretté qu’on en sache pas un peu plus sur Khamsin... c’est dommage, il aurai fallu lui consacrer 2-3 des épisodes useless du début, ça aurai été tout bénef je pense. Mais c’est pas grave, on a quelques scènes avec Pheles aussi donc ça compense !

Autre chose de très intéressant dans Shakugan no Shana 2nd, c’est la quasi absence du fan service. À vrai dire, de même que pour Nagasarete Airantô, je pense ne pas être loin du compte en disant que Marjorie Doe et Pheles à elles seules sont la principale source de fan service dans l’anime. C’est un bon point, le peu de fan service qu’il y a  est loin d’être rébarbatif , même si il me semble qu’il y a tout de même une ou deux scènes de bain.

Avant de finir, un petit mot sur les génériques. C’était une très bonne idée de s’être une fois de plus adressé à Kawada Mami pour cette tâche. Même si j’ai une large préférence pour le 1e, JOINT, je crois que Shakugan No Shana 2nd est un des seuls animes dont j’ai apprécié un minimum tout les génériques. Un petit plus donc.

Donc pour moi Shakugan no Shana 2nd a été tout de même un moment de détente... à partir de l’épisode 12-13. Parce que sérieusement, j’ai commencé à en avoir marre de tout ce calme. Ceux qui ont regardé la 1e saison mais qui hésitent à regarder la 2e, sachez qu’elle est très bien et est faite de la même manière que la précédente, et que vous passerez surement un bon moment en la regardant... à condition d’être un minimum patient ;)!

 

 

Ore No Imouto Ga Konnani Kawai Wake Ga Nai

http://i51.tinypic.com/6qb6tg.jpgRoh là là, pas moyen de trouver une meilleure image >_>'

 

Oreimo, ou Ore No Imouto Ga konnani Kawai Wake Ga Nai de son vrai nom (j'ai réussi à le reteninr en entier \o/!), est un anime que j’avais commencé à regarder pour une raison qui m’échappe au jour d’aujourd’hui. Non vraiment, je ne sais plus ce qui m’a poussé à regarder un tel anime (surement le thème). Et je ne sais plus non plus pour quelle raison on s’est retrouvé à le regarder simultanément avec Eika (mais VRAIMENT en même temps  xD). C’est un des animes de la saison automnale 2010, tout récent donc, il me semble que c’est la première fois depuis Naruto que je regarde un anime épisode par épisode, semaine après semaine. Oreimo, donc, de quoi ça cause ? Il me sied mal de faire un synopsis de cette anime, étant donné que je n’ai pas le souvenir qu’il y en ai... Allé, je tente quand même !


En fait, c’est l’histoire de Kirino Kôsaka et de son frère ainé Kyôsuke Kôsaka. Kyôsuke est un lycéen un peu blasé, tout ce qu’il y a de plus normal (vous savez le type de lycéen qu’on retrouve presque systématiquement dans les animes des dernières années, oui voilà lui) qui ne s’entend pas très bien avec sa sœur Kirino, non en fait c’est sa sœur qu’est chiante avec lui. Elle est très enfermée dans son petit monde et ne rate pas une occasion de s’énerver contre ce dernier pour des raisons qui échappent à l’entendement. Mais un jour Kyôsuke va découvrir le secret de Kirino : c’est une otaku. Elle est particulièrement intéressée par les magical girl (avec notamment Meruru) et les eroges, spécialement ceux impliquant les petites sœurs. À partir de cette découverte la relation qu’entretiennent Kirino et son frère va subitement changer...


Hmmm.... Je vous avoue que, bien que j’aie bien apprécié l’anime d’une manière générale, j’ai trouvé une ribambelle de défauts à cet anime. Déjà, je pense qu’on l’a déjà suffisamment dit,... Kirino est franchement chiante. Kirino est ce qu’on appelle une tsundere dans le jargon otaku, c'est-à-dire un personnage à double personnalité, ayant au premier abord un sale caractère, distant et hautain mais révélant au fond un cœur tendre au fur et à mesure que le manga/anime/VN avance (à titre d’exemple, Naru dans Love Hina est une tsundere, Shana dans Shakugan no Shana aussi). Le côté Tsun~Tsun~ d’un personnage c’est son côté énervant (je crois qu’il y a une histoire d’onomatopée de je-ne-sais-quoi) et le Dere~Dere~ c’est à l’inverse son côté affectueux. L’inverse d’une tsundere c’est une yandere (qui commence toute gentille et qui cache au fond un caractère singulier).

Où en étais-je, ah oui. Kirino est une tsundere, sauf qu’en regardant l’anime on ne rencontre quasiment jamais sa dere-side... Oui c’est à peu près ça, Kirino est 95% tsun-side et 5% dere-side. De plus, contrairement à la grande majorité des tsunderes, la dere-side de Kirino ne grandit pas au fur et à mesure que l’anime avance ; sa tsun-side diminue sensiblement mais la dere-side n’augmente pas. En gros, Kirino est une chieuse, une vraie ! Et ça, déjà bon nombre de blogueurs l’ont dit, mais je le répète quand même une fois de plus ; si j’avais été à la place de Kyôsuke, j’aurai surement pas tenu aussi longtemps (ou alors elle s’en serai pas sortie indemne :D). M’enfin bon, passons.

En plus d’être une tsundere une tsuntsun, Kirino est terriblement moe. C’est purement subjectif mais au-delà d’un certain seuil (assez bas) j’ai du mal à supporter le moe. Loin de moi l’envie de m’attarder sur les détails d’un phénomène aussi indéfini qu’est le "moe",pour éviter de rentrer dans le débat dont il était le sujet il y a quelques temps... Non en fait Kirino est très moe c’est sur, mais LE truc qui m'a le plus gêné dans le moe de Kirino, c’est la dent. La canine qui dépasse.. Pour une raison qui me dépasse je ne supporte pas (ou du moins très peu) ce petit élément, aussi insignifiant qu’il soit. Enfin je sais pas, ça paraît bête dit comme ça mais je déteste cette dent. M’enfin bon, passons.

Pour rester sur les défauts que j’ai trouvé à Oreimo, parlons un peu des génériques.. Non en fait j’ai pas envie d’en parler. C’est de la Jpop tout ce qu’il y a de plus classique comme je l’aime pas. Sérieusement, pour les 2 premiers épisodes j’ai essayé de les écouter et de les apprécier, mais après ça passait plus, je les ai trouvé plats et sans saveur. J’aime pas la Jpop d’une manière générale, pourtant y’a des bons génériques en Jpop (Days de Yui Horie, l’opening de Nagasarete Airantô par exemple), mais pas celui-ci.

Bon allé, assez craché sur Oreimo. L’anime a des points positifs tout de même, sinon je ne l’aurai pas regardé jusqu’au bout ;) Tout d’abord, c’est joli. Pas joli dans le sens où le chara-design se distingue particulièrement des autres, ou que l’animation est bluffante... non en fait c’est tout simplement agréable à regarder. Les couleurs très chaudes et vives y contribuent beaucoup je pense.

Ensuite j’ai trouvé la plupart des personnages plutôt attachants (exception faite de Kirino) et singuliers. Enfin, certains ne sont pas terribles au début je trouve mais le deviennent au fur et à mesure que l’anime avance (l’inverse de Kirino quoi :D). À titre d’exemple, je supportais mal Manami et ses "Kyô-chan" au début de l’anime... mais à la fin j’adorais ce perso (l’épisode 6 y est pour beaucoup je pense). Pareil pour Kuroneko, je la sentais pas au début mais c’est devenu un de mes persos préférés. De même, parmis les perso qu’on ne voit que très rarement il y en avait des pas mal (le grand-père de Manami par exemple était excellent XD !), c’est bien dommage encore une fois.

Et puis, franchement je vais pas vous le cacher, cet anime était vraiment drôle. En particulier au début (plusieurs fou rire pour ma part). Je pense que c’est d’ailleurs ce qui m’a donné envie d’aller jusqu’au bout, malgré la dégradation de la chose au fur et à mesure que les épisodes passent. L’humour est très présent oui et relativement léger de surcroit, les moments où Kirino est en mode otaku (eroge, conventions, etc...) sont parfois poilant (par contre y’a des moments où elle fait vraiment pitié quoi...).

Enfin, il me semble que la raison pour laquelle j’ai commencé cet anime, c’est qu’il parle d’otakus et d’eroges. Sauf erreur de ma part, on aborde pas très souvent ce sujet dans les animes ces derniers temps, ou alors juste pendant un épisode ou deux. Et bien là c’est tout l’anime puisqu’un des protagonistes est otaku et que 2 autres des personnages principaux le sont aussi. Et il se trouve que cette thématique m’intéresse un minimum, c’est surtout pour ça (couplé à l'humour) que j’ai continué tant bien que mal à regarder l’anime.

Parce que oui, l’anime s’est vraiment dégradé. Les 3 premiers épisodes étaient très bon (il me semble que j’avais trouvé le 1e excellent), ensuite ça a stagné et ça a fini par devenir moins bien à partir de je-ne-sais-plus quel épisode. Je veux dire, le moment où Kyôsuke s'était mit en "mode Visual Novel" pour savoir comment il allait gérer la dispute avec son père m’avais agréablement surpris et j’avais espéré retrouver ce genre de choix encore une fois ou deux dans l’anime... il n’en fut rien. C’est bien dommage, j’avais trouvé ça excellent. Et puis la fin je vous en parle même pas, c’était à la limite de me décevoir. Je ne dirai pas ce qu’il en est pour éviter le spoil, mais franchement ne vous attendez pas à quelque chose de grandiose >_>’ Il paraît qu’il y a plusieurs fins (comme dans un VN), je vous avoue que j’ai pas envie de regarder les autres.

Enfin bon, fini de causer d’Oreimo ; d’une manière générale j’ai quand même beaucoup aimé. L’humour et le thème de l’otakisme y sont pour beaucoup, pourtant j’ai trouvé pas mal de défaut à cet anime. Franchement, si vous voulez passer un moment de détente et rire un peu, vous pouvez regarder Oreimo... à condition de pouvoir faire abstraction de la chiantise de Kirino ou d’être un maître du yoga...........  ou de disposer de plusieurs écrans de rechange pour calmer vos pulsions, parce que vous risquez vite d'être dans cette situation :

 

http://i54.tinypic.com/2076wqp.jpgÀ la base ce gif est pour le "QB" dans Madoka (que je ne regarde pas encore), mais je trouve que la situation correspond assez bien : imaginez Kirino à la place de QB et le tour est joué XD

 

Comme je l'ai dit plus haut, Eika et moi avons regardé cet anime simultanément. J'ai pensé que ce serai pas mal d'avoir son avis aussi sur la chose ! Je lui laisse donc la parole :

Bon je pense que Kyu a abordé déjà le principal de l'anime, à savoir ses cotés chiants et ses cotés agréables, j'ai moi aussi beaucoup ri en le regardant. Quelque chose d'autre que j'ai beaucoup apprécié: le coté imprévisible des situations. On essaie d'établir des hypothèses, de deviner comment les personnages vont réagir, mais au final dans Oreimo... Pas la peine ! On est quasiment toujours surpris, en fait cela est certainement du au fait que l'anime pousse à fond les situations burlesques, quitte à exagérer un maximum. Alors Kyu a déjà parlé de la dégradation des épisodes, c'est sûr que l'anime perd de son interêt vers la fin, au détriment des premiers épisodes qui étaient en effet excellents. J'ai pas trouvé les situations moins intéressentes dans les derniers épisodes, c'est juste que ça avait moins de charme, moins de subitilité au niveau de l'histoire, et surtout... C'est vrai que Kirino est super énervante (tout comme ce gif qui gigote au dessus de mon paragraphe et qui me déconcentre pour écrire) !!!

Bref, Kyu et moi avons à peu près le même avis sur Oreimo: il a de bons cotés, mais aussi un certain nombre de mauvais, et si vous voulez rire un coup il est parfait ^_^

DEFI: Arriverez-vous à mémoriser le titre en entier ?! Kyu a réussi... Personellement, j'essaie toujours !

 


 

Voili-voilou. Je n'ai pas parlé de Zero no Tsukaima (les 3 saisons) car je me suis vraiment ennuyé en regardant cet anime, c'est la première fois je crois que j'ai autant l'impression d'avoir perdu mon temps à le regarder... Ah nan, y'avait Naruto aussi x) Et puis Weiss Survive c'était bien, mais vu que ça fait très longtemps que je l'ai regardé et qu'en plus de ça il est très court (13 épisodes de moins de 5mins il me semble), il m'est impossible d'écrire un avis de plus de 3 lignes à froid. Mais sinon c'était bien, c'est court, frais, drôle et agréable. Le genre d'anime à regarder quand on a une petite heure de libre !

Il va bientôt être temps de passer à autre chose, l'année 2010 est terminée depuis maintenant plus de 2 mois mais il reste encore un anime dont j'ai très envie de parler. Ceux qui me suivent sur Twitter savent probablement déjà de quel anime il s'agit. Toujours pas ? Bon, je donne un indice, c'est mon anime préféré. Je n'en dirai pas plus, il va falloir patienter pour savoir de quel anime il s'agit !

EDIT : L'article en question est écrit ;) !

Sur ce,

 

Jaa mata ne !

Repost 0
Published by Kyu - dans Animes
commenter cet article
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 23:09

http://i52.tinypic.com/eulp94.jpg

titre japonais : ナナ (Nana)

auteur : Ai Yazawa

édition française : Delcourt

nombres de tomes sortis en France : 21, série en cours.

résumé:Nana Komatsu est une jeune fille rêveuse et immature, sans cesse embarquée dans des histoires d'amour sans avenir et sans grand objectif dans la vie. Nana Osaki est chanteuse dans un groupe punk et ne semble avoir comme point d'attache que son petit ami musicien, Ren. Mais ces deux jeunes filles dont le prénom semble le seul point commun vont être amenées à se rencontrer dans leur trajet pour Tokyo, et alors que leur nouvelle vie commence, une amitié aussi forte qu'improbable va naître entre elles.


Encore une fois il s'agit du manga et non pas de l'anime, que je n'ai pas vu en entier.

Je n'ai pas mis d'images de planches pour cette fois car j'enlève le contenu des bulles, or Nana possédant beaucoup de dialogues, cela n'aurai pas grand intérêt.

http://i51.tinypic.com/2rmb8yv.jpg

Critiquer un tel manga pourrait paraître prétencieux de ma part. En effet, cette série a fait le tour du monde, fidèle à son exclusivité et à son originalité dans le genre. Car Nana est un peu au monde du shojo ce que Naruto est au shonen ! C'est juste... cultissime !

Mais bon, prenons un peu de recul, je ne suis pas là pour en faire l'éloge, mais bien pour essayer d'en établir une critique.

 

Pour commencer, Nana est un shojo. Pourtant c'est un manga qui se détache du genre, comme je l'ai dit il a quelque chose de plus, quelque chose de différent des autres shojos.

J'aimerais aborder en premier le fait que ce soit en quelque sorte un manga « musical » car il nous plonge dans l'univers de la musique de façon assez intuitive, vu que Nana Osaki souhaite atteindre une carrière professionnelle, on sait dès les premiers tomes qu'on va découvrir peu à peu le monde un peu cruel de la célébrité et du commerce musical. Une autre chose très réussie aussi de ce point de vue: (je rappelle bien du manga et non pas de l'anime), c'est qu'on ne peut pas entendre la musique jouée par les groupes qui nous sont présentés. Pourtant, c'est exactement comme si on l'entendait. On ne ressent pas de frustration particulière car rien qu'avec les dessins chacun peut imaginer sa mélodie, la voix de Nana, l'enjouement de la foule. Tout ce concept musical était assez risqué pour un manga, et pourtant selon moi il est très réussi.


http://i52.tinypic.com/2ldhd1.jpg

 

L'histoire est en quelque sorte classique. Deux filles du même âge au caractère et au physique complètement opposés se rencontrent et deviennent amies. Ces personnages sont d'ailleurs caractérisés assez simplement dans le tome 1, Ai Yazawa sait exactement où elle veut nous emmener, les traits de caractères sont déterminés et paraissent d'ailleurs complètement anodins. Mais le sont-ils vraiment ?

Au fur et à mesure des intrigues, on sent que tout ça n'est pas aussi simple qu'il n'y paraît. Au tout début chacune de leurs intrigues se déroulent séparément, et elles ne se connaissent pas encore. Elles essaient d'évoluer à leur façon, mais n'y arrivent pas toujours. L'évolution se fait vraiment lorsque les deux Nanas se rencontrent. Leurs histoires sont différentes mais parallèles, tenues par on ne sait quel lien, et c'est leur amitié qui les fait avancer.

http://i51.tinypic.com/n15o4w.gif

Du coté personnages on peut dire qu'Ai Yazawa a plus que réussi sa tâche en essayant de nous guider du simplicime vers le grandiose. Cela n'est pas seulement vrai pour les deux héroïnes mais pour toute la palettes de personnages secondaires qui n'ont pas l'air de l'être tant leur psychologie est poussée et déjoue les clichés. Pour moi, Nana défini ce qu'est vraiment un shojô. Pas seulement un « manga pour fille » au sens où la plupart l'entendent, mais un manga qui parle de sentiments, pas d'amour en soi, mais de sentiments.

 

Et Ai Yazawa sait très bien jouer avec nos émotions dans ce manga. Que ce soit dans le caractères de ses personnages que dans les intrigues plus dramatiques les unes que les autres ou encore dans les dessins. Oui, nombreux sont ceux qui ne trouvent pas les dessins de Nana à leur goût (certains ont même employé le terme « moche », personnellement je trouve que si il y a bien un mot qu'on ne peut pas employer pour les définir, c'est celui là), et en effet ils peuvent déplaire par leur détail et leur aspect très « féminin ». Les visages sont allongés et fins, tout comme les corps d'ailleurs, tout en longueur et dégageant une sorte de douceur qui peut être un peu agaçante au fil des tomes. Moi aussi j'avoue que j'ai eu du mal à m'y faire, l'apparence sur-détaillée des silhouettes et même des objets est assez déroutant, surtout au début. Mais on s'y habitue vite, d'autant que ce style de dessins est parfaitement en accord avec l'histoire, qui est elle aussi on va le voir, très délicate et soignée.

http://i56.tinypic.com/21b2849.jpg

A tous ceux qui m'affirment que les mangas sont juste des bandes-dessinées sans dialogue et profondément bêtes, je leur répond de lire Nana. Pour moi c'est le meilleur exemple de « manga intelligent » pas seulement dans l'histoire, mais dans la manière dont elle est racontée. Au fond, on ne sait pas trop si Ai Yazawa savait comment allait se finir sa série quand elle écrivait dans le tome 1 les pensées en « voix-off » de Nana Komatsu. Mais hônnetement, il y a quelque chose de tellement profond et poétique dans ces sortes de flashforwards qu'on imagine toujours le pire (pour ceux ou celles qui auront lu jusqu'au dernier tome sorti, on comprend qu'on a pas eu tout à fait tort... mais no spoil). C'est bien écrit, bien construit, ça nous donne absolument envie de continuer à lire Nana mais surtout, ça créé un lien évident entre les tomes. La « voix-off » de la future Nana Komatsu, c'est un peu le concept même du manga. C'est ce qui fait tout le charme de cette série selon moi.

http://i54.tinypic.com/2r2lzyt.jpg

Cependant -puisqu'il faut bien y venir- il faut bien avouer qu'on peut reprocher de nombreuses chose à Ai Yazawa. Malgré le fait que l'histoire et les intrigues s'éloignent la plupart du temps des clichés, il arrive très souvent à l'auteur de retomber dans des niaiseries classiques que seul le shojô est capable de nous offrir. Bon, dans les passages romantiques, difficile de faire autrement me direz-vous, mais quand même, on pourrait attendre mieux de la part d'un tel manga.

Autre chose: la façon dont Ai Yazawa traite les volontés de ses fans et même de ses lecteurs en général. [ATTENTION SPOILER !] Qui ne s'est pas offensé de voir le couple si adorable que formaient Hachi et Nobu bafoué au profit de Takumi ? Je suis sûre que ça a choqué tous ceux et celles qui l'ont lu !

Personnellement il y a aussi quelques autres passages que j'aurais aimé ne jamais voir comme celui, entre autres, où Hachi découvre que Shôji l'a trompée. [/SPOILER !]

Négliger autant l'attente des lecteurs, d'accord c'est être fidèle à sa propre volonté en tant qu'artiste, mais c'est surtout du pur sadisme !

 

En même temps ça fait de Nana un manga plutôt imprévisible. Jusqu'aux derniers tomes sortis, Ai Yazawa en aura fait voir, autant à nous qu'à ses personnages, des vertes et des pas mûres. Elle, au moins, à l'air de savoir ce qu'elle fait et c'est plutôt rassurant, car on sent au fur et à mesure des tomes que l'on se rapproche de la fin et on espère qu'elle ne sera pas trop expéditive car Nana a su nous séduire jusqu'ici, et même au-délà.

http://i56.tinypic.com/2e1hsgx.jpg

Repost 0
Published by Eika - dans Mangas
commenter cet article
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 23:09

Aujourd’hui parlons peu, parlons bien, parlons animes.

Loin de moi l’envie de donner mes premières impressions sur les animes de cette saison, ou bien de faire un bilan de la décennie ou autres choses passionnantes j’imagine... non en fait je me suis dit que ce serai peut-être bien de parler des animes que j’ai regardé durant l’année 2010.

"Roh là là, et voilà un autre bilan". Voilà ce que certains doivent se dire non ? Il y a de quoi, changement d’année oblige, beaucoup de blogueurs ont déjà fait des comptes-rendus des animes de l’année 2010 plus ou moins complets. Celui que je suis sur le point de faire est à peu près pareil, à la différence près qu’il n’y a qu’un seul anime de l’année 2010 dedans : Oreimo. Ce qui va suivre ne sont pas vraiment des critiques, mais plutôt des avis.

Enfin bon, c’est bien beau tout ça mais qu’est-ce que j’ai regardé cette année comme animes ? Et bien pas grand-chose, on en compte au total 8 (dont deux que je ne présenterai pas), c’est  assez peu quand j’y repense ^_^’ Je ferai ça un deux parties pour alléger la chose.

Voici donc la première partie, au menu : Nagaserete Airantô, Basquash et Zoku Sayonara Zetsubô Sensei (S2) !


/!\ Attention, je vous préviens, je spoil un minimum /!\

 

Code : L-Y-O-K-O, retour vers le passé !

*sors*

 

Nagasarete Airantô

http://i54.tinypic.com/2ef5ix3.jpg

Hmmm... il manque quelques persos mais bon...


J’avais l’intention de faire une critique de l’anime Nagasarete Airantô à la base, mais suite à un élan de flemme, j’ai abandonné (ou presque) le projet. Ce n’est pas grave, je me rattrape maintenant, mais avant un petit résumé de la chose s’impose. (résumé made in Kyu)


C'est l'histoire d'Ikuto, qui en avant marre de son père qui lui disait sans cesse qu'il y avait des choses impossibles dans la vie... alors qu'Ikuto est un mec 100% anti-Zettai Muri (Zettai Muri = Absolument impossible). Bref, ça l'a mis en rogne et a donc quitté sa maison. Il prend le bateau et part en voyage (c'est à partir de là que l'anime commence). Petit problème, par une nuit de tempête.... il tombe à l'eau. Personne n'arrive à le récupérer et il sombra dans les fonds marin...

Ikuto est alors repêché (dans le 1e sens du terme) par Suzu, une jeune fille, qui va essayer tant bien que mal de le réanimer (nan, en fait, plus mal que bien XD). Un peu plus tard, on apprendra qu'Ikuto s'est échoué sur Airantô, une île exclusivement peuplée... de femmes ! La nouvelle qu'un homme arrive à Airantô ne met vraiment pas longtemps à faire le tour du village : toutes ces femelles découvrent pour la 1e  fois de leur vie un humain du sexe opposé !

La vie pour Ikuto devient alors très dure, car exception faite de Suzu et de sa grand-mère, toutes les filles de l'île le veulent... il décide de quitter l'île à bord d'un petit bateau... mais il se rendra compte que l'île est entourée de tourbillons et est contraint de rester à Airantô, où il vivra avec Suzu. Et c'est là que les ~ennuis~ commencent pour Ikuto...

 

Nagasarete Airantô c’est l’adaptation en anime du manga éponyme, publié en 2002 par le mangaka Takeshi Fujishiro. Les épisodes ont été diffusés entre le 4 Avril et le 26 Septembre 2007 et nous viennent du studio Feel, avec Hideki Okamoto. Il y a en tout 26 épisodes de 24 minutes.

Je ne serai pas étonné qu’on me dise que Nagasarete Airantô signifie « Naufrage à Airantô » ou un truc du genre.

Mon impression générale ce résume en une phrase : Cet anime est poilant !  

 

En fait, j’ai énormément apprécié cet anime parce qu’il est hilarant (plus dans les 12 premiers épisodes). Ca commence très fort, c’est rythmé et c’est vraiment très drôle. On y retrouve beaucoup de comique de situation et de répétition majoritairement, mais ce n’est pas trop lourdingue.

Les graphismes sont simples, le chara-design est tout ce qu’il y a de plus classique et l’animation n’est pas vraiment remarquable... Mais ça correspond parfaitement à un anime de ce type. Pas besoin d’en faire des tonnes pour Nagasarete Airantô puisque le but premier est avant tout de rire je suppose. Le côté très coloré y contribue plus ou moins.

Au niveau du scénario, il tient moyennement la route, le simple fait de le lire nous fais vite penser à un anime harem ; c’est bien le cas. En fait, je suppose qu’il fallait absolument trouver un scénario pour introduire le côté harem de l’anime, quitte à ce qu’il soit bidon. Mais c’est pas bien grave, l’intrigue de la sœur vient rehausser un peu le niveau de la chose.

Là où Nagasarete Airantô se différencie des autres animes harem, c’est qu’il n’y a pas d’ecchi, on se limite à du fan service loin d’être dégoulinant. À vrai dire, à elle seule Rin est quasiment l’unique source de fan service de l’anime. Il y a bien les quelques scènes de bain mais c’est très soft. Je pense que c’est pile ce qu’il faudrai comme fan service dans un anime, ni plus ni moins !

Sans vouloir m’attarder sur l’OST (qui est correcte, sans plus), je vais tout de même mettre un petit plus pour le premier ending, que j’ai particulièrement apprécié. Say Cheese de Yui Horie est une chanson Jpop/Jrock plutôt entrainante et  très chaleureuse. Elle est bien équilibrée au niveau de l’instrumentale avec le clavier et la guitare électrique, et très rythmée (avec les fin de phrases en -atte). Je me souviens l’avoir écouté en boucle pendant un bon moment après avoir regardé l’anime, bref, un petit coup de cœur. L’opening, Days de Yui Horie, est pas trop mal aussi, c’est de la Jpop tout ce qu’il y a de plus classique qui se laisse écouter ; le 2e ending je l’ai pas trop aimé, et  no comment pour l’ending de l’épisode 13 x)

Pour moi un des gros points fort de cet anime, c’est ses personnages. Ils sont très attachants je trouve et ne perdent pas leur caractère au fur et à mesure. Ca paraît bête dit comme ça, mais je me souviens que dans plusieurs mangas/animes, je me retrouvais à ne plus aimer un perso que j’aimais beaucoup au début (Exemple : Motoko dans Love Hina). Ici ils restent à peu près les mêmes et ont pour la plupart un caractère bien défini qui régis la grande majorité de leurs actions (Machi toujours aussi sadique, par exemple). J’ai regretté par contre l’apparition unique de Sakuya, personnage que j’appréciais particulièrement ;_;

En plus de leurs caractères, chaque personnage à des pouvoirs spéciaux semblerait-il (exception faite d’Ayane je crois ^^’). À titre d’exemple, Ikuto a le pouvoir de recréer les 5L de sang qui circulent en lui en un rien de temps, Machi à le pouvoir de faire un rire démoniaque assez flippant ou de s’endormir debout avec les yeux ouverts, Mikoto à le pouvoir de faire tomber accidentellement des objets lourds ou contondants sur Ikuto, etc... Bref, des capacités sources de bon nombre de délires !

Un derniers truc et après j’arrête. Un des seuls défauts réels que j’ai pu trouver à l’anime, c’est son côté Nyan-Nyan. On n’est pas non plus à un niveau de moe surélevé (quoi que, y'a du lvl quand même) mais la présence de tout ces animaux kawaïs (comme Tonkatsu) et de leur chef Yukino, ainsi que les couleurs ultra vives y contribuent en grande partie.

Pour  conclure sur Nagasarete Airantô, je dirai que c’est un anime sans grande prétentions, à regarder quand on veut se fendre un peu la poire. C’est vraiment très drôle mais un tout petit peu trop long (20 épisodes auraient suffit). Un anime vraiment simple, mais efficace : rire garanti, il y a même de quoi faire de l’ombre à Sayonara Zetsubô Sensei !

 

 

Basquash!

http://i52.tinypic.com/s41htd.jpg 

Cherchez l'intruse x)

 

Basquash! est un anime datant de 2009, long de 26 épisodes réalisé par le studio Satelight. C’est un des seuls animes à avoir une petite touche française dans sa création ;) Basquash ça parle de basket, mais pas du basket sérieux... Non là il s’agit de Basquash, un type de Basket de rue pratiqué dans des robots géants : les Big Foots.

Par contre je ne saurais vous faire un synopsis, alors go to copier/coller :

Basquash raconte l'aventure de Dan JD, fan absolu de basket mais révulsé par le BFB (Big Foot Basketball - du basket avec des méchas) depuis un accident ayant causé la paralysie des jambes de sa petite soeur Coco. Après une année passée en prison à cause d'un incident pendant un match de BFB et quelques mésaventures où il rencontre d'autres personnes aux caractères bien prononcés comme Sela et Iceman, le trio se lance dans la quête du tournoi de l'OCB (Open City Basketball) pour se diriger vers la Lune, seul endroit connu où les jambes de Coco pourraient être soignées.

Hmmm, sans entrer dans les détails comme je l’ai  fait pour Nagasarete Airantô, je dirai que Basquash! est pas mal. Bien parce que c’est plutôt original, corrigez moi si je me trompe mais il n’existe pas 36.000 animes sur le basket. Mais moins bien car l’histoire se barre assez en freestyle... Plus que ça même, sans vouloir trop spoiler, il s’avère que le basquash n’est qu’un ~prétexte~ pour introduire une autre intrigue typiquement shônen. Non pas que ce soit mal à proprement dit, mais ça ne correspond pas du tout au début de l’anime, c’est un grand virage, parfois on est plus dans le mecha que le sport. En même temps, j’ai envie de dire il fallait bien quelque chose pour justifier les 26 épisodes... parce que personnellement j’en aurai probablement eu rapidement marre de 26 épisodes avec seulement des matchs de Basquash. Mais passons.

Un des points forts de l’anime c’est qu’il est très accrocheur, il démarre plutôt fort avec beaucoup d’action couplé à une excellente animation. Oui, l’animation, parlons-en. En fait, c’est juste super joli, le chara design est assez singulier je dirai et l’environnement n’est pas non plus des plus communs. Et quand on rentre dans un match, on en prend plein les yeux car les mouvements sont bien fluides, les actions pas incompréhensibles et souvent rapides même, bref c’est souvent assez spectaculaire. Je dois avouer que les ballons qui deviennent des boules de feu ou même des "balle-ombre" avec les "destroys" (Et oui, on sait pas mais en fait Basquash c’est une enième saison des Pokémons :D) m’ont plusieurs fois sourire : ça me faisais penser aux ballons plats d’Olive et Tom XD ! Bref...

Au début de l’anime il y avait de l’humour, un peu vaseux certes, mais il y en avait. Je me suis plusieurs fois surpris à rire dans les premiers épisodes. Malheureusement cet humour devient de plus en plus absent au fur et à mesure que le temps passe, il y en a toujours mais en beaucoup moins grande quantité.

Je ne me souviens plus trop de l’OST... Ma mémoire trouée semble vouloir me faire comprendre que si je ne m’en souviens pas, c’est qu’elle n’était pas exceptionnelle. Cela dit, je crois me rappeler que les musiques d’ambiances pendant les matchs contribuaient bien à conserver l’adrénaline provoquée par le rythme de ces derniers ! Et puis il y avait bien 2-3 pistes qui faisaient ressortir une dimension un peu épique, bref, y’avait quand même des bonnes choses je présume. Et les génériques... là par contre c’était du  bon. Enfin, les openings surtout. Le 1e opening, NO LimiT, de Eclipse, (ce nom fait en fait allusion au trio Haruka Tomatsu, Nakajima Megumi et Saori Hayami qui doublent respectivement Rouge, Citron et Violette, pour quelque chose lié à Basquash) ainsi que le 2e, Boku Ga Boku No, Mama de THE SPIN, sont tout bonnement excellents. Autant pour les instrumentales que pour les voix des chanteuses. Mention spéciale à No LimiT et son rythme très rapide dans les refrains =) !

Par contre, j’ai vraiment pas apprécié la quantité d’ecchi qu’on retrouve dans cette série. En plus de touts les petits éléments plus ou moins "fan service" classiques, il fallait que Miyuki aie une si forte poitrine. Faut dire que c'est assez à la mode. Mais c’est rien comparé à l’autre dame de la lune ! Il me semblait que la raison de ces... pastèques (?) c’était une histoire bidon avec la gravité sur la Lune ou que sais-je, bref, une belle histoire à dormir debout xD

 Voilà je pense avoir fait le tour pour basquash, pour conclure je dirai que franchement c’est un bon anime, original, rythmé et très joli. Un des seuls véritables défauts que je lui trouve, c’est le fait qu’il parte tant en freestyle. Bref, je le recommande à touts les amateurs de mecha, fan service/ecchi et de sport, et aux curieux ! Et je n’ai plus qu’une chose à dire : BASKASHU !


 

Zoku Sayonara Zetsubô Sensei (saison 2)

http://i53.tinypic.com/2jeb7v9.jpgZETSUBÔ SHITAAAAA !!!


À là là, Sayonara Zetsubô Sensei... Je crois qu’il est inutile de présenter une fois de plus un tel ovni ? Mais au cas où vous vivriez dans une grotte, sachez qu’il s’agit d’un anime datant de 2008 produit par le studio SHAFT du genre comique. De même que la saison 1, la saison 2 a duré 13 épisodes de 25 minutes chacun. Et pour le synopsis... bah, je ne saurai vous dire si il y en a un ^^’ Par contre, pour ceux qui auraient oublié, je peux vous faire un petit rappel de ce à quoi on a eu droit dans la 1 saison :

Itoshiki Nozomu est le professeur le plus pessimiste qui soit. Il voit constamment le verre à moitié vide et cherche à se suicider par touts les moyens. C’est lors d’une de ses enièmes tentatives qu’il est ~sauvé~ par Kafuka Fûra, la fille la plus optimiste qui soi, qui plus est, une de ses élèves.

Oui, c’est tout. Si je me mettais à en dire plus, on rentrerai dans des détails dépassant les spoilers.

En fait Zoku Sayonara Zetsubô Sensei, au même titre que la saison 1, est une de ses étrangetés qu’on peut parfois trouver en cherchant bien. Pour ceux qui ne sauraient pas, Sayonara Zetsubô Sensei peut se traduire par Adieu Professeur Désespoir.

C’est un anime hilarant pour toute personne un minimum sensible à l’humour noir. Les élèves de notre zetsubô sensei ont tous un caractère bien trempé, source une fois encore de bon nombre de délires inimaginables !

Graphiquement cet anime est aussi très original puisque que son chara-design ne ressemble à presque rien de déjà vu, si ce n’est la saison 1. L’animation est plutôt bonne d’une manière générale mais une fois encore paraîtra très étrange aux néophytes et non-initiés : les épisodes sont souvent entrecoupés d’écrans colorés sur lesquels sont écrites des phrases, n’ayant parfois rien à voir avec le déroulement de l’action. C’est très perturbant pour qui n’a pas regardé la saison 1, mais on s’y habitue vite. Autre chose, ça peut paraître anecdotique, mais les cheveux font très "naturels" dans cet anime ; naturel dans le sens où il n’y a pas de personnages aux cheveux bleus cyan ou rose bonbon comme on en trouve assez souvent ;)

Un petit mot sur le fan service : il est présent mais relativement discret (je m’en serai souvenu sinon). Il me semble qu'il était censuré à peu près comme dans la saison 1, sauf que là c'était l'espèce de...pingouin (?) qui s'en chargeait. Rien de bien rébarbatif en fait.

Au niveau de l’intrigue et du scénario... bah y’en a pas. Enfin, pas de scénario à proprement dit, car chaque épisode apporte sa propre histoire (quand histoire il y a ) et se suffit à lui-même. Ca aussi ça peut en gêner plus d’un, mais les dites histoires sont rapidement remplacées par des situations décalées et déjantées, au point que bien souvent on en oublie le thème de base. En fait, Sayonara Zetsubô Sensei est un des seuls animes que je connaisse où le fait que les épisodes partent en vrille est un énorme point fort. Je veux dire, j’ai du mal à imaginer un épisode qui commence normalement et qui fini normalement. Non non, ici je crois que l’objectif est de partir le plus vite possible en freestyle ; je me souviens d’un épisode qui a démarré au quart de tour à ce niveau là : le 1e «ZETSUBÔ SHITA!!» a été prononcé en moins de 10 secs \o/ !

Donc pour finir sur la saison 2, Zoku Sayonara Zetsubô Sensei, j’ai envie de dire «cf saison 1» ! C’est toujours la même recette, avec un peu de piment en plus, mais toujours le même goût : du pur délire. Un anime que je recommande à touts ceux qui sont réactifs à l’humour noir, qui, bien sur, veulent rire un bon coup ^^ !

 

 


 

 

Voili-voilou ! La suite des animes que j’ai visionné en 2010 arrive prochainement ! Si il y a des gens dans la salle qui ont déjà vu les animes ci-dessus, j'aimerai bien connaître leur avis =)


Jaa mata ne !

 

To be continued...

Repost 0
Published by Kyu - dans Animes
commenter cet article
13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 15:44

Yo ! Mes excuses pour le retard de cet article (que j’ai entamé en mi-Décembre tout de même), j’avais prévenu que le 2e trimestre sera hardcore. Mais j’avais pas prévu que la léthargie du blog soit si longue ^^’ Enfin bon, toujours est-il que l’article est là, bien que très en retard (il ne doit plus avoir beaucoup d’intérêt du coup). Et avant de commencer, nous vous souhaitons à tous, et avec beaucoup de retard, une excellente année 2011 pleine de bonheur et de santé !

 

 


 

Je fais suite au précédent petit tour d’horizon sur l’actualité vocaloid, parce que c’est un joyeux bordel ces derniers temps ! On observe notamment 2 drôles de phénomènes au niveau des nouveautés sur Vocaloid : un arrivage de mâles et une pluie d’appends, avec quand même 2 grosses news !


 

It’s raining men ! Allelujah ! ♫

J’avoue, c’était vraiment trop facile

 

http://i53.tinypic.com/15pk2g0.jpgUtatane Piko, le shôta *tadam*

 

> La 1e grosse news de ces derniers temps, c’est la naissance d’un nouveau Vocaloid mâle : Utatane Piko.

Après CryptonFM, AH-Soft, Internet.Co.Ltd, Zero-G et Power FX, c’est désormais Sony Music et Ki/oon Records qui se lancent dans le marché de Vocaloid, et ce depuis le 8 décembre 2010 ! Et pour leurs débuts, ils ont mis la barre relativement haute ; leur vocaloid, Utatane Piko (j’ai cité son nom dans les 20Q° sur vocaloid), a été fait à partir de la voix du NicoNico Singer Piko ! On comprend alors le choix du nom, Utatane peut se traduire par "son du chanteur" (approximativement). À ceux qui ne connaissent pas Piko, et qui ne comprennent donc pas ce qu’il a de si spécial pour qu’on lui ai fait un vocaloid, je propose d’écouter cette reprise de BlackRock Shooter qui explique assez bien la chose =) ! (En gros Piko peut chanter ~comme un homme ou une femme~) Connaissant les capacités de ce NicoNico Singer, j’ai attendu Utatane Piko avec beaucoup d’enthousiasme et d’excitation. Malheureusement, il semblerai que créer un vocaloid mâle de bonne qualité soit toujours aussi difficile (Kaito, Gakupo, Kiyoteru et Len ont tous un défaut non moindre) puisque la voix de Piko est vraiment très moyenne dans les aigus et les médiums. En revanche, il se débrouille plutôt pas mal dans les graves. Bon, c’est pas trop mal, mais comme je l’ai attendu avec trop d’enthousiasme, je suis un peu déçu.

Quant à son design, je trouve qu’il fait très shota, trop shota. Vous remarquerez qu’il a une mèche en forme de note de musique et son haut à pour motif un bout de manche de guitare. Autre chose, certaines personnes arrivent à voir que Piko a des yeux vairons... Perso c’est aussi ce que je vois, mais je ne suis pas certain que ce soit fait exprès (mais c'est peut-être une référence au fait que Piko sait chanter avec une voix mâle comme femelle). Mais comme c’est très peu visible, ça rend moins bien que ceux de Yokune Ruko ! On notera aussi la présence de ce câble USB (3.0) qui lui sort d’on ne sais où. Ce doit être son objet fétiche !

Pour moi Utatane Piko doit encore faire ses preuves, sa voix n’ayant rien à voir (pour ce que j’ai entendu) avec celle du NNS Piko. Mais comme pour tout les vocaloids, il y aura bien un compositeur au talent fou qui créera une chanson qui sera le déclic et permettra d’apprécier pleinement la voix d’Utatane Piko.

Quelques chansons originales de Utatane Piko:

- Caffeine

- Piko's feelings, de Bogou-P

- Kowarete Yuku

 

 

> J’en avais brièvement parlé la dernière fois, mais c’est pas fini avec la série VY de Yamaha ! Je vous rafraichis la mémoire :

VY1 Mizki vient juste de sortir (un mois), et Yamaha travaille déjà sur un VY2 !!!


Et bien j’ai un peu plus d’infos ! Enfin… j’ai UNE info en plus : VY2 aura une voix masculine, c’est confirmé ! Je dirai même plus, il aura une voix de jeune homme (shôta again ?). Les intéressés peuvent aller faire un tour sur le site du développement et s’abonner au Twitter officiel pour ne rien rater (Bien sur, ils twittent en japonais, donc bon…) ! Je n’en sais pas plus, mais je suis aux aguets ! Pour l’instant la communauté de fans n’a pas l’air d’être au courant de l’arrivée prochaine de ce nouveau Vocaloid, à en juger par le nombre impressionnant de fanarts  de VY2 que j’ai pu voir sur le net, c'est-à-dire, aucun. Ca finira par venir et on aura surement droit à des trucs aussi jolis que pour VY1. Il semblerai que VY2 soit retardé pour en améliorer la qualité.

 

> Je ne sais toujours rien de plus sur le prochain vocaloid mâle de Crypton Future Media, CV04. Pas même un nom, pas même un design, pas même une date, pas même un doubleur, pas même rien. Il semblerai que ce ne soit pas pour tout de suite, CFM ayant été assez occupé avec l’append de Rin et Len je suppose.

 

 

"Les prévisions Vocaloid de Yamaha-Japan mettent en évidence l’arrivée d’une perturbation chargée en append dans les ordinateurs d’Akihabara (et de toute le reste du Japon au passage)"


 http://i54.tinypic.com/34e6v01.pngDesign de l'append des frères Kagamines, franchement il gère !

 

> 2e grand évènement de ces derniers temps : l’arrivée (tant attendue ?) de l’append des jumeaux Kagamine ! L’append de Rin et Len a été annoncé depuis belle lurette, mon article du 19 Août le mentionnait déjà. Comme je l’avais prédis lors de mon précédent petit point sur l’actualité vocaloid, leur append est sorti le jour de leur 3e anniversaire : le 27 Décembre 2010 ! Rin et Len bénéficient donc maintenant de 3 nouvelles voicebanks chacun (donc 6 en tout) ; Len a maintenant des appends Cold, Power et Serious, quand à Rin elle a droit aux appends Warm, Sweet et Power. Comme des mots ne suffisent pas pour se faire des idées de voicebank de vocaloids, je vous recommande de faire un tour sur le site Vocaloid de Crypton pour trouver des petites démos de ce que l’append des jumeaux a dans le ventre ! Et franchement, je dois dire que c’est plutôt réussi d’une manière générale.

Parmis les appends de Rin, je crois que celui que je préfère c’est le Power. C’est pas le plus réaliste, je sais, mais je l’aime bien, c’est celui qui correspond le plus à la Rin que je connais. J’imagine que je dois trouver le Warm un peu trop ~gamin~ pour un personnage tel que Rin (à la limite l’Append Warm de Rin je l’aurai bien mis à Nékomura Hiroha XD). Par contre le Sweet est assez spécial, on aime ou on n’aime pas ; sa voix est très réaliste, mais un peu trop douce à mon goût.  Je ne reconnais pas Rin avec cet append...

Les appends de Len sont très bon aussi, mais l’append Serious se démarque des autres car avec celui là, Len mue ! Et oui, Len a enfin une voix masculine digne de ce nom, c'est-à-dire un minimum grave sans être trop nasale (comme Kaito et Len ActII). Du coup j’ai presque envie de retirer ce que je disais plus haut :

"Malheureusement, il semblerai que créer un vocaloid mâle de bonne qualité soit toujours aussi difficile"

Mais je ne le ferai pas car l’append Cold ne me convainc pas du tout. Non pas qu’il soit de mauvaise qualité, ou qu’on ne reconnaisse pas Len avec cet append, mais tout simplement que je ne l’aime pas.  Pour ce qui est de l’append Power, j’ai juste l’impression que c’est une amélioration de l’Act II de Len, donc rien de nouveau, même si c’est très bon d’une manière générale.

Pour ce qui est de leurs designs (cf ci-dessus), je vous renvoie au topic créé justement pour parler de l’append de Rin et Len. Tout (ou presque) y a été dit, et comme pour toute nouveauté qui se respecte, les fanarts affluent (notamment sur Deviant et Konachan), et parmi eux on en retrouve des vraiment superbes.

Pour finir, l’append des jumeaux Kagamine coûte 16.800 yens, ce qui représente à peu près 150€. Bien évidemment, les 6 nouvelles voicebank sont dans le même package (à ce prix là c’est un peu logique XD !)

Pour quelques infos en plus, visitez la page de Rin&Len sur VocaloidWiki.

 

> Il semblerai que Kaito bénéficiera prochainement d’une version append comprenant potentiellement 4 nouvelles voicebanks (Mellow, Sweet, Solid et Power). Et honnêtement je ne serai pas étonné d’apprendre prochainement que Meiko y ait aussi droit... bien que rien ne soit sur. Personnellement je n’attends pas grand-chose de Kaito Append. Ah si, quand même une chose : ce serai bien qu’il n’ait plus cette voix un peu trop nasale qu’il a maintenant ^_^

 

> De même, Megurine Luka aussi aura sa version append paraît-il, les enregistrements avec Yu Asakawa ont même potentiellement déjà commencés. Etant donné que Luka parlait ~anglais~ à la base, je pense que l’append de Luka le permettra probablement aussi, ainsi Luka Append pourrait bien être une Vocaloid3, et serai donc créée à partir du 3e moteur de synthèse vocale de Yamaha ! C’est mon hypothèse, rien n’est sur. Enfin bref, affaire à suivre !

 

http://i55.tinypic.com/n680t2.jpgGumi Extend (?), By Qrullgx13

 

 

> Et attention, surprise surprise, pour changer un peu, parce qu’il n’y a pas que CFM qui fait des appends : un projet pour un "Extend" de Megpoid  a été évoqué il y a de cela 2 mois ! (je ne saurais vous dire si Gakupo y aura droit aussi...)

Bien sur, personne n’est dupe, il est très fort probable que ce soit un équivalent des appends que nous connaissons actuellement, version Internet.Co (je veux dire, Extend est un mot assez évocateur non x)? ) ! Et au vu de la qualité de base de la voix de Gumi, je pense qu’on ne peut s’attendre qu’à du bien d’un futur Extend pour Megopoid ! C’est apparemment prévu pour 2011 et les enregistrements ont déjà commencés.

Comme pour toute nouveauté qui se respecte, une poignée d'artistes en herbes ont mis sur le net la vision du design de Gumi Extend qu’ils ont, comme ci-dessus (j’aime beaucoup celui-ci d’ailleurs, avec les espèces de GROSSES carottes XD). Une autre affaire à suivre !

 

 

Vocaloid, what else ?

 

 

> Bien que j’en aie parlé brièvement y’a pas si longtemps, je pense qu’il est bon de rappeler cette information importante : les 39.390 fans de Miku sur FB ont été dépassés ! À l’heure où j’écris ces lignes on en est à 87.000 fans (à peu de choses près) et comme promis, Crypton a commencé à travailler sur la nouvelle voicebank d’Hatsune Miku qui sera donc en anglais, et prévue pour être exportée notamment aux Etats-Unis. Après que Saki Fujita se soit un peu entrainée avec l’accent anglais (parce que l’anglais pour un japonais, c’est vraiment pas simple =/), il semblerait que les enregistrements aient commencés ! Et il a d’ailleurs été confirmé que cette nouvelle voicebank sera créée à partir de la technologie Vocaloid3 de Yamaha !

 

> À propos de Vocaloid3. J’ai lu je ne sais plus où que c’était surtout réservé aux vocaloids occidentaux (anglais et suisse donc) au vu de la difficulté de synthétiser du chant avec des langues si complexes phonétiquement. Crypton a cependant évoqué la possibilité éventuelle (à prendre avec des pincettes) que Kaito et Meiko append utilisent cette nouvelle technologie aussi ! Je ne serai donc pas étonné que ce soit le cas de Luka aussi, vu qu’elle peut parler engrish (attends mais... ça je l’ai déjà dit oO !).

 

http://i51.tinypic.com/4jtkl4.pngAre you ready for revolution ?

 

> C’est l’heure de la révolution, de la Vocalo Révolution ! Vocalo Revolution c’est le nom d’une émission diffusée en soirée pendant le mois de Janvier sur certaines chaînes au pays du soleil levant (KBS, SUN, CTC, TVK, MTV et TVS, la 1e émission est passé sur KBS le 3 Janvier, et la dernière en date est passé le 16 Janvier sur TVS). Il semblerai que dans cette émission aient étés interviewés des producteurs, musiciens, illustrateurs... bref, des créateurs divers liés plus ou moins à Vocaloid ! Cela ne m’étonnerai pas non plus que les derniers PVs à la mode (je pense notamment à Matryoshka) et les chansons à succès y aient été aussi diffusés, bien qu’honnêtement je n’en sache pas grand-chose ^^’ Pour la création de cette nouvelle émission ma foi fort intéressante, une mascotte a été imaginée, oui oui c'est elle qu'on voit un peu plus haut : c’est un modèle Lat répondant au nom de CUL (Prononcez "Kal" avec un accent anglais exagéré) et qui utilise la voix de VY1 Mizki ! Oui, elle a une voix notre amie CUL, et elle a déjà chanté 3 chansons ! Si vous suivez un peu l’actualité Vocaloid, vous les avez surement déjà entendues, il s’agit de :

- CUL Makes Revolution, de 164 (avec  Masataka-P pour le PV)

- Life Size, de 40mP et Wakamura-P (?)

- Shiro no kisetsu, de Yuuyu

Ce sont trois chansons très sympathiques, majorées par une ambiance très rock pour Life Size et CUL Makes Revolution. Shiro no kistetsu m’a un peu moins plu, mais elle est musicalement correcte ! Il faut savoir que CUL Makes Revolution a servi d’ending à l’émission !

Jusqu’à présent je n’ai malheureusement pas encore été en mesure de regarder l’émission, et je ne saurai vous dire si il y en aura d’autres (bien qu’en soi ça ne m’étonnerai pas)... ou pas.

 

> Suite au succès qu’a rencontré le live de Miku l’année dernière, l’évènement est renouvelé cette année à 3 occurrences. Il y a déjà eu le VOCAROCK Fesival le 11 Janvier, le VocaloidFesta hier (le 12 Février) à Tokyo  et le 9 Mars prochain aura lieu à Tokyo le 39’s Thanks day !

Petit rappel, le 39’s Giving Day avait eu lieu le 9 Mars 2010 et c’était présenté comme un concert avec des musiciens en chair et en os, accompagnés de Miku au chant (Luka, Rin et Len ont eu leur instants de gloire aussi), dans lequel étaient reprises une quarantaine de chansons à gros succès de Miku (MELT, From Y to Y, SPiCa, World is Mine, etc...) ! Cette date n'a pas été choisie au hasard, 3-9 peut se lire "Mi-Ku" ou "San-Kyu" !

Je ne saurais vous dire ce que ce live aura de nouveau par rapport à l’autre, même si je pense qu’ils vont pas refaire les même chansons ! Enfin j’espère... Ca serai bien une version live de Yukkuri Shitteite ne et ARiA ! Wait and see =)

 

http://i54.tinypic.com/2ldej5d.jpgRien à redire, j'adore \o/ Image trouvée sur Vocaloidism

 

> Ca y est, la presse française commence à s’intéresser au phénomène Vocaloid ! Pour l’instant j’ai recensé pas moins de 3 articles sur Vocaloid dans des magazines français ! J’en ai pour l’instant lu 2.

Le 1e que j’ai lu, c’est celui qui était dans le Made In Japan n°16 (mois de Novembre 2010). Il est long comme il faut mais légèrement ennuyant pour quelqu’un qui en sait déjà pas mal sur le phénomène. Mais la manière dont il est fait me semble idéale pour les non-initiés ! Et dans le Made In Japan Plus n°5 il y a même un article sur Supercell (plutôt bien écrit je trouve) !

Le 2e à avoir vu le jour était l’article présent dans le Total Manga Mag n°3 du mois de Décembre.  À vrai dire, bien qu’il soit plus court que celui de Made In Japan, c’est celui que je trouve le mieux fait. Il est très succinct, mais très bien écris et intéressant. J’avais beau en savoir un rayon sur le sujet, je ne me suis pas ennuyé en le lisant.

Depuis le mois de Décembre il y a aussi un article sur Vocaloid dans le magazine Geek Le Mag du mois de Décembre (le n°12 ???), dans lequel  je suis cité =) Mais je n’ai pas encore eu l’occasion de le lire.

Et peut-être y aura-t-il (ou y a-t-il) un article sur Vocaloid dans le magazine Joypad. L’info me vient de GoldNoway. Mais je ne sais pas encore si l’idée à été concrétisée ou pas.

 

 


 

 

Voilà... Je pense avoir fait le tour. Une fois encore, mes excuses pour le retard, l’article ne doit plus intéresser personne maintenant XD Mais ne vous en faites pas, Eika et moi somme de retour pour quelques temps, et nous avons plein d’idées d’articles ;) !

 

Jaa mata ne !

Repost 0
26 décembre 2010 7 26 /12 /décembre /2010 20:00

Yo !

Non, et non, toujours pas de Vocaloid. L'article n'est pas terminé. Mais il est commencé et devrait arriver assez vite normalement.

En attendant, voici les réponses du jeu des 9 différences #2 ! Au vu de l'enthousiasme qu'a sucité cette 2e partie du jeu des 9 différences, je pense que j'en ferai un peu plus souvent ! En tout cas, nos concurrents ont de très bon yeux et ont surtout la rage de vaincre ! Félicitations à Hakken, Yuzu, Snesfan3000 et Namae qui ont trouvé toutes les différences rapidement ! Le prochain jeu des 9 différences promet d'être intéressant !!!

 

 

http://i53.tinypic.com/n5igyr.pngAviez-vous trouvé les 9 différences ?

 

 

Jeu des 9 différences #1

Repost 0
Published by Kyu - dans Autres
commenter cet article
21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 10:50

Yo à tous !

Non, pas d'article sur Vocaloid today, il n'est  pas encore commencé terminé. Et oui, c'est pas parce que c'est les vacances scolaires que l'activité du blog sera boostée. Enfin si un peu mais pas tant que ça, puisque Eika est absente pour le moment et moi j'ai pas mal de travail et de projets pour ces vacances. Donc un peu de patience.

Mais en attendant le prochain véritable article, voici un 2e jeu des 9 différences ! Cette fois-ci c'est Chibiterasu, la réincarnation de Amaterasu Ôkami, qui est tombé entre mes mains de sadique. (Souvenez vous, pour le 1e c'était B★RS). Encore une fois c'est de la retouche faite sur Paint, donc c'est pas de la super qualité non plus. Bien évidemment, évitez de mettre les réponses en commentaires, et le négatif ne compte pas comme une différence (il est juste là pour corser l'affaire) !

 

Comme celui ci est un peu plus dur que l'autre je pense, je vous donne 3 pistes pour vous aider :

1. 3 erreurs se sont glissées sur chaque Chibiterasu

2. Il y en a 2 faciles, 3 moyennes et 4 difficiles.

3. N'hésitez pas à zoomer, il y a au moins 3 erreurs qui nécessitent un petit zoom ! Le mieux serai même de récupérer l'image pour virer le négatif... enfin je dis ça, je dis rien

 

Voilà, bon courage à tous !

 

http://i53.tinypic.com/4j23qf.pngVoici l'image originale. Ces 3 petites vignettes ont été trouvées sur Danbooru et ne m'appartiennent pas.

 

http://i56.tinypic.com/rh0dhs.pngVoilà l'image modifiée !

 

 

Ont trouvés toutes les erreurs :

- Hakken, en ~23~ minutes

- Yuzu, en 5 minutes !

- Snesfan3000, en moins de 10 minutes.

- Namae, en 3-4 minutes !

Repost 0
Published by Kyu - dans Autres
commenter cet article

Welcome !

  • : Ota-kyu
  • Ota-kyu
  • : Salutations, ce blog est "mort", je vous invite à nous retrouver sur bsolife.fr :)
  • Contact

Bienvenue sur Ota-Kyu !

ARiA.gif

On Cherche Quelque Chose ?

Ota-Kyu et le web 9.0...

Logo Homemade FBLogo Homemade TwitterLogo_Homemade_RSS_V3.png

Le phénomène VOCALOID

Dernière mise à jour le 31 mai 2013

 

 


Threadnation (Cyber Thunder Cider style), de EZFG, avec KAITO. sm20967560

Blogs régulièrement fréquentés

> Blog d'Estrelia 

> Blog de Batto : Battoyo

> Blog de Yunina : Otakute

> Blog de Kyn : Onigiri-Geek

> Blog de Flo- : Vies Nippones

> Blog de Smog : Twilight Eye

> Blog de Dreamy : Nani Nani

> Blog de Yuzu : Another way to find

> Blog d'Exelen : L'antre de la fangirl

> Blog d'Helia : La mélancolie d'une otaku

> Blog de Ruru Berryz : Geek and Girly Girl

Rubriques

Liens divers

Envie de partager votre intérêt pour Vocaloid ? Envie de rencontrer une communauté francophone de vocaloidistes ? Venez donc sur le forum miku.vocaloid.fr !

http://i55.tinypic.com/15g6lih.png

 

Vous pouvez aussi visiter ce blog entièrement dédié à Vocaloid hyper bien garni. Si vous voulez découvrir des chansons vocaloid, c'est par là que ça se passe, ce blog en regorge.

http://i51.tinypic.com/x361p4.png

 

Vous ne connaissez pas GARNiDELiA ?! Qu'à cela ne tienne. Visitez donc leur site officiel !

http://i55.tinypic.com/2pquuiw.gif

 

Ota-Kyu est référencé sur l'agrégateur Nanami

http://i54.tinypic.com/2rzcf87.jpg