16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 23:09

Aujourd’hui parlons peu, parlons bien, parlons animes.

Loin de moi l’envie de donner mes premières impressions sur les animes de cette saison, ou bien de faire un bilan de la décennie ou autres choses passionnantes j’imagine... non en fait je me suis dit que ce serai peut-être bien de parler des animes que j’ai regardé durant l’année 2010.

"Roh là là, et voilà un autre bilan". Voilà ce que certains doivent se dire non ? Il y a de quoi, changement d’année oblige, beaucoup de blogueurs ont déjà fait des comptes-rendus des animes de l’année 2010 plus ou moins complets. Celui que je suis sur le point de faire est à peu près pareil, à la différence près qu’il n’y a qu’un seul anime de l’année 2010 dedans : Oreimo. Ce qui va suivre ne sont pas vraiment des critiques, mais plutôt des avis.

Enfin bon, c’est bien beau tout ça mais qu’est-ce que j’ai regardé cette année comme animes ? Et bien pas grand-chose, on en compte au total 8 (dont deux que je ne présenterai pas), c’est  assez peu quand j’y repense ^_^’ Je ferai ça un deux parties pour alléger la chose.

Voici donc la première partie, au menu : Nagaserete Airantô, Basquash et Zoku Sayonara Zetsubô Sensei (S2) !


/!\ Attention, je vous préviens, je spoil un minimum /!\

 

Code : L-Y-O-K-O, retour vers le passé !

*sors*

 

Nagasarete Airantô

http://i54.tinypic.com/2ef5ix3.jpg

Hmmm... il manque quelques persos mais bon...


J’avais l’intention de faire une critique de l’anime Nagasarete Airantô à la base, mais suite à un élan de flemme, j’ai abandonné (ou presque) le projet. Ce n’est pas grave, je me rattrape maintenant, mais avant un petit résumé de la chose s’impose. (résumé made in Kyu)


C'est l'histoire d'Ikuto, qui en avant marre de son père qui lui disait sans cesse qu'il y avait des choses impossibles dans la vie... alors qu'Ikuto est un mec 100% anti-Zettai Muri (Zettai Muri = Absolument impossible). Bref, ça l'a mis en rogne et a donc quitté sa maison. Il prend le bateau et part en voyage (c'est à partir de là que l'anime commence). Petit problème, par une nuit de tempête.... il tombe à l'eau. Personne n'arrive à le récupérer et il sombra dans les fonds marin...

Ikuto est alors repêché (dans le 1e sens du terme) par Suzu, une jeune fille, qui va essayer tant bien que mal de le réanimer (nan, en fait, plus mal que bien XD). Un peu plus tard, on apprendra qu'Ikuto s'est échoué sur Airantô, une île exclusivement peuplée... de femmes ! La nouvelle qu'un homme arrive à Airantô ne met vraiment pas longtemps à faire le tour du village : toutes ces femelles découvrent pour la 1e  fois de leur vie un humain du sexe opposé !

La vie pour Ikuto devient alors très dure, car exception faite de Suzu et de sa grand-mère, toutes les filles de l'île le veulent... il décide de quitter l'île à bord d'un petit bateau... mais il se rendra compte que l'île est entourée de tourbillons et est contraint de rester à Airantô, où il vivra avec Suzu. Et c'est là que les ~ennuis~ commencent pour Ikuto...

 

Nagasarete Airantô c’est l’adaptation en anime du manga éponyme, publié en 2002 par le mangaka Takeshi Fujishiro. Les épisodes ont été diffusés entre le 4 Avril et le 26 Septembre 2007 et nous viennent du studio Feel, avec Hideki Okamoto. Il y a en tout 26 épisodes de 24 minutes.

Je ne serai pas étonné qu’on me dise que Nagasarete Airantô signifie « Naufrage à Airantô » ou un truc du genre.

Mon impression générale ce résume en une phrase : Cet anime est poilant !  

 

En fait, j’ai énormément apprécié cet anime parce qu’il est hilarant (plus dans les 12 premiers épisodes). Ca commence très fort, c’est rythmé et c’est vraiment très drôle. On y retrouve beaucoup de comique de situation et de répétition majoritairement, mais ce n’est pas trop lourdingue.

Les graphismes sont simples, le chara-design est tout ce qu’il y a de plus classique et l’animation n’est pas vraiment remarquable... Mais ça correspond parfaitement à un anime de ce type. Pas besoin d’en faire des tonnes pour Nagasarete Airantô puisque le but premier est avant tout de rire je suppose. Le côté très coloré y contribue plus ou moins.

Au niveau du scénario, il tient moyennement la route, le simple fait de le lire nous fais vite penser à un anime harem ; c’est bien le cas. En fait, je suppose qu’il fallait absolument trouver un scénario pour introduire le côté harem de l’anime, quitte à ce qu’il soit bidon. Mais c’est pas bien grave, l’intrigue de la sœur vient rehausser un peu le niveau de la chose.

Là où Nagasarete Airantô se différencie des autres animes harem, c’est qu’il n’y a pas d’ecchi, on se limite à du fan service loin d’être dégoulinant. À vrai dire, à elle seule Rin est quasiment l’unique source de fan service de l’anime. Il y a bien les quelques scènes de bain mais c’est très soft. Je pense que c’est pile ce qu’il faudrai comme fan service dans un anime, ni plus ni moins !

Sans vouloir m’attarder sur l’OST (qui est correcte, sans plus), je vais tout de même mettre un petit plus pour le premier ending, que j’ai particulièrement apprécié. Say Cheese de Yui Horie est une chanson Jpop/Jrock plutôt entrainante et  très chaleureuse. Elle est bien équilibrée au niveau de l’instrumentale avec le clavier et la guitare électrique, et très rythmée (avec les fin de phrases en -atte). Je me souviens l’avoir écouté en boucle pendant un bon moment après avoir regardé l’anime, bref, un petit coup de cœur. L’opening, Days de Yui Horie, est pas trop mal aussi, c’est de la Jpop tout ce qu’il y a de plus classique qui se laisse écouter ; le 2e ending je l’ai pas trop aimé, et  no comment pour l’ending de l’épisode 13 x)

Pour moi un des gros points fort de cet anime, c’est ses personnages. Ils sont très attachants je trouve et ne perdent pas leur caractère au fur et à mesure. Ca paraît bête dit comme ça, mais je me souviens que dans plusieurs mangas/animes, je me retrouvais à ne plus aimer un perso que j’aimais beaucoup au début (Exemple : Motoko dans Love Hina). Ici ils restent à peu près les mêmes et ont pour la plupart un caractère bien défini qui régis la grande majorité de leurs actions (Machi toujours aussi sadique, par exemple). J’ai regretté par contre l’apparition unique de Sakuya, personnage que j’appréciais particulièrement ;_;

En plus de leurs caractères, chaque personnage à des pouvoirs spéciaux semblerait-il (exception faite d’Ayane je crois ^^’). À titre d’exemple, Ikuto a le pouvoir de recréer les 5L de sang qui circulent en lui en un rien de temps, Machi à le pouvoir de faire un rire démoniaque assez flippant ou de s’endormir debout avec les yeux ouverts, Mikoto à le pouvoir de faire tomber accidentellement des objets lourds ou contondants sur Ikuto, etc... Bref, des capacités sources de bon nombre de délires !

Un derniers truc et après j’arrête. Un des seuls défauts réels que j’ai pu trouver à l’anime, c’est son côté Nyan-Nyan. On n’est pas non plus à un niveau de moe surélevé (quoi que, y'a du lvl quand même) mais la présence de tout ces animaux kawaïs (comme Tonkatsu) et de leur chef Yukino, ainsi que les couleurs ultra vives y contribuent en grande partie.

Pour  conclure sur Nagasarete Airantô, je dirai que c’est un anime sans grande prétentions, à regarder quand on veut se fendre un peu la poire. C’est vraiment très drôle mais un tout petit peu trop long (20 épisodes auraient suffit). Un anime vraiment simple, mais efficace : rire garanti, il y a même de quoi faire de l’ombre à Sayonara Zetsubô Sensei !

 

 

Basquash!

http://i52.tinypic.com/s41htd.jpg 

Cherchez l'intruse x)

 

Basquash! est un anime datant de 2009, long de 26 épisodes réalisé par le studio Satelight. C’est un des seuls animes à avoir une petite touche française dans sa création ;) Basquash ça parle de basket, mais pas du basket sérieux... Non là il s’agit de Basquash, un type de Basket de rue pratiqué dans des robots géants : les Big Foots.

Par contre je ne saurais vous faire un synopsis, alors go to copier/coller :

Basquash raconte l'aventure de Dan JD, fan absolu de basket mais révulsé par le BFB (Big Foot Basketball - du basket avec des méchas) depuis un accident ayant causé la paralysie des jambes de sa petite soeur Coco. Après une année passée en prison à cause d'un incident pendant un match de BFB et quelques mésaventures où il rencontre d'autres personnes aux caractères bien prononcés comme Sela et Iceman, le trio se lance dans la quête du tournoi de l'OCB (Open City Basketball) pour se diriger vers la Lune, seul endroit connu où les jambes de Coco pourraient être soignées.

Hmmm, sans entrer dans les détails comme je l’ai  fait pour Nagasarete Airantô, je dirai que Basquash! est pas mal. Bien parce que c’est plutôt original, corrigez moi si je me trompe mais il n’existe pas 36.000 animes sur le basket. Mais moins bien car l’histoire se barre assez en freestyle... Plus que ça même, sans vouloir trop spoiler, il s’avère que le basquash n’est qu’un ~prétexte~ pour introduire une autre intrigue typiquement shônen. Non pas que ce soit mal à proprement dit, mais ça ne correspond pas du tout au début de l’anime, c’est un grand virage, parfois on est plus dans le mecha que le sport. En même temps, j’ai envie de dire il fallait bien quelque chose pour justifier les 26 épisodes... parce que personnellement j’en aurai probablement eu rapidement marre de 26 épisodes avec seulement des matchs de Basquash. Mais passons.

Un des points forts de l’anime c’est qu’il est très accrocheur, il démarre plutôt fort avec beaucoup d’action couplé à une excellente animation. Oui, l’animation, parlons-en. En fait, c’est juste super joli, le chara design est assez singulier je dirai et l’environnement n’est pas non plus des plus communs. Et quand on rentre dans un match, on en prend plein les yeux car les mouvements sont bien fluides, les actions pas incompréhensibles et souvent rapides même, bref c’est souvent assez spectaculaire. Je dois avouer que les ballons qui deviennent des boules de feu ou même des "balle-ombre" avec les "destroys" (Et oui, on sait pas mais en fait Basquash c’est une enième saison des Pokémons :D) m’ont plusieurs fois sourire : ça me faisais penser aux ballons plats d’Olive et Tom XD ! Bref...

Au début de l’anime il y avait de l’humour, un peu vaseux certes, mais il y en avait. Je me suis plusieurs fois surpris à rire dans les premiers épisodes. Malheureusement cet humour devient de plus en plus absent au fur et à mesure que le temps passe, il y en a toujours mais en beaucoup moins grande quantité.

Je ne me souviens plus trop de l’OST... Ma mémoire trouée semble vouloir me faire comprendre que si je ne m’en souviens pas, c’est qu’elle n’était pas exceptionnelle. Cela dit, je crois me rappeler que les musiques d’ambiances pendant les matchs contribuaient bien à conserver l’adrénaline provoquée par le rythme de ces derniers ! Et puis il y avait bien 2-3 pistes qui faisaient ressortir une dimension un peu épique, bref, y’avait quand même des bonnes choses je présume. Et les génériques... là par contre c’était du  bon. Enfin, les openings surtout. Le 1e opening, NO LimiT, de Eclipse, (ce nom fait en fait allusion au trio Haruka Tomatsu, Nakajima Megumi et Saori Hayami qui doublent respectivement Rouge, Citron et Violette, pour quelque chose lié à Basquash) ainsi que le 2e, Boku Ga Boku No, Mama de THE SPIN, sont tout bonnement excellents. Autant pour les instrumentales que pour les voix des chanteuses. Mention spéciale à No LimiT et son rythme très rapide dans les refrains =) !

Par contre, j’ai vraiment pas apprécié la quantité d’ecchi qu’on retrouve dans cette série. En plus de touts les petits éléments plus ou moins "fan service" classiques, il fallait que Miyuki aie une si forte poitrine. Faut dire que c'est assez à la mode. Mais c’est rien comparé à l’autre dame de la lune ! Il me semblait que la raison de ces... pastèques (?) c’était une histoire bidon avec la gravité sur la Lune ou que sais-je, bref, une belle histoire à dormir debout xD

 Voilà je pense avoir fait le tour pour basquash, pour conclure je dirai que franchement c’est un bon anime, original, rythmé et très joli. Un des seuls véritables défauts que je lui trouve, c’est le fait qu’il parte tant en freestyle. Bref, je le recommande à touts les amateurs de mecha, fan service/ecchi et de sport, et aux curieux ! Et je n’ai plus qu’une chose à dire : BASKASHU !


 

Zoku Sayonara Zetsubô Sensei (saison 2)

http://i53.tinypic.com/2jeb7v9.jpgZETSUBÔ SHITAAAAA !!!


À là là, Sayonara Zetsubô Sensei... Je crois qu’il est inutile de présenter une fois de plus un tel ovni ? Mais au cas où vous vivriez dans une grotte, sachez qu’il s’agit d’un anime datant de 2008 produit par le studio SHAFT du genre comique. De même que la saison 1, la saison 2 a duré 13 épisodes de 25 minutes chacun. Et pour le synopsis... bah, je ne saurai vous dire si il y en a un ^^’ Par contre, pour ceux qui auraient oublié, je peux vous faire un petit rappel de ce à quoi on a eu droit dans la 1 saison :

Itoshiki Nozomu est le professeur le plus pessimiste qui soit. Il voit constamment le verre à moitié vide et cherche à se suicider par touts les moyens. C’est lors d’une de ses enièmes tentatives qu’il est ~sauvé~ par Kafuka Fûra, la fille la plus optimiste qui soi, qui plus est, une de ses élèves.

Oui, c’est tout. Si je me mettais à en dire plus, on rentrerai dans des détails dépassant les spoilers.

En fait Zoku Sayonara Zetsubô Sensei, au même titre que la saison 1, est une de ses étrangetés qu’on peut parfois trouver en cherchant bien. Pour ceux qui ne sauraient pas, Sayonara Zetsubô Sensei peut se traduire par Adieu Professeur Désespoir.

C’est un anime hilarant pour toute personne un minimum sensible à l’humour noir. Les élèves de notre zetsubô sensei ont tous un caractère bien trempé, source une fois encore de bon nombre de délires inimaginables !

Graphiquement cet anime est aussi très original puisque que son chara-design ne ressemble à presque rien de déjà vu, si ce n’est la saison 1. L’animation est plutôt bonne d’une manière générale mais une fois encore paraîtra très étrange aux néophytes et non-initiés : les épisodes sont souvent entrecoupés d’écrans colorés sur lesquels sont écrites des phrases, n’ayant parfois rien à voir avec le déroulement de l’action. C’est très perturbant pour qui n’a pas regardé la saison 1, mais on s’y habitue vite. Autre chose, ça peut paraître anecdotique, mais les cheveux font très "naturels" dans cet anime ; naturel dans le sens où il n’y a pas de personnages aux cheveux bleus cyan ou rose bonbon comme on en trouve assez souvent ;)

Un petit mot sur le fan service : il est présent mais relativement discret (je m’en serai souvenu sinon). Il me semble qu'il était censuré à peu près comme dans la saison 1, sauf que là c'était l'espèce de...pingouin (?) qui s'en chargeait. Rien de bien rébarbatif en fait.

Au niveau de l’intrigue et du scénario... bah y’en a pas. Enfin, pas de scénario à proprement dit, car chaque épisode apporte sa propre histoire (quand histoire il y a ) et se suffit à lui-même. Ca aussi ça peut en gêner plus d’un, mais les dites histoires sont rapidement remplacées par des situations décalées et déjantées, au point que bien souvent on en oublie le thème de base. En fait, Sayonara Zetsubô Sensei est un des seuls animes que je connaisse où le fait que les épisodes partent en vrille est un énorme point fort. Je veux dire, j’ai du mal à imaginer un épisode qui commence normalement et qui fini normalement. Non non, ici je crois que l’objectif est de partir le plus vite possible en freestyle ; je me souviens d’un épisode qui a démarré au quart de tour à ce niveau là : le 1e «ZETSUBÔ SHITA!!» a été prononcé en moins de 10 secs \o/ !

Donc pour finir sur la saison 2, Zoku Sayonara Zetsubô Sensei, j’ai envie de dire «cf saison 1» ! C’est toujours la même recette, avec un peu de piment en plus, mais toujours le même goût : du pur délire. Un anime que je recommande à touts ceux qui sont réactifs à l’humour noir, qui, bien sur, veulent rire un bon coup ^^ !

 

 


 

 

Voili-voilou ! La suite des animes que j’ai visionné en 2010 arrive prochainement ! Si il y a des gens dans la salle qui ont déjà vu les animes ci-dessus, j'aimerai bien connaître leur avis =)


Jaa mata ne !

 

To be continued...

Partager cet article

Repost 0
Published by Kyu - dans Animes
commenter cet article

commentaires

Chiboudi 21/02/2011 00:43



Ah alors je regarderai la S2 mais ça risque d'être pareil que le manga :p
Sinon le manga est tout aussi même, même s'il faut beaucoup voir les explications à la fin du tome toute les X seconds :p



Kyu 21/02/2011 11:43



Venant de Zetsubô Sensei, ça ne m'étonne même pas vois-tu xD !



namae 20/02/2011 16:26



Au fait la fille miko de Nagasarete Airantô me fait penser à Reimu dans l'un des vieux Touhou  (il ne manque plus que les cheuveux violet/rose x3) Je suis peut-être comme Hekken après
tout...



Kyu 20/02/2011 17:16



XD Y'a de l'idée ^^' Il a du me faire la remarque, même si je ne m'en souviens plus.


Sinon, le prochain article sera un article d'Eika et arrive Mercredi en théorie. Donc la 2e partie arrive après ;)



namae 20/02/2011 16:19



Bon bah finalement je regarde en retard :X


Les amateurs de "part en tout sens" doivent regarder Sayonara zetsubo sensei !


Les jeux de mots avec les persos sont bien choisi x) (j'aprécie d'autant plus ce côté "pas besoin de comprendre l'histoire pour savoir ce qui se passe") Les persos déjentés sont tous
carrismatiques, ce que j'aime d'avantage !


 


Bonne continuation du blog et à quand la 2e partie :)



Chiboudi 18/02/2011 16:07



Oh la tu a regardé jusqu'au bout nagasarete airanto ! Moi je crois je me suis arrêter vers le milieu, c'était lourd pour moi. Tu dis que ce n'est pas ecchi mais moi je l'ai trouvé très ecchi (ou
alors je ne sais plus que veux dire ecchi). Mais je m'en souviens d'un passage de bain assez osé. Oui bon ok c'est du fan service en puissance. Je le finirai peut-être un jour...


Sinon j'ai que vu la S1 de sayonara, mais je lis le manga. Mais j'adore quand même le bon gros délire de l'anime qui se démarque vraiment des autres ^^. (j'aime beaucoup les musiques toutes
saisons confondu).



Kyu 18/02/2011 16:16



Oui, franchement les scènes de bains étaient pour la plupart très soft comparé à ce que j'ai déjà pu voir dans d'autres animes (surtout ces derniers temps). Je veux dire si ma mémoire
est bonne, bien qu'on nous fasse bien comprendre que les personnages sont nus, à aucun moment (ou presque) on ne nous montre clairement les parties intimes ;) Donc ça reste plutôt du
domaine du fan service soft, puisque y'en a pas 36000 non plus des scènes de ce genre =)


Et Zoku Sayonara Zetsubô Sensei,... faut que tu regardes ! Si tu as aimé la saison 1, fonce sur la 2e, rien que pour l'épisode dans lequel le premier "ZETSUBÔ SHITAAAA" a été lancé en moins de 10
sec x) ! J'aimerai bien commencer le manga mais j'arrive pas à le trouver..



Welcome !

  • : Ota-kyu
  • Ota-kyu
  • : Salutations, ce blog est "mort", je vous invite à nous retrouver sur bsolife.fr :)
  • Contact

Bienvenue sur Ota-Kyu !

ARiA.gif

On Cherche Quelque Chose ?

Ota-Kyu et le web 9.0...

Logo Homemade FBLogo Homemade TwitterLogo_Homemade_RSS_V3.png

Le phénomène VOCALOID

Dernière mise à jour le 31 mai 2013

 

 


Threadnation (Cyber Thunder Cider style), de EZFG, avec KAITO. sm20967560

Blogs régulièrement fréquentés

> Blog d'Estrelia 

> Blog de Batto : Battoyo

> Blog de Yunina : Otakute

> Blog de Kyn : Onigiri-Geek

> Blog de Flo- : Vies Nippones

> Blog de Smog : Twilight Eye

> Blog de Dreamy : Nani Nani

> Blog de Yuzu : Another way to find

> Blog d'Exelen : L'antre de la fangirl

> Blog d'Helia : La mélancolie d'une otaku

> Blog de Ruru Berryz : Geek and Girly Girl

Rubriques

Liens divers

Envie de partager votre intérêt pour Vocaloid ? Envie de rencontrer une communauté francophone de vocaloidistes ? Venez donc sur le forum miku.vocaloid.fr !

http://i55.tinypic.com/15g6lih.png

 

Vous pouvez aussi visiter ce blog entièrement dédié à Vocaloid hyper bien garni. Si vous voulez découvrir des chansons vocaloid, c'est par là que ça se passe, ce blog en regorge.

http://i51.tinypic.com/x361p4.png

 

Vous ne connaissez pas GARNiDELiA ?! Qu'à cela ne tienne. Visitez donc leur site officiel !

http://i55.tinypic.com/2pquuiw.gif

 

Ota-Kyu est référencé sur l'agrégateur Nanami

http://i54.tinypic.com/2rzcf87.jpg