Publié dans : Autres
Dimanche 17 août 2014 7 17 /08 /Août /2014 21:09
- Par YamaKyu

Je débarque donc comme une fleur après un silence bloguesque ayant provoqué l'accumulation de RIGOUREUSEMENT UN AN de poussière numérique (je vous jure que c'était pas fait exprès) sur Ota-Kyu, pour vous pondre UN P A V É n’ayant aujourd’hui plus de contexte ni même d’utilité. YAY. Oui, c’est une perte de temps.
Hmmm. Non. Ca va pas comme intro. Surtout vu la QUANTITÉ de choses que je pourrais dire, étant donné que, aherm, l’article pour les 5 ans du blog n’a jamais été fini, malgré que je l’ai PROMIS avec toute la conviction que je pouvais avoir (mais il est là, avec tout les autres articles entamés mais pas fini OTL). Désolé. Je me permets de penser que vous savez que rien de tout ceci n’est voulu... ? Quand Ota-Kyu renaîtra réellement de ses cendres (ça finira par arriver un jour, mais moi et les échéances...), je me démerderai pour faire un post explicatif de tout ce silence. En attendant, causons quelques minutes de cette Japan Expo 2014. Parce que c'était bien
ᕕ( ᐛ )ᕗ

Japan Expo cette année ça a été les 5 jours pour moi. Ca s’est décidé plus à l’arrache que d’habitude, ce qui fait que je me suis pas vraiment préparé pour ça. Et pourtant y’avait carrément moyen, j’avais le temps et les outils,... de même que j’avais le temps et les outils pour écrire des articles et les poster sur ce blog. Donc j’y suis allé à moitié à l’arrache. Et c’est dommage, parce que même si je me suis fichtrement bien éclaté cette année, j’en suis aussi ressorti très frustré.

Paradoxalement, ma meilleure Japan Expo à ce jour -celle de l’année dernière justement- n’a pas eu d’article à son sujet. MAIS j’ai un alibi encore plus béton que le fait d’être au cinéma : j’étais à perpète. Mais genre VRAIMENT à perpète, au beau milieu de l’Afrique sub-saharienne où l’accès à une connexion internet (instable, cela va sans dire) est une variable aléatoire.

Bureffu, Japan Expo 2014 donc, à l’arrache donc, comme cet article donc.

À la base je m’étais dis que j’allais préparer ça en mode trop organisé et tout, genre j’avais prévu de faire un Trello public pour y exposer ce que je comptais faire/voir et pour que les gens de l’internet y ajoutent éventuellement des idées de trucs intéressants à tâter sur le salon, pour préparer Japan Expo tous ensemble quoi (web 3.0, toussa) ! Sauf que. Bah j’ai fait ça carrément tard, ça a pas pris et j’ai même pas eu le temps de le compléter, un bel échec critique. Mais du coup je vais retenter l’année prochaine, je suis sur que ça peut être plutôt pratique. Ouai, je tiens une idée là, un Trello pour préparer Japan Expo je suis sur que ça peut marcher.

DU COUP. Je me suis rabattu sur l’application Japan Expo pour mon Android. Ouai, y’a une appli smartphone Japan Expo, qui a d'ailleurs été à l’origine d’une très forte perplexitude ici et là sur les résals socials : on citera notamment les très étonnantes autorisations nécessaires à son installation, les bugs et le fait qu’il manque pas mal de contenu (je crois qu’il n’y avait même pas le samedi et le dimanche). Bref, sur le papier c’était bien, dans les faits il y a à redire. Mais le plan (en 3D s’il vous plaît)  était quand même vachement pratique (on pouvait afficher l’itinéraire entre deux lieux, je sais pas si ça a réellement servi à quelqu’un mais c’était rigolo) et le listing des invités et évènements avec les horaires c’était bien, pour ceux qui étaient indiqués. Du coup ouaip, c’pas mal du tout dans l’idée mais en plein de points très perfectible. On verra ce que ça donnera l’année prochaine.

Mais on y est pas encore, et j’ai bien quelques trucs à dire de cette 15e édition de Japan Expo sans Comic Con, qui s’est donc déroulé il y a de cela plus d’un mois. Essayons d’être relativement bref. OU ALORS PAS DU TOUT EN FAIT. C’est pas que je suis en MANQUE de blogging mais carrément si en fait (du coup ça veut aussi dire que je sais plus écrire… j’écrivais déjà pas super bien de base mais là j’ai plus aucun skill, please understand). EN VRAC :

 

Je suppose qu'il n'y avait pas non plus de spectacle d'Idol dans le train...
Je trouve particulièrement ironique qu’un train nommé IDOL n’aille pas au Parc des Expos sur le coup ° 3°~

 

Japan Expo - Comic C… ah bah non justement.

Et le premier truc justement, c’est que je n’ai -personnellement- pas vu tant de différences que ça avec une édition avec Comic Con. Je veux dire, n’étant pas spécialiste des univers de la SF ou des comics, et très clairement largué en web-séries et jeux vidéo (j’arrive à suivre ce qui concerne Nintendo, mais pour le reste…), j’ai pas été en mesure de me dire “Tiens, j’ai pas vu le stand X cette année”. J’en avais discuté avec un ami IRL bien plus au jus que moi sur ces sujets là, et effectivement il y a eu des pertes par rapport à l’an dernier -ce qui est regrettable- mais rien qui me tienne à coeur (ou du moins pas assez pour que je remarque son absence). Donc bon, pour moi c’était un peu du pareil au même.

 

Le (gros) point cosplay (si vous vous reconnaissez dans une des photos, hésitez pas à faire un petit coucou o/)

Ensuite, et je vais en parler un petit moment, mais wow, le cosplay c’était assez QUELQUE CHOSE cette année j’ai trouvé. Disons que… hmmm, ça m’a marqué. Dans le bon comme dans le mauvais sens.
Dans le mauvais sens parce que OMG INONDATION DE COSPLAY DE SWORD ART ONLINE. Vous savez, je prends comme tout le monde des photos des cosplays sympatoches pour me faire des souvenirs cools (bien entendu il y aussi la joie et la satisfaction de croiser un(e) cosplayeuse/cosplayeur ayant fait un boulot oufdingue ou ayant décidé d’incarner un perso peu représenté sur le salon, mais ça j’y reviendrais). Mais là wow, les personnes à avoir choisi d’incarner Kirito et Asuna étaient largement assez nombreuses pour que j’aie de base trop de souvenirs. Truc fun par contre, beaucoup d’entre eux sont venu en couple. Du coup je me demande si une partie d’entre eux ne seraient pas venu dans le bus SAO, histoire de pousser la chose jusqu’au bout ~

Par contre -il faut bien-, j’ai aussi vu beaucoup de très -très- bonnes surprises en matière de cosplay. Je veux dire, quand tu rentres dans le salon, que tu fais vite fait un saut au stand Nintendo et que tu croises un chasseur, ça met de bonne humeur. Et ce qui est bien, c’est que c’était loin d’être le seul. Il y en a plusieurs que j’ai pas pu prendre en photo pour des raisons X ou Y, mais j’ai moi même photographié 8 chasseurs/euses différent(es). Et encore, cette année j’ai été très peu attentif au cosplay par rapport aux autres années donc j’en ai laissé filer d’autres.
Pourquoi *tant* (comprenez que, Monster Hunter n’étant pas une franchise populaire dans nos contrées, sur mes 5 Japan Expo, il n’y a que l’année dernière et cette année que j’en ai vu, donc oui, pour moi 8 ça devient un joli chiffre) de chasseurs cette année ? Je pense que la présence de Ryozo Tsujimoto -le producteur de la série Monster Hunter- ce mercredi y est pour quelque chose ~ J’y reviendrai.

 

Equipement Zynogre !

Un peu comme pour Monster Hunter, mais dans une mesure autrement plus importante, les cosplays issus de League of Legends étaient -eux aussi- présents en masse. Je sais pas si c’est comparable en nombre avec le duo Asuna & Kirito, mais autrement plus variés et bien plus aboutis. Et là encore, je pense qu’on doit cet entrein en partie à la présence du stand assez imposant de Riot Games dédié au jeu, qui a rassemblé les foules autour de matchs épiques, à n’en pas douter. Et du coup en cosplay on s’est retrouvé avec quinze millions de Nidalee (ce qui n’est pas une mauvaise chose hein, puisque la plupart du temps c’était bien), pas mal de Jinx et plein d’autres persos que je connais plus ou moins et qui ont clairement assuré sur leurs cosplays (dommage d’ailleurs que je sache pas prendre des plus jolies photos que ça avec mon appareil, diantre).

Au niveau de VOCALOID, j’ai du manquer beaucoup de gens qui ont incarné ces personnages car en fin de compte je n’en ai pas beaucoup. Mais j’ai du très bon, comme ce cosplay de Miku issu de la chanson Senbonzakura (à noter que j’en ai croisé un autre l’année dernière aussi) et celui-ci issu de l’Opéra Vocaloid THE END (hein, quoi, comment ça “un article”), mais aussi Oliver (dont j’ai pas réussi à avoir des photos bien nettes TT_TT), les jumeaux Kagamine, ou encore cette SOMPTUEUSE Aokyu Aoki Lapis (approval rate 1000%).

 

http://i.imgur.com/BAnhz2K.jpgJe je je je je °_°

Le point cosplay, les perles

En ce qui concerne justement les personnages sous représentés en cosplay, les chercher c’est -comme beaucoup je pense- une de mes activités préférées sur le salon (déjà il y avait Lapis, ce qui est BIEN). Et à défaut de pouvoir dire que c’était “fructueux” cette année (n’ayant pas été -de base- très attentif au cosplay, j’ai inévitablement manqué plein de beau monde), j’suis quand même super content d’avoir croisé ce cosplay de l’armure gardienne de Kingdom Hearts. Parce que, well, WOW, c’est tellement UNEXEPECTED je sais pas. Et c’était fichtrement bien foutu, GJ absolu pour le boulot que ça a demandé, vraiment, j’en veux tout les ans des comme ça.

Belle surprise aussi quand j’ai croisé ce groupe issu de la série Avatar et The Legend of Korra, ainsi que des personnages issus de Steins;Gates (anime super cool, issu du visual novel éponyme) : Mayuri, Okabe Rintarô Hôin Kyôma et Makise Kurisu (KURISUTIIIIIIIINA). Mention spéciale aussi pour tout le boulot réalisé sur ce cosplay d’Amaterasu Ôkami qui était WOW WOW WOW super cool. Ma photo est clairement pas assez bonne pour que vous vous rendiez compte à quel point le résultat est génial.

 

COSPLAY D'ALYS

Autre personnage sous représenté et wow seriously je m’en remettrais pas : ALYS. Oui oui on parle de la même ALYS. C’était assez rigolo d’ailleurs comme situation, je vais vous raconter. C’était mercredi, je-ne-sais-plus-qui m’avais dit au début de la journée qu’une cosplayeuse incarnant ALYS se baladait dans Japan Expo, ce qui a mis mes radars en marche. Et alors que j’étais justement en train de discuter de sa présence sur la salon -je ne l’avais pas encore rencontrée à ce moment là- avec des amis IRL intéressés par le projet, QUI EST-CE QU’ON CROISE AU DÉTOUR D’UN STAND ?
Le plus drôle dans tout ça c’est le TEMPS qu'il a fallu pour que ça monte au cerveau. Genre je sais pas, l’information est restée bloqué au niveau de mes yeux pendant facilement 5 secondes. C'était très dokidoki tout ceci. Surtout que c’était super bien fait. Je sais pas, ma photo doit pas être terrible pour s’en rendre bien compte, mais c’était vraiment bon, y’avait même les petites lumières sur le casque et tout.

On a prit une photo ensemble et discuté quelques instants. Par la suite j’ai appris qu’elle était venue -j’ai cru comprendre- de l’étranger pour profiter du salon (seulement en cosplay d’ALYS \o/). Ce qui est bien car tout VoxWave était à Japan Expo (même que TBK elle veut dévorer notre âme). Bref, non vraiment tout ceci a illuminé -littéralement ha ha- ma journée. Merci encore.

 

Maintenant les choses se gâtent. Parce qu’en bon BSOD-Man que je suis j’ai aucune photo de jeudi (et presque aucune de vendredi). ET VOUS SAVEZ POURQUOI ?

 

BSOD Man Strikes Again

Elles étaient illisible. Ni par mon PC, ni par l'APN. Ca m’a rendu extrêmement perplexitude donc j’ai passé pas mal de temps à chercher le problème. Résultat de l’enquête : Shiruno -mon PC- flinguait littéralement ma carte mémoire dés que je la branchais. OUAI. Mais vraiment bien, tout ce qui se trouvait à l’intérieur devenait absolument illisible pour un PC ou l’appareil photo. La seule solution ? Le formatage. ÉVIDEMMENT. Où est le fun sinon ? C’était d’autant plus rageant que ce jour là j’avais croisé un jeune homme ayant incarné un personnage clairement sous représenté et que j’adore : Yo Asakura, de Shaman King. Il avait vraiment bien fait son truc, avec l’antiquité et tout… il avait même refait Amidamaru en mode sphère esprit, bref c’était super cool. SAUF QUE NON. Shiruno n’était pas d’accord et a rendu la photo absolument illisible. Zetsubô Shita.

Et du coup, conséquence indirecte je suppose de cet énervement, le lendemain j’ai oublié mon APN. Comme un champion. Et étant donné que mon portable tiens pas vraiment la journée, bah j’ai pris quasiment AUCUNE photo vendredi. L’armure Gardienne (c’était ce jour là), et c’est tout. Tu la sens la frustration ? Parce qu’en plus j’ai croisé des cosplays vraiment cool, et notamment quelqu’un ayant fait un cosplay cool de Lisbeth (la forgerone), issu de SAO. POUR CHANGER HEIN. Sauf que bah non. Pas de photo ° 3°~

 

http://i.imgur.com/n7vkhoV.jpg

Ca, c’est mes photos jeudi soir. C’est joli hein. #ShirunoStrikesAgain

 
Japan Expo, quand on s’y prépare, c’est plus mieux accessoirement

Je parlais de frustration en début d’article. Majoritairement c’était dû au fait que j’étais vraiment pas bien préparé pour cette Japan Expo, j’ai voulu faire énormément de choses mais j’ai rien du tout planifié. OR. Ma meilleure Japan Expo, celle de l’année dernière -au sujet de laquelle je n’ai justement pas pu faire d’article- m’a démonté par a+b que la préparation ça peut tout changer, comme dans Monster Hunter.

J’ai voulu passer du temps avec les VoxMakers, passer du temps au niveau de chez Nintendo (bon ça je l’ai fait mais pas comme il faut), fouiller les espaces fanzine et amateur, passer du temps avec mes potes IRL, passer du temps avec les gens de la Brigade SOS, passer du temps avec les gens de vocaloid.fr, causer un peu avec certains gens de l’internet, etc… et tout ça je l’ai pas fait, ou seulement à moitié. Parce que je courrais -littéralement- partout dans la convention. Bah ouai, comment tu veux voir quinze mille personnes et lieux, faire quinze mille activités, en organiser, chercher des cosplays trop cool, assister à des conférences et passer du temps avec tes potes IRL si tu t’y prépares pas un tant soit peu avant, sachant que tout ces trucs là sont à des coins opposés du salon ?
Je sais pas pour vous, mais pour moi c’est un peu trop show-time. Parce que du coup ouaip, là par exemple cette année j’ai pas pris le temps de lurker au moins un tiers de tout l’espace réservé aux amateurs et aux fanzines, alors que c’est clairement un des éléments les plus cools du salon. PIRE (?), j’ai pas pu tester Monster Hunter 4 Ultimate, alors que vous n’êtes pas sans savoir que c’était un des principaux trucs que je voulais faire à la base. Ca vous donne une indication sur le niveau de désorganisation hein ~ Vous voyez les enfants, c’est ce qui arrive quand on fait pas gaffe et qu’on va passer 5 jours à Japan Expo sans s’y préparer. La prochaine fois faut vraiment que je fasse mon truc avec le Trello et tout là…

Mais bon. J’ai eu aussi plein de positif avec cette JE (autre que le cosplay bien sur), sinon j’aurai pas fait les 5 jours ha ha, à commencer par… le fait que c’est pas si usant que ça 5 jours. Enfin je veux dire, CERTES, mercredi soir j’étais déjà un peu crevé, CERTES, jeudi soir j’avais mal aux deux genoux. Mais pour le reste ça allait. En fait, jeudi a été pour moi la journée la plus difficile, et je ne me souviens même plus pourquoi (parce que j’ai pas de photo akjsoiqeqzkuhdkqdkzquhda). Quoi qu’il en soit, les 4 jours de l’an dernier ont été incomparablement plus difficiles. J’ai beaucoup plus couru partout cette année certes, mais je suis aussi resté plusieurs fois aux mêmes endroits.

 

http://i.imgur.com/DBALkZn.gifCeci dit, à la fin t'es quand même claqué (et sinon allez jeter un oeil au tumblr aventurier de japan expo, c'est rigolo).

 

MONSUTAA HANTAA HOO YURUCHIMATO (MH4U)

La présentation Monster Hunter 4 Ultimate avec Mr Ryozo Tsujimoto, producteur de la série Monster Hunter, a eu lieu mercredi après-midi, c’était un des rares trucs pour lesquels j’avais réellement prévu le coup. La conférence était principalement dédiée à l’explication des idées derrière la création de certains monstres. Mr Tsujimoto nous a par exemple raconté comment les développeurs se sont inspirés du sumotori pour le Tetsucabra. Il nous aussi a aussi expliqué qu’avec les Seltas ils voulaient faire des monstres “méga-zord”, facile à combattre quand ils sont seuls, mais redoutables quand ils fusionnent. Des petites choses comme ça, que vous pouvez lire plus en détail sur monster-hunter.fr.

Par ailleurs, je ne sais pas si vous étiez au courant, Capcom a organisé un MH4U Weapon Design Contest ouvert à tout le monde pour créer une arme qui sera intégré dans le jeu. Ca a duré quelques mois, et à la fin de la conférénce, une des gagnante est montée sur scène pour présenter un peu son arme, en exclusivité à Japan Expo ; Emperor’s Speech. Il s’agit d’un cor de chasse majestueux au sommet duquel trône… le petit Poogie. Lin Setzekorn -la gagnante- a par ailleurs découvert à ce moment là le rendu de son arme dans le jeu ; je sais pas si vous imaginez l’instant émotion que ça a du être pour elle, mais on voyait clairement même de loin que son kokoro était tout dokidoki. Et c’est normal, la chose est classy, autant par le design de base que la modélisation qui en a été faite. Et en plus. On entend Poogie couiner quand on tape avec. Eh, c’est bien.
En fin de journée, Mr Tsujimoto a été en dédicaces, et ça aussi j’avais prévu le coup (wow such organisation) ! Du coup je suis venu avec mon Monster Hunter 3, et y’a une jolie signature dessus now. Ce qui est bien.

 


osu! c’est bien, mangez-en

Pour rester 5 minutes dans le thème des conférences (ouai bon c’est un peu pourri comme nom de thème), Peppy a fait le déplacement pour venir à Japan Expo parler du jeu qu’il a créé (et que vous connaissez j’espère, parce que c’est bien) : osu!. Sans rentrer dans le détail (parce que ça mériterai un article entier en fait *wink wink*), osu! est un jeu de rythme inspiré de Tatakae Ouendan sur Nintendo DS dans lequel on doit cliquer sur des cercles apparaissant au rythme d’une chanson (par la suite il y a eu d’autres modes de jeu et tout). Ce qui est bien avec osu! c’est que c’est un jeu pour lequel tout le monde peut créer du contenu ; ce genre de jeu doit avoir un nom -que j’ignore-, mais tout le monde a la possibilité de faire des beatmaps (des chansons jouables donc) pour le jeu. Ce qui fait qu’osu! a un nombre de chansons jouables assez énorme. Et c’est… c’est ? Devinez ? Ouai, voilà, c’est bien.
Peppy est donc venu nous parler de ses inspirations, de comment il a développé (très rapidement d’ailleurs, c’est, wow) le jeu, comment la chose a évolué, etc… c’était plutôt cool et motivant. Et si vous voulez regarder la chose en entier, c’est par ici.
Après, je voulais à l’origine rester un peu sur le stand osu! justement, parce que bah j’aime beaucoup le jeu. Mais voilà ça fait partie des trucs que j’ai pas su trouver le temps de faire (et de toute façon j'ai pas de conversation de base donc bon ~). Ce qui est dommage.

Par contre j’ai profité un peu de la présence de l’association Epitanime JVM, dédiée justement aux jeux musicaux, pour tâter comme il faut Taiko no Tatsujin et faire découvrir à 2-3 IRLs. Et je confirme qu’il me faut ce jeu. Un jour. Petit instant de fierté d’ailleurs, sur Senbonzakura j’ai fait un quasi sans faute (j’ai littéralement manqué une unique note), en difficulté muzukashi je crois. C’était très la satisfaction tout ceci.

 

L'instant satisfaction avec ByakurenChaque fois que je revois ce gif la satisfaction m'envahit.

 

Hakken VS Hakkai + fratricide + unexpected Last Word + ????? = Tournois Touhou 13.5 qui déchire

Vous n’êtes pas sans savoir que l’été dernier j’étais assez away from internet. Ce que vous ne savez peut-être pas c’est que du coup avec Hakken on a passé l’été à jouer à Touhou 13.5 Hopeless Masquerade. Ce qui fait que je sais un peu y jouer (et c’est super cool comme jeu, mangez-en). Du coup j’ai participé au tournois Hopeless Masquerade organisé par Touhou.net et c’était extrêmement fun. Je connaissais concrètement personne de th.net excepté justement Hakken mais l’ambiance était tellement cool qu’en fait au final je me suis incrusté et ai joué le jeu à fond. Et c’était super fucking génial, pour plein de raisons. L’ambiance, les gens (Dahelziel et Maria si vous me lisez, big up), le jeu, les combats, LE FRATRICIDE (when you see it…), les retournements de situation, la last word, etc… En fait tout était vraiment génial dans ce tournois outre le fait que bah, j’ai couru à l’autre bout de la convention à deux reprises en plein milieu du truc. J’ai dû déclarer forfait parce que les horaires d’autres activités importantes se chevauchaient. Si y’en a un autre l’année prochaine, j’en serai assurément.

 

Je, je vais te mi-miku-iser

Côté vocaloid.fr (parce que nous étions à Japan Expo, il faut bien) on a pu utiliser dimanche matin le stand activité Forum-Brigade-Kawa-Moon (corrigez-moi si je me trompe, le stand était utilisé par les asso Forum Thalie, Kawa soft, Type-Moon.fr et Brigade SOS Francophone, c’pour ça) pour une heure de karaoke libre (vocaloid of course) et une heure de quizz. Encore félicitations d’ailleurs à Nekokoro pour sa victoire au quizz avec un score quasi parfait (si je me souviens bien) et a donc remporté une figurine Miku Snow !
On a vu des nouveaux visages, et d’autres qu’on avait vu un peu avant, à Bakanim, et qui ont fait des progrès assez hallucinants au karaoke, on s’est bien amusé et tout ~ Et c’était aussi l’occasion de revoir quelques gens que j’avais pas vu depuis longtemps (IRL ou sur le forum, vu que mon activité sur ce dernier a chuté cette année), ce qui est bien ! Mais ça manquait quand même de stalking tout ceci *wink wink*.

Du coup je profite par ailleurs pour dire un petit mot au sujet de l’espace d’exposition dédiés aux vocaloid de Crypton Future Media : j’y suis pas vraiment allé. Ou plutôt, j’y ai pas accordé autant d’attention que ce que je voulais au départ. Clairement. Mais ça n’avait rien de volontaire. C’était typiquement le genre de choses que je voulais voir mais comme """j’avais le temps pour ça""" (l’expo était en accès libre les 5 jours) et que je voulais y venir seul (pour le prendre ce temps) j’ai sans cesse remis à plus tard. Ce qui fait que j’ai pas pris le temps de me poser comme je voulais. Ce qui est très regrettable parce que c'est juste super cool comme initiative.
Par contre, truc bien, on a pu réaliser une interview sur le stand et filmer le workshop pour Piapro Studio organisé par le staff du stand ! C'est à voir ! 

 

http://i.imgur.com/KuMvSUG.jpgEt ça fait un super fond pour une photo de groupe.

 

Bon là j’ai pas d’idée de titre pour cette partie là, donc je vais me contenter d’un simple “Dou you rabu animeshon ?!”

Toujours lié un peu à VOCALOID, mais pas que ; jeudi en milieu de journée sur la scène principale a eu lieu le Japan Anison & Vocalo DJxDANCExMC Super Performance motherfucker, un show live avec DJ Caesar et quelques odorite parmi les plus connus j’ai cru comprendre (Minikorne si tu passes par là, sens toi libre de me corriger) qui se sont donc défoulés au rythme de vocalosong et de musiques issues d’animes populaire. On y était allé avec quelque gens de vocaloid.fr, et c’était QUELQUE CHOSE. L’ambiance était pas aussi bien qu’elle aurait pu être mais clairement c’était assez énorme. Évidemment pendant ce genre de show le fait d’entendre une chanson que tu apprécies rend tout de suite la chose encore plus géniale, bah ça a été ça tout du long. Ajoutez à cela le fait que, well, les odorite se sont fait plaisir sur leurs chorés et nous ont même fait du wotagei, et ça vous fait un petit groupe de gens qui agitent des parapluies dans les airs parce qu’ils ont pas de glowstick pour montrer qu’ils kiffent. Ca c’était nous. Faut dire que c’était BIEN.

[pour la petite anecdote rigolote du “Dou you rabu animeshon”, en fait pour mettre l’ambiance au début du show ils avaient crié ça sur scène… plusieurs fois, en espérant que le public réponde. Normal. Mais c’était un peu perplexitude parce qu’on a bien dû mettre une BONNE MINUTE avant de capter qu’en fait ils demandaient “DO YOU LOVE ANIMATION”. Donc oui, là, réponse “YEAH”.]

 

NIIIIIIIIIIIINTENDO, WOUHOU !
(good old times ~)

(courage j’ai bientôt fini, de toute façon ça fait longtemps que ce post n’a plus aucune consistance ~)
Sans transition Nintendo. Ah bah oui. Je sais pas, si on cumule tout sur les 5 jours, l’espace Nintendo est assurément l’endroit où j’ai passé le plus de temps. Et pour cause, ils avaient des arguments. Hyrule Warriors, Bayonetta 2, Fantasy Life, Mario Kart 8 et j’en passe étaient jouables sur le salon. Plein de jeux dont une partie qu’ils avaient notamment montré à l’E3 (et qui ont généré de la HYPE en masse). Mais surtout en ce qui me concerne j’ai campé là à la base pour la trinité Monster Hunter 4 Ultimate - Super Smash Bros - Splatoon. Et je me suis fait plaisir. Bon, pour avoir lu un bout de mon pavé vous savez que j’ai pas joué à MH4U, pour exactement les même raisons que j’ai pas accordé suffisamment de temps à l’exposition VOCALOID de CFM. Mais les deux autres ouaip, j’y suis pas allé de main morte.

 

http://i.imgur.com/D1EoNKB.jpgMalheureusement je n'ai pas été assez bon pour poser mes mains sur ceci, tristesse T_T

 
Super Smash Bros était jouable librement sur 3DS. La version WiiU aussi, mais seuls pouvaient l’essayer ceux qui atteignaient les finales des tournois. Et il y en a eu des tournois de Smash Bros. Grosso modo l’idée c’est  : les quarts et demies finales se font sur 3DS, la finale se joue sur WiiU. Etant donné que personne n’a pu jouer au jeu avant Japan Expo, on était tous sur  un pied d’égalité au début du salon et concrètement le but c’était surtout de se r’habituer le plus vite possibe à l’écran et aux contrôles. Parce que ouaip, faut s’y faire.
 

Très franchement, de ce que j’ai pu en essayer, le jeu est pas mal du tout sur 3DS. Mais il a je pense 2 gros problèmes dûs à la 3DS elle même : les contrôles et l’écran. Ouai c’est déjà beaucoup vous me direz. Les contrôles, car le stick est pas vraiment adapté je trouve à un jeu nerveux comme Super Smash Bros ; il était évident que le passage du stick d’une sacro-sainte manette de NGC à celui d’une 3DS serai difficile, mais même après un long temps d’adaptation (comme je disais j’ai pas mal joué au jeu) je trouve que le stick de la 3DS n’est pas performant pour jouer à Smash Bros. Pour moi qui joue Sonic par exemple c’est juste horreur, c’est pas du tout pratique. Placer un simple smash est devenu difficile, alors pour les combos qui demandent du timing ça va être funky. De plus, les touches A B X Y ont certes été réparties de manière à coller au mieux à ce qui faisait avec les manettes NGC et Pro Controller, mais là encore ces touches là sont naturellement difficiles à appréhender dans un Smash Bros. Le principal souci ? Leur taille. Elles sont minuscules (normal, on est sur une 3DS), donc pas simple à choper, et surtout de la même taille : je n’avais jamais réalisé auparavant mais les touches de différentes tailles de la manette NGC sont une valeur ajoutée en confort absolument formidable, car on peut les reconnaître avec 100% de certitude simplement en les effleurant une demi-seconde. Avec des touches de même taille c'est plus difficile, même si c'est un peu plus rare (à plus forte raison si on est habitué à manipuler la console, ce qui n'était pas mon cas) la confusion était possible, j'ai souvent eu à tater l'ensemble des touches pour me recalibrer sur leur position. Vous me direz, le Pro Controller aussi a des des touches de la même taille, de même que le WiiU Gamepad aussi, et vous avez raison, mais lesdites touches sont plus grandes. Sur la 3DS les touches sont petites et identiques.

Et en ce qui concerne l’écran, pas besoin de vous faire un dessin, vous avez deviné. Même sur un écran de 3DS XL, même avec les contours marqués (qui sont un réel plus), la taille de l’écran lorsque la caméra est large rend toute action dangereuse pour la localisation de votre personnage. C’est pas compliqué, dans presque 100% des matchs que j’ai joué (beaucoup donc) j’ai perdu au moins une vie dans le vide après avoir perdu de vue mon perso. Après c'est peut-être aussi que je suis mauvais hein. Autre fait important à noter, les indications sur les vies et les dégats reçus ont -logiquement- été déportés vers l’écran tactile. Ce qui fait qu’on ne les voit pas bien. Vous pourriez penser que vous pouvez facilement surveiller deux écrans parce qu’ils sont proches, toussa… mouai. Faites gaffe à ça. Moi je n’y arrive pas encore. L’action sur l’écran du haut et la concentration requise pour garder un oeil sur mon perso ne me permettent pas de vérifier que je suis pas en fait la cible de tout le monde à cause de mon pourcentage de dommages. C’est d’autant plus dommage pour Little Mac par exemple, avec son fameux coup spécial qui nécessite d’encaisser un peu d’abord. Là encore c’est un souci qui vient malheureusement du support qu’est la 3DS, mais pas vraiment du jeu.

Pour le reste je suis assez enthousiaste au sujet de Smash Bros sur 3DS, une de mes principales craintes (en plus des deux mentionnées à l’instant) concernait la fluidité du jeu (vis à vis du bordel que Smash Bros génère naturellement). Bah c’est super clean. Ca a beau péter de partout, y’a pas de baisse de framerate c’est génial. Et en ce qui concerne le mode Smash Run, je n’y ai joué qu’une fois, et c’est plutôt bien aussi. Je sais pas si c’est inhérent au mode lui même ou dû aux contrôles, mais en fait le Smash Run est assez difficile, on s’en prend littéralement plein la tronche, comme dans un niveau difficile de l’émissaire subspatial. Le combat de la fin est d’ailleurs assez anarchique et m’a rappelé plein de souvenirs (douloureux) du stadium de Kirby Air Ride (quand t’as un gars ultra fed, et les autres).

La version WiiU j’ai pas pu y toucher parce qu’il faut arriver en finale du tournois. Mais j’ai vu beaucoup de monde y jouer et : 1) c’est fucking beau 2) les matchs sont autrement plus épiques que sur 3DS, ce qui est logique compte-tenu du fait qu'ils jouaient avec des manettes de NGC 3) les versions 3DS et WiiU disponibles à Japan Expo n’ayant pas les même persos, certains se sont fait la main à force d’arriver en finale pour jouer par exemple Harmonie -qui a l’air très puissante-, et ont même gagné avec. À noter qu’Hakken, ayant atteint la finale à plusieurs reprises, a pu tâter la chose convenablement.
Sinon que dire… si ça faisait pas plus d'un mois j'aurai pu dire quelques mots sur les nouveaux persos et les changements de movesets, mais ça fait plus d'un mois et ma mémoire est pas folichonne de base donc bon. Je me souviens juste que (en vrac) Little Mac a l'armure ultime (or something like this) sur certains de ses coups spéciaux, qu'Harmonie a l'air super cool à jouer, que je pige toujours pas bien les coups du Villageois, que je suis très tristesse de ne pas avoir pu tester la nouvelle Samus sans Armure, et que le nouveau Pit est cool.
Bien entendu, quand le jeu sortira les persos seront les mêmes sur 3DS et WiiU. Mais on ne pourra pas jouer entre 3DS et WiiU. Perso, je pense que selon mes moyens (inexistants pour le moment ha ha), à terme je jouerai principalement sur WiiU. Comme je disais le jeu me semble bien sur 3DS (et je vais tenter par un moyen ou un autre de me le procurer), mais le support est pas adapté je pense pour passer des heures à jouer à Smash Bros et profiter à fond de tout le contenu dispo.

 

Et pour finir, quelques mots sur Splatoon. Je vous la fait courte : ça bute.
Maintenant, version longue : OMG BORDEL C’EST SUPER GENIAL, DIANTRE J’AI PRIS MON PIED, WOW WOW SUCH FUN,  NINTENDO A GAGNE L'E3, PRENEZ MON ARGENT, AKSJHQDJSHDGJQ CECI EST BIEN.


Une des étapes les plus dures de cet article (outre le fait de pondre presque 7000 mots) a été de choisir un fanart pour parler de Splatoon. Il y a beaucoup de qualitay. Source.

 

Non sérieusement ça bute. Je sais pas pour où commencer avec Splatoon car il y a pas mal de choses à dire au sujet de ce jeu. Hmmm. Procédons dans un ordre logique.

[l’auteur précise que tout ce qui suis n’a rien d’objectif et suinte le zèle par toutes les pores ; il convient de considérer tout ceci avec un degré légèrement inférieur].

Donc vous êtes là, chez Nintendo, en train de faire la queue pour tâter Splatoon. Vous connaissez plus ou moins le jeu, notamment grâce à la hype qu’il a généré en surprenant tout le monde à l’E3. Pendant que vous attendez il y les finales des tournois Mario Kart (7 et 8) et Super Smash Bros qui se déroulent en direct et diffusées via un vidéoprojecteur juste à côté. L’ambiance est cool, vous êtes à fond, ça vous occupe le temps de l’attente. La queue avance à raison de 8 personne toutes les 10 minutes environ, y’a de quoi vous divertir, bref c'est fichtrement agréable. En attendant votre tour je vous explique brièvement (non) le jeu.

Splatoon c’est pas compliqué, vous êtes à deux équipes de 4 dans une arène de bonne superficie. Vous êtes tous armés d’un pistolet à peinture et de grenades à peinture, et devez recouvrir ladite arène de votre peinture. Splatoon c’est un jeu FPS à la troisième personne (est-ce qu’on parle de TPS alors ??) dans lequel ne pas tirer sur ses ennemis n’est pas une mauvaise chose, tant que vous ne tirez pas là où il y a déjà votre peinture. Vous ne savez pas viser ? Tirez sur les murs et par terre, ça augmentera la surface que couvre votre équipe et vous menera vers la victoire. Vous savez viser ? Tirez sur vos ennemis, l’explosion de peinture qui aura lieu à leur mort recouvrira un peu de peinture aux alentours, ce qui est bien. Pendant la partie vous pouvez vous transformer à volonté en… poulpe afin de recharger votre encre et de vous déplacer plus vite, dans le sol et dans les murs, à condition que ces derniers soient recouverts de votre peinture. Être en mode poulpe vous permet donc de gagner en vitesse, de vous cacher des ennemis (vous êtes invisible si vous ne bougez pas) pour les surprendre par derrière et les recouvrir de votre fluide (l’auteur précise que cet article est totalement adapté à un public mineur mais qu’Internet… bah c’est internet ( ͡° ͜ʖ ͡°)). Bref, le mode poulpe a du potentiel et avec du skill permet de gagner du terrain rapidement. Dernier truc à savoir avant de poser ses mains sur le gamepad ; ce dernier affiche en temps réel une carte du terrain vous donnant deux informations : les endroits où il y a votre peinture et celle de l’ennemi (en gros vous savez si vous êtes en train de vous faire rouler dessus ou pas), ainsi que la position de vos alliés. C’est important parce qu’en touchant du doigt un allié sur la carte vous vous téléportez immédiatement à sa position. Il y a donc moyen de faire des percées très rapides ou de renforcer la défense en tirant parti de ça. Ca fait pas mal de possibilités donc.

 

Je suis hype au possible pour Splatoon. Sachez le.

 

Mais en regardant les gens jouer vous commencez à saisir l’idée. Justement votre tour arrive (à ce stade là moi je suis déjà tout dokidoki mais c’est parce que je suis zélé, ça compte pas), et comme vous êtes venu avec vos potes/votre famille vous pouvez jouer dans la même équipe à 4, chacun avec un écran et un WiiU gamepad (il faut donc 8 WiiU pour jouer à 8, c’est important de le noter). On lance le tuto et là, instant de perplexitude : les contrôles cécho. En gros, de mémoire (avertissement habituel sur la qualité de ma mémoire), le stick gauche vous permet de vous déplacer, on tire avec une des gachettes, on se transforme en poulpe avec une autre gachette, on saute avec un des boutons qui tombent sous le pouce et on lance une grenade de peinture avec une troisième gachette. Comment on vise ? Avec les capteurs de position du gamepad, en bougeant donc. C’est pas simple, faut prendre le truc et certaines zones de l’écran sont parfois assez difficile à atteindre (fort heureusement il y a un bouton pour remettre la caméra droite). Il parait qu’on peut viser avec le stick droit mais 1) j’ai jamais essayé 2) il parait aussi que la sensibilité des sticks était pas bien réglée pendant les démos donc c’était casse gueule 3) un des trucs qui rend le jeu si bien c’est justement qu’on vise avec le gamepad, j’y reviendrai.
Le tuto dure un peu moins de 2 minutes mais c’est pas tout à fait suffisant pour s’y faire. Donc la partie commence et vous êtes pas forcément prêt. Et pourtant la magie opère. Des gens de votre équipe ont l’air d’avoir pris le truc, et d’autres galèrent encore plus que vous. Le début est un peu poussif, mais vous choisissez d’aller quand même au front.

C’est à partir de là que vous commencez à vous savoir si le le jeu vous plaît ou pas. Parce qu’on se rend vite compte que viser avec le gamepad est super immersif. Ajoutez à cela les possibilités offensives et stratégiques, et surtout le BORDEL qui en découle (les lignes de front sont anarchiques au possible) et comme par magie vous vous retrouvez dedans. Enfin, j’en fait des tonnes -parce que je suis zélé- mais ça je pense c’est pas un résultat qu’on aurai pu avoir avec un système de visée classique. Par ailleurs, et c’est quelque chose que j’apprécie tout particulièrement dans le jeu vidéo en règle générale ; bien qu’on s’imprègne plutôt vite du principe, la nature des contrôles du jeu font que votre réussite ne dépend presque que de votre skill. Le facteur “chance” est minime. C’est bien entendu quelque chose qu’on retrouve dans la plupart des FPS, mais le mode de visée pousse ici la chose à un degré autrement plus élevé. Conséquence ? Chaque kill, chaque réussite, chaque victoire, chaque embuscade, chaque retournement de situation est super satisfaisant (juste imaginez la satisfaction de réussir un 360-no-scope ou que sais-je dans Splatoon). Donc vous jouez à fond. Le jeu est immersif je vous dis. Là encore c’est parce que je suis zélé, mais je me souviens que dans plusieurs de mes parties (j’en ai fait 7-8 en tout), pendant la dernière minute je devais faire gaffe à ne pas donner de coup de coudes aux gens trop près de moi parce que je manipulais très brusquement le gamepad. L’immersion, toussa… C’est ça en fait, au début c’est un peu poussif, le temps de s’y mettre, mais c'est seulement une fois la partie finie on se rend compte qu’en fait on était à fond.
Et à la fin, alors que vous avez l’impression d’avoir bien géré votre truc vous vous rendez compte que l’ennemi vous a roulé dessus. Mais en fin de compte peu importe, pour le moment il n’y a pas d’enjeu. Juste du fun et de la satisfaction. Et ça il y en a beaucoup. Ce qui est -en fin de compte- assez commun venant de chez Nintendo. Y’a du potentiel, des stratégies à établir, du skill à acquérir, pas vraiment de temps mort et du fun immédiat.

Et juste derrière y’a l’ambiance des tournois Super Smash Bros.

 

(Ou alors sinon bien sur, vous pourriez tout aussi bien ne pas du tout adhérer au jeu ou être très perplexitude, je comprendrais parfaitement. Je pense que ça se voit mais tout ceci n’a rien d’objectif, et n'a pas pour ambition de l'être)

En fin de compte le seul truc "dommage" c’est que pour y jouer avec des potes il faut beaucoup de WiiU. C’est un choix tout à fait respectable (comme ça on profite de la beauté du jeu sur un seul écran) et assez logique quand on voit le BORDEL ILLISIBLE (dû aux mélanges de couleurs notamment) que ça devient sur le terrain au bout de quelques secondes. Typiquement, avec un écran splitté, un ennemi qui se cache en mode poulpe deviendrait très difficile à voir même s'il se déplace. Une version 3DS n’aurait que peu d’intérêt pour concrètement les mêmes raisons que Super Smash Bros sur 3DS m’a rendu un peu perplexitude (même si Splatoon est quand même un peu moins nerveux hein). Splatoon a été pensé pour la WiiU, et ça lui réussi parfaitement. Assurément quand j’aurai les moyens de me procurer une WiiU (dans longtemps donc ° 3°~) c’est un jeu qu’il me faut. 


Et sur ces mots je termine avec Japan Expo 2014. C’était super cool pour les raisons mentionnées plus haut, mais c’était aussi fichtrement frustrant pour d’autres raisons. Y’a plein de gens que j’aurai voulu voir un peu plus longtemps (notamment tout ce beau monde que j’ai croisé littéralement en rushant vers la sortie (samedi soir je crois)) mais je suis content d’avoir pu rencontrer au moins brièvement Helia, qui a été une des personnes sans qui ce blog ne serai peut-être pas là aujourd’hui (soit dit en passant c’est -si je ne m’abuse- la fondatrice de Traumendes Madchen et du projet Milk, entres autres). Ou du moins pas comme ça ~ C’est juste dommage du coup que -encore une fois- j’aie pas su mettre du temps de côté pour rester discuter plus longtemps.

Sur ce, à plus tard o/

 

[sans transition, Hakken a fait une quantité assez énorme de photos du salon (beaucoup de trucs issus de League of Legends et Touhou, mais pas que), de meilleure qualité que les miennes (pas du tout dans l'ordre soit dit en passant), dans cet album photo]

 

(si y'a des gens dans la salle qui vont au Moe Matsuri début septembre, il y a des chances que j'y sois aussi, avec VoxWave, si vous voulez venir discuter un peu ° 3°~)

Bon en fait plot-twist c'est mort hu hu.


Ecris un commentaire ! - Voir les 0 commentaires
Publié dans : Animes
Samedi 17 août 2013 6 17 /08 /Août /2013 13:53
- Par Eika

http://i.imgur.com/Dxuzs60.jpg

Réalisé par : Masakazu Hashimoto

Studio : P.A Works

Nombres d’épisodes : 13

Résumé : Konatsu Miyamoto, une lycéenne très positive et énergique, décide de créer son propre club de chorale après s’être faite renvoyer du club de choral officiel, à l’aide de son amie Sawa Okita, passionnée de chevaux et de tire à l’arc. Seulement, réunir des membres n’est pas une tâche aisée et le lycée ne lui facilite pas les choses. Elle arrive cependant à réunir cinq membres plus ou moins permanents : Taichi Tanaka, l’unique joueur du club de badminton, Wien, un autrichien récemment transféré dans le lycée, et Wakana Sakai qui a abandonné la musique après la mort de sa mère, une grande musicienne. Malgré leurs centres d’intérêts très divers, les cinq lycéens vont tenter de faire vivre leur club et de réaliser leurs rêves.

http://i.imgur.com/XpTKhvF.jpg

Comme certainement un bon nombre de personne, j’ai découvert Tari Tari par son OST très particulier, qui m’annonçait déjà son univers original qui tendait à se détacher de son genre. Si vous voulez savoir de quoi je parle, écoutez simplement la chanson “Kokoro No Senritsu” qui pour moi illustre parfaitement la légèreté et la simplicité envoûtante propre à Tari Tari. Vous l’aurez compris, cet anime est pour moi une véritable réussite et une découverte que je souhaiterais si possible faire connaître, et pour ceux qui l’ont déjà vu, partager mes (très bons) sentiments sur Tari Tari.

Ce qui m’a frappée dès le premier épisode, c’est la beauté de la chose. L’image est juste incroyable, c’est lisse, clair, la lumière est bien travaillée. En fait, la qualité des dessins et de l’animation est exceptionnelle, c’est vraiment doux pour les yeux (je sais très bizarre comme expression...) et merveilleusement agréable à regarder. A la fois, ce style de dessin très lisse n’empêche pas une originalité qui fait qu’on reconnaît Tari Tari du premier coup d’oeil, et c’est ce qui m’a plût immédiatement. L’animation relève encore le niveau car tous les gestes sont très fluides et cela rend les expressions des personnages presque réalistes (au niveau où un anime peut l’être) et les rend d’autant plus attachants.

http://i.imgur.com/Rwo8rdd.jpg

 Bien sûr, cet attachement aux personnages, que je trouve être l’une des force de l’anime, est aussi dût à un background bien fichu. Aucun personnage n’est laissé de côté, les 4 héros ont chacun leur heure de gloire et leur dose de... drame. Eh oui, car Tari Tari, si il fait rire par bien des aspects (je pense notamment à l’épisode des Sentai pour lequel j’étais pliée en deux du début à la fin), sait aussi être poignant et émouvant. Chaque personnage a sa part de comédie et de drame, et c’est ce qui fait tout leur caractère. C’est ce qui permet de porter l’anime à un autre niveau. On ne reste pas en surface de leurs caractères, comme peuvent le faire certains autres anime en présentant des “profils type” de personnages qu’on peut aisément retrouver dans plusieurs séries. Ici, il s’agit de sonner juste, aussi les personnages ne sont pas trop exagérés et bien dosés dans les différentes facettes qui les composent. Ça donne vraiment un aspect “réél” à la série qui pour ma part m’a beaucoup séduit. Le scénario ne cherche pas à élever ses personnages à un statut exagéré, il ne prétend pas à plus que ce qu’il est : une histoire de lycéens qui veulent réaliser leurs rêves. Si ce sujet aurait pu être abordé de manière classique comme une centaine d’anime l’ont fait avant lui, il ne se contente pourtant pas de cela et garde une simplicité qui rend le tout juste et pertinent.

http://i.imgur.com/5lv3wC8.jpg

Finalement, peut-être que ce qui m’a le plus déçu dans Tari Tari, c’est la musique (non, non ne me jetez pas de pierres, pitié !!). Pour une série “musicale”, je trouve que la présence de la musique est plutôt secondaire. Mise à part la musique d’opening et d’ending, et bien sûr l'excellentissime Kokoro No Senritsu, toutes les autres chansons présentes dans l’anime sont plus ou moins des dérivés de Kokoro No Senritsu dans différents styles, et la chanson finale, censée ponctuer l’apogée de l’anime, ne parvient pas à dépasser cette dernière. Je n’ai donc pas dit que les musiques étaient mauvaises, néanmoins elles sont décevantes pour leur manque de variété et peut être aussi “d’epicness” j’ai envie de dire, car une fois qu’on a entendu Kokoro No Senritsu 5 fois, elle perd de son impact. Cependant ce n’est pas quelque chose qui nuit à l’ambiance générale de Tari Tari. L’OST est toujours bien assorti à l’anime sans jurer avec le ton donné, et au final, les variations du thème passent crème.

Pour moi, Tari Tari est ce genre d’anime de qualité que je classifierais “d’haut de gamme” dans le sens ou rien n’est laissé au hasard, chaque détail est lisse, lumineux et nuancé. C’est cette question de nuance que je trouve la plus réussie dans Tari Tari. L’anime ne se perd pas dans un genre. Que ce soit dans l’histoire, dans le caractère des personnages, et même visuellement, tout est contrasté et nuancé, et c’est ce qui, justement, donne à l’anime son unité et son authenticité. Tari Tari me fait vraiment penser à une “tranche de vie”, au sens propre cette fois. On est au plus près des sentiments des personnages, ce qui permet autant de moments comiques que de moments tragiques, et c’est aussi ce qui nous touche, nous qui regardons l’anime en simples spectateurs.

http://i.imgur.com/1FELKRQ.jpg

Difficile de résumer Tari Tari en quelques lignes, justement parce que sa simplicité est difficile à décrire : comment un anime peut-il être aussi simple et lumineux ? Il contient selon moi toutes les qualités d’un anime, tout ce qu’un anime permet qu’un manga, ou un film par exemple, ne pourraient pas permettre, cependant il dépasse les défauts dans lesquels peuvent se perdre certains anime. Aussi, Tari Tari ressort clairement de la “masse” si je puis dire, en gardant une légèreté assez subtile qui fait qu’on s’attache très facilement aux personnages et à leur histoire. C’est pour moi une vraie découverte que je ne peux que conseiller.

http://i.imgur.com/qfvlTl1.jpg


Ecris un commentaire ! - Voir les 2 commentaires
Publié dans : Animes
Mardi 6 août 2013 2 06 /08 /Août /2013 13:30
- Par YKyu

Pour peu que vous vous soyez rendus à Japan Expo cette année, que vous soyez très accrochés aux réseaux sociaux ou que vous vivez au Japon (auquel cas cet article a un intérêt possiblement limité), le terme « DOCOMO » devrait vous rappeler quelque chose. De là à dire que vous savez précisément de quoi il s’agit il n’y a qu’un pas.
La raison pour laquelle je pense que vous avez déjà entendu parler de DOCOMO, c’est qu’ils ont récemment lancé en France un service de streaming d’anime sur ordinateur :  DOCOMO d Animestore. Un service légal. L’annonce courant juin de ce nouveau service légal a fait un bruit assez conséquent sur Twitter (et sûrement sur d’autres réseaux sociaux que je ne suis pas) et fut le sujet d’une forte curiosité.
Et si ce n’est pas sur les internets que vous avez eu vent de ce nouveau service, il est possible que Japan Expo ait été le vecteur de l’information. En effet, DOCOMO avait un stand sur le salon (en plein milieu) sur lequel ils présentaient l’Animestore. Et quand bien même vous ne vous seriez pas arrêtés sur le stand, j’aurai du mal à croire que vous n’avez jamais aperçu ces éventails estampillés DOCOMO d Animestore, qui ont probablement été distribués par dizaines de milliers (je crois qu’il en restait encore dimanche soir, mais ma mémoire est naze). BREF, je n’y connais rien en communication, mais je pense que ça a plutôt bien fonctionné.

M’enfin, c’est bien beau tout ça, mais DOCOMO d Animestore, pourquoi ? Où ? Comment ? C’est bien ? Je ne peux pas répondre à cette dernière question, faute d’avoir une connexion internet qui le permet (limité en données et très limité en débits). En revanche je peux répondre aux autres, car dans le cadre de Japan Expo, un entretien avec Saori Miyahara - responsable du service contenu de DOCOMO et notamment de DOCOMO d Animestore -, m’a été accordé ; entretien lors duquel la société et le service m’ont été présentés en long en large et en travers. Ne possédant pas réellement de dispositif me permettant d’enregistrer l’intégralité de l’entretien (oui, je sais, venant d’un technicien du son c’est mal), je ne vous retranscrirai pas la totalité des questions/réponses… mais le papier et le crayon sont les amis du blogueur vous savez ~


http://i.imgur.com/089BdTh.pngVous aussi il vous perturbe ce "d" sans apostrophe...


Un service de streaming d’anime… sur mobiles.

Posons tout d’abord les bases. Fondamentalement, le domaine d’activité de la société DOCOMO n’a strictement rien à voir avec l’animation japonaise, puisqu’il s’agit d’un opérateur téléphonique. Comme vous le savez peut-être, le réseau mobile japonais est bien plus avancé et performant que celui qu’on a ici. J’avais lu un article à ce sujet je-ne-sais-plus-où je-ne-sais-plus-quand disant qu’apparemment ils s'attellent à installer le réseau LTE Advanced – la "vraie" 4G (apparemment la 4G LTE n’en est pas vraiment) -, pendant que nous déployons la 4G LTE (et on a toujours pas de 3G dans la majorité du réseau ferroviaire souterrain). BREF, ils gèrent bien leur affaire, et avec les débits qu’ils doivent avoir les batteries de leurs téléphones doivent prendre méchamment cher ils peuvent se permettre des petites folies (auxquelles on n’a pas encore accès). C’est très probablement en sachant tout cela que DOCOMO a eu l’idée de lancer l’an dernier un service de streaming d’anime sur smartphone.
La chose se présente comme une application Android installée sur les smartphones utilisant le réseau de DOCOMO. Mais cette appli n’existe pas sur le PlayStore, c’est exclusif à DOCOMO (probablement comme les applis d’Orange dont personne ne se sert). Cette application - après s’être affranchi des 420 Yens d’abonnement mensuel - permet d’accéder à un catalogue d’animes comprenant environ 600 séries, pour tout les goûts et tout les âges. Le succès semble avoir été au rendez-vous, ce qui ne m’étonne guère ; sur le papier ce service a l’air juste génial, et pour 420 Yens c’est presque donné. Nul doute que si l’occasion m’était donnée j’en userais et abuserais.
Outre le streaming d’anime sachez que DOCOMO fait aussi dans le téléchargement de jeux, de films, de musique et de mangas. Sur smartphone toujours ~ Et ça aussi, c’est très cool.

 


DOCOMO d Animestore, l’offre française.

Enfin, je suppose que la plupart d’entre vous ne vivez pas au Japon (Google Analytics me dit tout), bien que vous ayez possiblement envie d’y faire un tour. Aussi je pense que l’offre française vous intéressera un peu plus (enfin, moi ça m’a réellement intéressé d’en savoir plus sur le service japonais). Parlons-en donc. Si on se réduisait à faire une comparaison avec le service japonais, il apparaitrait comme moindre. Mais procéder comme ça semble peu pertinent.
DOCOMO d Animestore est donc un service légal de streaming d’anime sur ordinateur (via un navigateur). Concrètement, la chose permet d’accéder à 68 séries (ce qui fait 900 épisodes environ) ; j’ai pu jeter un œil au catalogue (les noms des animes ont été traduits en anglais) et la plupart sont relativement récentes (10 ans ou moins), mais une petite poignée date des années 90, notamment les Slayers. En ce qui concerne les genres, on trouve un peu de tout, mais je n’ai aperçu aucun hentai (ceci dit je m’y connais peu). En tout cas le catalogue m’a semblé carrément bien rempli pour un service si récent. Le choix des 68 séries mises à disposition s’est fait en fonction des goûts du public français (une enquête a été réalisée), j’y trouve donc  personnellement bon nombre de séries que j’apprécie ou qui m’intéressent (sans être exhaustif ; les Spice & Wolf, Gurenn Lagan, Strike Witches, les Full Metal Panic, Madoka evidemment, Fullmetal Alchemist Brotherhood, et j’en passe, à noter que je ne connais pas toutes les traductions des titres ~). L’accès à tout ce beau contenu était - depuis le 1e juillet - soumis à un abonnement de 2 mois pour 1000 Yens (ce qui semble tout à fait honnête), mais le tarif a évolué récemment : pour la période du 24 juillet au 31 août, l’abonnement ne vous coûtera que 500 Yens (à noter que le coût réel de l’abonnement dépend du cours du Yen). Notez que passé cette date le tarif est susceptible de changer ~
Comme je le disais plus tôt, l’annonce fin juin de ce nouveau service légal a fait grand bruit sur Twitter ; parmi les curieux et les sceptiques, il y a pas mal de gens qui ont franchi le pas des pré-inscriptions et profitent donc depuis le 1e juillet de toutes ces séries à leur disposition… on ne m’a évidemment pas donné le chiffre exact, mais ça tourne autour du millier, ce qui semble relativement bien (ceci dit j’y connais rien en marketing non plus). Malheureusement, faute de ne pas pouvoir profiter du tout de ce formidable – sur le papier – service (connexion internet lolilol pendant tout juillet et août), je ne fais pas partie de ce millier. À noter que si vous êtes un des 1500 premiers inscrits au service, DOCOMO vous réserve un sympathique sac à l’effigie des séries Maoyu, Puella Magi Madoka Magica ou Blast of Tempest ~ Au vu du contenu, du prix et avec ce petit présent, je pense sincèrement que ça vaut le coup de tâter l’Animestore. Et comme ça vous m’en donnerez des nouvelles.


Cette entrevue – qui fut réellement intéressante, merci pour cette opportunité – a activé mon zèle, aussi j’ai voulu en savoir un peu plus sur ce qui est prévu après et ce qu’on peut espérer… notamment en ce qui concerne un éventuel service de DL d’animes (car j’ai souvent constaté que c’est ce que les gens semblent préférer), mais ça ne semble pas à l’ordre du jour. DOCOMO d Animestore doit d’abord mûrir, devenir vraiment bien, et étudier un certain nombre de soucis, comme l’éternel sujet des DRM (oui, encore eux).
J’ai aussi demandé ce qu’il en serai du fondement même du service japonais, le streaming d’animes sur smartphones, et il semble qu’il n’est pas impossible qu’on puisse éventuellement se permettre un brin d’espoir car c’est possiblement envisagé dans un futur plus ou moins proche… quand bien sur le réseau mobile français le permettra (on t’attend, LTE !). Ça laisse donc du temps à DOCOMO d Animestore pour s’améliorer et s’installer dans ce marché qui semble de plus en plus concurrentiel ; leur priorité pour le moment.

Enfin, j’ai posé la question pour savoir ce qu’il en serai d’un éventuel service de lecture en ligne ou de DL de mangas. Eh bien...

 

http://i.imgur.com/aT6niZY.pngBon, ok, le jour de l’entretien ça rendait pas tout à fait comme ça, mais vous avez saisi l’idée ~


Ecris un commentaire ! - Voir les 0 commentaires
Publié dans : Autres
Vendredi 26 juillet 2013 5 26 /07 /Juil /2013 16:20
- Par YKyu

(Eh, non, toujours pas de Japan Expo... soyez patients, c’pas pour tout de suite malheureusement)

 

Ok, il est temps de reprendre de bonnes habitudes. Ou d’en prendre, pour ceux qui n’en auraient pas encore pris. Vous vous souvenez de ma recommandation rituelle, à chaque monthly vocaran (à l’époque où j’en faisait encore) ? Celle concernant le fait de regarder les vidéos sur Nicovideo au lieu de Youtube ? À chaque fois je vous parlais de la beta anglaise en préparation pour vous inciter à franchir le pas de la création d’un compte (en vous linkant même le lien pour créer ledit compte) sur ce site. Eh bien je pense qu’il est grand temps d’en faire un, si ce n’est pas déjà fait. J’en suis tellement persuadé que j’ai cherché 9 bonnes raisons qui vous convaincrons - je l’espère - de vous y essayer.
Quand on essaie d’aller sur NND (le petit nom de Nicovideo) on constate rapidement quelque chose de relativement dommage, que vous avez probablement déjà constaté si vous n’avez pas de compte sur le site justement, c’est qu’à première vue on ne peut pas accéder aux vidéos si on est pas inscrit. C’est triste. Enfin, je dis bien “à première vue” car il m’est arrivé plusieurs fois de tomber sur des vidéos ayant des liens “public”, auxquels j’ai pu accéder sans être connecté à mon compte. Après, le truc c’est que je n’ai jamais su où trouver ces liens publics (ou les générer s’il le faut), mais des fois que vous en croisiez un, ils sont facile de à reconnaître, ils n’ont pas les lettres “sm” avant les chiffres (ou nm, ou im, et je crois qu’il y a d’autres types).
M’enfin, toujours est-il que l’immense majorité des vidéos que j’ai pu voir sur NND avaient ce “sm”, et nécessitaient donc un compte. Ne vous en faites pas, d’ici quelques minutes vous n’aurez envie que d’une chose, c’est de foncer sur nicovideo.jp pour vous faire un compte ; parce que je vais vous donner 9 bonnes raisons de vous y inscrire. Mais autant vous le dire tout de suite, ces arguments en béton qu’ils sont bien tournent autour du fait que je suis un VOCALOIDiste zélé. Aussi, certains points ne s’appliquent pas rigoureusement à TOUT NND, mais la plupart restent tout de même assez généraux.

 

http://i.imgur.com/FHXMKCT.jpgNiiiiiico nico douga ~♪

 

1°/ Le site est traduit en anglais.

Vous craigniez la barrière de langue ? Eh bien depuis un certain temps maintenant, ce mur s’est pas mal affaissé. Je devine que c’était un des facteurs les plus rebutants pour qui comptait s'inscrire. Mais à priori je me permet de penser que la très grande majorité d'entre vous avez un niveau d'anglais suffisant pour naviguer sur la nouvelle version du site. Pour l’occasion l’interface a aussi été revue (ça devrait surtout gêner ceux qui s’étaient habitués à la version japonaise), ne vous attendez pas à retrouver toutes vos aises d’un coup d’un seul : la chose reste encore assez différente de Youtube. On s'y habitue assez bien hein, surtout si vous utilisez habituellement ce genre de services juste  pour regarder, partager et mettre des vidéos en favoris, vous n'aurez aucun souci avec l'interface de NND. Après, c'est vrai qu'en comparaison YT est en français, alors qu’à côté NND n’a que l’interface de traduite en anglais ; tous les autres textes - relatifs aux utilisateurs et au contenu - sont en moonrunes japonais (avec un traducteur automatique GoogleTraduction-like disponible). Mais vous allez voir que les 8 autres raisons évoquées ci-dessous vont finir de vous convaincre. Enfin, c'est le but du jeu, jouez le siouplait.


2°/ La majorité des VOCALO-P n'ont pas de compte Youtube.

Alors forcement pour les suivre et ne manquer aucun vocalosong, y'a pas 36 solutions (y'en a un peu moins d'une dizaine, c'est déjà ça) : en règle générale, c'est avec NND que vous serez le plus à jour. Bon, sur le coup je m’adresse principalement aux VOCALOIDistes, je vous l’accorde. Mais ça peut s’étendre à plus ou moins tout les créateurs de contenus originaux sur NND.


3°/ La majorité des VOCALO-P n'ont pas de compte Youtube. BIS.

Pour moi c'est un peu la THE raison qu'un VOCALOIDiste devrai considérer pour s'inscrire à NND. Bah oui, vu qu'ils n'ont pas forcément de compte sur YT, si vous écoutez/regardez une de leur chansons sur YT... au final ça ne leur fera pas nécessairement grand chose. Car ils ne le sauront sans doute pas ! Après tout, comment peuvent-ils savoir si leur chanson cartonne sur YT autrement qu'en cherchant ladite chanson (qui aura été uploadée trouze-mille fois) sur ce site ? Et quand bien même ils seraient curieux, ça ne leur apporte au final pas forcément grand chose (de la notoriété quand même ne l’oublions pas, beaucoup généralement), alors que les vues, commentaires et mylist sur NND permettent d'accéder aux VOCALOID Ranking (ce qui est une réelle valeur ajoutée); de plus - et de manière bien plus accessoire - les partages sur Twitter sont comptés dans le classement VOCALOID Twir (bon lui par contre je pense qu'on est pas nombreux à avoir ne serait-ce que connaissance de son existence ~). En gros, regarder des vidéos sur NND au lieu de YT est un bon moyen de soutenir un artiste (pas forcément VOCALOIDiste, ça s'étend à plus ou moins tout) que vous appréciez.


4°/ Vous y retrouverez la majorité des fonctions essentielles de YT.

J'enfonce carrément des portes grandes ouvertes, mais il va de soi que vous pourrez mettre en ligne des vidéos (il y a cependant une limitation de poids), les regarder, les commenter, les partager, les mettre en favoris, et vous abonner au compte de son (et même l'ajouter en ami). And many more bien sur (mais je n'utilise présentement que celles-ci). Alors après, l'utilisation de certaines de ces fonctions diffère par rapport à YT (je pense par exemple au système de commentaires carrément bizarre pour qui ne connaît pas et qu'on a souvent vite besoin de désactiver), et il faut reconnaître que leauteur site a l'inconvénient d'être - à mon sens - tout sauf intuitif. Mais pas d'inquiétudes, la traduction aide bien et au final quelques jours suffisent à prendre la chose en main.


5°/ Il y a cette motherfu***** fonction de lecture en boucle.

Que celui qui n'a jamais - oh grand JAMAIS - souhaité pouvoir lire en boucle une vidéo sur YT (pour de la musique) me jette le premier objet lourd et/ou contondant qu'il trouve sous la main. Je pense pouvoir dire sans trop me tromper que la lecture en boucle est une des fonctions qui manquent le plus à YT (en tout cas je suis le premier à le penser). Si bien que plusieurs sites permettent "d'ajouter" cette fonction nécessaire. Mais très honnêtement - et ça n'engage que moi - je ne m'en suis jamais servi, et ne sais donc pas ce que valent ces alternatives. Et c'est là qu'on se dit que Nicovideo est bien fait (je dis pas que YT c’est nul hein) sur ce point là car le site intègre directement cette fonction magique à son player (il va de soi qu'on a le choix de l'activer ou pas). Et bordel ça change la vie, ça marche du feu de dieu quoi, j'en use et abuse.


6°/ Il y a Nicosound.

Chaque vidéo uploadée sur Nicovideo a un "code sm" (une sorte d'identifiant), unique et immuable, dont dépendra l’adresse URL de la vidéo sur le site; rappelez-vous, c'est le fameux lien  http://www.nicovideo.jp/watch/sm******** que je rabâchais à chaque Monthly VOCARAN. La plupart des vidéos de NND ont des codes sm à 8 chiffres, de la forme sm******** (concrètement ces 8 chiffres indiquent que la vidéo est la XXXXXXXXème vidéo uploadée sur le site donc on peut très bien en trouver avec moins). Avec ce code sm, vous pouvez par exemple utiliser Nicosound pour en extraire le mp3. Sa qualité dépend de la qualité de la vidéo dont il est tiré, et il semble que l'auteur d'une vidéo puisse empêcher que le mp3 d’une vidéo soit téléchargeable sur Nicosound.
Pour ce qui est de la question qui fâche justement, le sujet de la légalité de Nicosound, je dirai que je ne sais pas concrètement. Il semble que la loi concernant cela ait “récemment” changé, aussi je ne m’avancerai sur rien. Cependant j'ai un "élément de réponse" (une réponse tout à fait relative soit dit en passant) à prendre en compte : il y a des artistes qui "recommandent" à leur fans de DL un mp3 sur Nicosound en particulier. Oui, et je donne comme exemple Deadball-P (il l'a déjà fait plusieurs fois, je ne sais pas s'il le fait toujours) si vous voulez vérifier. Ça peut paraître bizarre, mais en fait je pense avoir un élément (ça fait beaucoup d'éléments, et rien de concret, j'en conviens) de réponse à cette pratique qui - je vous l'accorde - peut paraître surprenante à première vue. Je rebondis ainsi sur mon 7e argument. Like a boss.


7°/ Le contenu.
Les VOCALOIDistes pourront confirmer (et même que les plus zélé(e)s en meurent régulièrement, oui), sur NND il existe un nombre astronomique de reprises de vocalosongs. Des cover chantés (utattemita) ou dansés (odottemita), des reprises par des groupes ou des musiciens seuls, des chorus, des PV, et plein d'autres joyeusetés vraiment formidables que j'oublie (car c'est bien connu que ma mémoire et ma concentration sont tout à fait anecdotiques). Pour faire autant de reprises différentes d'une même chanson, il est bon d'avoir un modèle. Nicosound devient alors très pratique. Je n'en suis pas sur, mais il se peut que d'une façon ou d'une autre les dl sur NS améliore la notoriété de l'auteur de la chanson. D'où, à ce moment là, l'incitation à utiliser Nicosound plutôt qu'un autre service, qui échapperait du coup à leur contrôle (car comme je le disais, il semble qu'il soit possible d'empêcher les dl sur NS).
Fin de la parenthèse, si ça se trouve je me mets le doigt dans l'oeil jusqu'au coude, et même peut être plus (ça doit faire mal). Je reviens sur le sujet du contenu formidable qu'on peut trouver sur NND : pas nécessairement les mêmes choses que sur YT. Mais énormément de japonaiseries loufoques ou absolument excellentes, des vidéos qui respirent l’epicness et d’autres dont on aimerait bien savoir d’où est venue l’idée à l’auteur (mais parfois on a pas tellement envie de savoir...). Autant de contenu “typiquement japonais” (si je puis dire), que vous ne trouverez pas sur Youtube à moins de connaître les chaînes qui ré-uploadent des vidéos de NND sur YT. Mais il va de soi que ces chaînes ne peuvent pas TOUT reprendre de NND... et pourtant tout NND est potentiellement intéressant.
Une chose qui est très appréciable avec NND - puisqu’on parle d’auteurs -, c’est que la chose intègre une fonction qui facilite l’identification des auteurs d’un contenu quand il a été fait à plusieurs. Mettons par exemple en ligne un chorus de vocaloid.fr sur NND (en voilà une bonne idée tiens *wink wink*) ; bien que ce soit le compte VocaloidFR qui l’uploade, il est possible de mentionner tout les participants - qui ont un compte NND cela va sans dire - en liant leurs mylist respectifs avec la vidéo. Ainsi, si sur mon compte perso je fais un mylsit “chorus mixés” (car je mix des chorus de vocaloid.fr), la vidéo en Q° y figurera et mon mylist sera linké dans la description de la vidéo. Et on pourra même y mettre le code sm de l’originale. Et tout ça, sous forme de liens courts. Je ne suis pas certain de m’être fait bien comprendre, je suppose que les utilisateurs “habitués” à NND ont compris, mais pour les autres rien ne vaudra un constat sur le terrain.


8°/ Vous pouvez accéder à Nicolive.

À l'époque où j'ai découvert les joies de NND, pour pouvoir suivre un programme diffusé en direct sur Nicolive il était impératif d'avoir un compte sur Nicovideo. J'ai cru constater récemment que cela n'a pas changé depuis (disons que venant de NND cela me surprendrai), ce compte est toujours nécessaire. Mais je pense que pour le nombre et la variété de contenus qui y sont diffusés, ça vaut le coup, en particulier depuis plus ou moins un an, car maintenant il y a concrètement TOUJOURS du contenu diffusé en direct, classé par thèmes sur le site et accessible facilement. Il y a aussi NicoRaji (vous aurez remarqué la prononciation proche de NicoRadio) qui est diffusé très régulièrement ; la chose se présente sous forme d’émissions sans réel plateau (du moins, pas pour ce que j’en ai vu) dont l’intérêt réside surtout dans les invités. Je suppose que ça peut-être plus ou moins n’importe qui, mais il arrive d’y voir des artistes issus de VOCALOID (des vocalo-P, des utaite, des odorite, et j’en passe). Et bien sur c'est sans compter tout les évènements retransmis en live, qui étaient - je crois - la principale raison d'être de Nicolive ; des conventions ou des évènements musicaux (et notamment Voca Nico Night, que vous allez regarder le 16 août prochain n'est-ce pas), ou de manière plus fréquente les namahosô de vos artistes préférés. Cette fonction de "livestream" a été ajoutée à YT il y a quelques mois je crois (et encore, je suis pas certain que ce soit dispo pour 100% des chaînes, si quelqu'un sait mieux que moi qu'il se lève et parle, ou se taise à jamais), mais je n'ai jamais ne serait-ce qu'essayé d'en suivre un. Non pas que je ne sache pas comment faire - ceci dit c'est le cas - ... Non, en fait, c'est à cause de mon 9e argument.


9°/ Vous êtes chez Free.

 

Voilà. Si la magie a opéré (Magician’s Operation, EZFG, toussa,.... bref), mon 9e argument vous a fait oublier tout les inconvénients possibles et imaginables que vous pourriez trouver à Nicovideo. Oui, non parce qu’il y en a quand même. Une ribambelle même, je peux en citer quelques uns. L’interface de NND est par exemple tout sauf intuitive et pas nécessairement rapide (on est plus ou moins dans le même ordre que Dailymotion à se niveau là).
Il est dommage aussi de constater que pour pouvoir profiter à FOND de NND sans devoir attendre ou subir des baisses de qualité (car dans les heures de pointe - japonaises - les chargement sont très ralentis) il faut souscrire à un abonnement premium. On se retrouve aussi confronté au souci de la limitation de la taille des vidéos à téléverser (je n’ai même pas su trouver de combien est cette limite d’ailleurs), ou des baisse de qualité pendant les heures de pointe. Sur Nicolive, dans le cas de gros évènements retransmis en direct (Voca Nico Night par exemple ~), vous pouvez vous faire déconnecter si un membre accède au stream et que ce dernier est “saturé” (généralement il suffit de revenir sur le lien du stream pour y accéder de nouveau) ; alors qu’en premium vous n’auriez pas ce souci.
Autre problème, une bonne partie de la barrière de langue est toujours présente car bien que le site soit traduit, le contenu ne l’est pas (et ne le sera jamais), donc à moins de comprendre les runes vous risquez de galérer un peu (cependant, connaître hiraganas et katakanas sur le bout des doigts vous apportera un confort non négligeable, ils sont facile à apprendre alors n’hésitez pas).
Et j’en passe sur les défaut de Nicovideo. Mais au final ce sont des maux pour des biens car la chose a aussi de nombreux avantages qui me font volontiers alterner entre Youtube et Nicovideo, selon le contenu que je cherche à voir. Oh, et je suis très sérieux à propos de la raison 9 ; sauf pendant les heures de pointe japonaises (comptez +8h pour le décalage horaire en heure d'hiver, +7h en heure d'été, ça nous désavantage parfois) la différence de chargement d’une même vidéo sur YT (en 360p) et sur Nicovideo - en heure de pointe française - peut parfois être assez lolesque tant ça n’a rien à voir.

En fait, je n’espère pas vraiment que vous utiliserez Nicovideo en substitut de YT, je ne le fais pas moi même, et cela ne semble pas avoir beaucoup d’intérêt. Les deux peuvent parfaitement cohabiter, de manière à utiliser l’un ou l’autre en fonction du contenu et de la situation.... et de votre Fournisseur d’Accès à Internet.


Ecris un commentaire ! - Voir les 2 commentaires

Bienvenue sur Ota-Kyu !

ARiA.gif

Welcome !

  • Ota-kyu
  • : Ota-kyu
  • : Bienvenu sur le blog de 2 otakus en devenir : Kyu le vocaloidologue en formation et Eika ! Avec Kyu, découvrez le phénomène vocaloid qui fait fureur au Japon, et avec Eika, discutez de mangas et animes !Tout le monde est le bienvenu !
  • Contact
  • : 10/05/2009
  • Partager ce blog

Ota-Kyu et le web 9.0...

Logo Homemade FBLogo Homemade TwitterLogo_Homemade_RSS_V3.png

Rubriques

Le phénomène VOCALOID

Dernière mise à jour le 31 mai 2013

 

 


Threadnation (Cyber Thunder Cider style), de EZFG, avec KAITO. sm20967560

J-Music

Blogs régulièrement fréquentés

> Blog d'Estrelia 

> Blog de Batto : Battoyo

> Blog de Yunina : Otakute

> Blog de Kyn : Onigiri-Geek

> Blog de Flo- : Vies Nippones

> Blog de Smog : Twilight Eye

> Blog de Dreamy : Nani Nani

> Blog de Yuzu : Another way to find

> Blog d'Exelen : L'antre de la fangirl

> Blog d'Helia : La mélancolie d'une otaku

> Blog de Ruru Berryz : Geek and Girly Girl

Liens divers

Envie de partager votre intérêt pour Vocaloid ? Envie de rencontrer une communauté francophone de vocaloidistes ? Venez donc sur le forum miku.vocaloid.fr !

http://i55.tinypic.com/15g6lih.png

 

Vous pouvez aussi visiter ce blog entièrement dédié à Vocaloid hyper bien garni. Si vous voulez découvrir des chansons vocaloid, c'est par là que ça se passe, ce blog en regorge.

http://i51.tinypic.com/x361p4.png

 

Vous ne connaissez pas GARNiDELiA ?! Qu'à cela ne tienne. Visitez donc leur site officiel !

http://i55.tinypic.com/2pquuiw.gif

 

Ota-Kyu est référencé sur l'agrégateur Nanami

http://i54.tinypic.com/2rzcf87.jpg

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés